Frank Parker

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Parker.
Frank Parker
Carrière professionnelle
1930 (période amateur) – Hampton mars 1971
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance 31 janvier 1916
États-Unis Milwaukee (Wisconsin)
Décès 24 juillet 1997 (à 81 ans)
San Diego (Californie)
Surnom "Frankie"
Taille / poids 173 cm / 70 kg
Prise de raquette Droitier, revers à une main
Entraîneur Mercer Beasley (années 1930)
Hall of Fame Membre depuis 1966
Palmarès
En simple
Meilleur classement N°1 en 1948 (période amateur)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple - V(2) 1/2 V(2)
Double - V(1) V(1) V(1)
Titres par équipe nationale
Coupe Davis 2 (1937, 1948)

Frank Andrew Parker, ou en polonais Franciszek Andrzej Pajkowski, est né le 31 janvier 1916 à Milwaukee dans l'état du Wisconsin et mort à San Diego dans l'état de Californie le 24 juillet 1997, est un joueur américain de tennis pendant trois décennies et un ancien numéro un mondial en 1948 dans les rangs amateurs.

Joueur d'origine polonaise, Parker démarre sa carrière dans les rangs amateurs en 1930 dans le Wisconsin, dans les tournois de la ville de Milwaukee. Repéré en 1929 par l'ancien joueur professionnel Mercer Beasley, c'est un joueur précoce qui remporte l'un de ses premiers titres à l'âge de seize ans lors du tournoi de Chicago River Forest Western en juin 1932. Au cours de ses premières années de compétitions face aux adultes, il connaît avant ses dix-huit ans des victoires notables sur les grands joueurs de l'époque tels que George Lott et Ellsworth Vines. Il est un joueur talentueux et polyvalent sur toutes les surfaces : la terre battue, le gazon, le ciment et le bois indoor. Le jeu de Parker est doté d'un excellent revers à une main, considéré à l'époque comme l'un des meilleurs de l'histoire du jeu. Fort mentalement avec une excellente condition physique, il s'est maintenu pendant deux décennies parmi les meilleurs joueurs américains et du monde jusqu'à son entrée, à la fin de l'année 1949, dans les rangs des joueurs professionnels sous contrat. Son dernier titre chez les amateurs se déroule dans le cadre de la huitième édition du tournoi international de Mexico Pan American, battant en finale le grand joueur Jaroslav Drobny en quatre sets 6-1, 2-6, 6-3, 6-4[1].

Il remporte quatre titres du Grand Chelem en simple : deux fois le tournoi de Forest Hills U.S. National Championchips, le futur US Open, en 1944 et 1945 joué sur gazon et deux fois Roland-Garros en 1948 et 1949 sur terre battue. A la différence de Björn Borg ou de Rafael Nadal, il reste à l'heure actuelle le seul vainqueur de Roland Garros à n'avoir jamais perdu une rencontre à la Porte d'Auteuil.

Il ne fera jamais cependant le déplacement sur le circuit australien et de son tournoi du Grand Chelem pour des raisons financières. Cela sera pour les mêmes raisons qu'il fait peu de déplacement dans les tournois européens dont notamment Wimbledon dans les années 1930. Après la seconde guerre mondiale et de meilleurs revenus financiers, il jouera les principaux tournois européens en 1948 et 1949 tels que Wimbledon, San Remo, Bruxelles, Monte Carlo, Paris Coubertin en indoor, Lyon ou Stockholm avec en grande partie un succès à la fois sportif et populaire, notamment en France lors des Internationaux de France à Roland Garros auprès du public féminin.

Le tournoi majeur qu'il joue le plus souvent pendant près de vingt ans est le tournoi de Forest Hills U.S. National Championships, le futur US Open, et ne rejoue ce même tournoi du Grand Chelem qu'à l'occasion de l'ouverture des joueurs professionnels au tennis open pour une ultime fois en 1968 contre Arthur Ashe, soit dix-neuf ans après sa dernière participation sur le même gazon de Forest Hills.

Il est membre du International Tennis Hall of Fame depuis 1966.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Grand Chelem[modifier | modifier le code]

Autres tournois[modifier | modifier le code]

  • Los Angeles Pacific Southwest

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'Équipe, mardi 11 octobre 1949. Tournoi de Mexico avec la victoire de Parker sur Drobny en 4 sets. Source : BPI - Microfilms du quotidien "L'Équipe".

Lien externe[modifier | modifier le code]