Carlos Moyà

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Moya.
Carlos Moyà
Carlos Moyà
Carlos Moyà au Masters de Cincinnati en 2007.
Carrière professionnelle
1995 – 2010
Nationalité Drapeau de l'Espagne Espagne
Naissance (37 ans)
Drapeau : Espagne Palma de Majorque
Taille / poids 1,9 m (6 3) / 86 kg (189 lb)
Prise de raquette Droitier, revers à deux mains
Entraîneur Francisco Clavet
Gains en tournois 13 443 970 $
Palmarès
En simple
Titres 20
Finales perdues 24
Meilleur classement 1er (15/03/1999)
En double
Titres 0
Finales perdues 0
Meilleur classement 108e (29/10/2001)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple F(1) V(1) 1/8 1/2
Double 1/4 - - -
Mixte 1/16 - - -
Titres par équipe nationale
Coupe Davis 1 (2004)

Carlos Moyà Llompart (Carles Moyà Llompart en catalan), né le à Palma de Majorque, est un ancien joueur de tennis espagnol, professionnel entre 1995 et 2010, devenu entraineur.

Bien qu'il joue avec la main droite, il est naturellement gaucher, ce qui est l'exact inverse de son ami Rafael Nadal. Sa surface de prédilection est la terre battue, surface sur laquelle il a remporté la majorité de ses titres.

Sa meilleure saison fut l'année 1998 puisqu'il remporta son unique tournoi du Grand Chelem à Roland-Garros, il fut aussi demi-finaliste à l'US Open et finaliste au Masters. Ces bons résultats furent récompensés par une place de numéro 1 mondial en mars 1999, place qu'il occupa pendant deux semaines.

Il fit partie de l'équipe d'Espagne de Coupe Davis de 1996 à 2004, année où il a remporté le titre aux côtés de Rafael Nadal, Juan Carlos Ferrero et Tommy Robredo. En octobre 2013, il devient capitaine de l'équipe d'Espagne.

Carrière[modifier | modifier le code]

1995-1996 : Les débuts[modifier | modifier le code]

Carlos Moyà commence sa carrière professionnelle en 1995 à 18 ans. Il remporte cette année là son premier titre ATP à Buenos Aires.

En 1996, il participe à son premier tournoi du Grand Chelem en Australie, où il s'incline au premier tour face à Andrei Medvedev. Il dispute 3 finales ATP cette année là et n'en remporte qu'une seule, à Umag, en Croatie. Il termine l'année à la 28e place mondiale.

1997 : La révélation[modifier | modifier le code]

Carlos Moyà se révèle au grand public en atteignant la finale de l'Open d'Australie 1997. Il sort notamment au 1er tour en 5 sets Boris Becker, tenant du titre, et Michael Chang, numéro 2 mondial, en demi-finale. En finale, il est nettement dominé par le numéro 1 mondial Pete Sampras (6-2, 6-3, 6-3).

Une demi-finale à Monte-Carlo mis à part, l'Espagnol ne confirme pas cette belle prestation durant les mois suivants. Durant l'été cependant, il atteint 4 finales consécutives mais n'en remporte qu'une, à Long Island. C'est son premier titre sur dur.

7e mondial, Moyà se qualifie pour sa première Masters Cup en fin d'année. Vainqueur de Thomas Muster et de Pete Sampras, il se qualifie pour les demi-finale où il est battu par Ievgueni Kafelnikov.

1998 : Victoire à Roland-Garros[modifier | modifier le code]

Moyà déçoit en début d'année en s'inclinant dès le 2e tour de l'Open d'Australie. Il réalise ensuite une tournée américaine médiocre.

En remportant le Masters de Monte-Carlo face à Cédric Pioline, l'Espagnol devient l'un des favoris de Roland-Garros. Tête de série numéro 12, il profite d'un tableau assez facile pour se hisser en finale, éliminant notamment le numéro 4 mondial Marcelo Ríos en quart de finale. En finale, il bat facilement son compatriote Àlex Corretja (6-3, 7-5, 6-3) remportant ainsi le premier titre en Grand Chelem de sa carrière.

Le gazon ne lui réussit pas mais il prouve sa polyvalence en atteignant les demi-finale de l'US Open. Il domine Michael Chang en 5 sets au 2e tour avant d'être stoppé aux portes de la finale par la révélation du tournoi Mark Philippoussis.

En fin d'année, il retrouve Àlex Corretja en finale des Masters pour une revanche de Roland-Garros après une victoire sur le fil face à Tim Henman. Alors qu'il mène 2 sets à 0, il s'incline finalement en 5 sets face à son compatriote (3-6, 3-6, 7-5, 6-3, 7-5). Il termine la saison à la 5e place mondiale.

1999-2001 : Baisse de régime[modifier | modifier le code]

En mars 1999, Carlos Moyà atteint la finale du Masters d'Indian Wells où il est dominé sur le fil par Mark Philippoussis. Cette belle performance lui permet de devenir numéro 1 mondial durant 2 semaines. Après une saison en demi-teinte sur terre battue (quart de finale à Monte-Carlo et demi-finale à Hambourg), il est éliminé à la surprise général en 1/8 de finale de Roland-Garros en 4 sets par le futur vainqueur Andre Agassi. La suite de la saison est catastrophique : éliminé au 2e tour à Wimbledon et à l'US Open, il ne dispute plus aucune finale ATP. Il chute à la 22e place mondiale.

En 2000, l'Espagnol n'est plus que l'ombre de lui-même. Ses seules performances notables sont une victoire à Estoril et un 1/8 de finale à l'US Open (il perd après avoir mené 2 sets à 0 face au futur finaliste Todd Martin). Il finit la saison à la 41e place mondiale.

Le début de saison 2001 de Moyà est encourageant. À l'Open d'Australie, après avoir éliminé Lleyton Hewitt en 5 sets jusqu'au bout du suspens, il est finalement battu en quart de finale, son meilleur résultat en Grand Chelem depuis plus de deux ans. Mais mis à part un titre à Umag, le reste de la saison est décevant. Il parvient tout de même à réintégrer le top 20 en fin d'année.

2002-2004 : Au sommet[modifier | modifier le code]

Avec un titre à Acapulco et une finale à Monte-Carlo perdue face à Juan Carlos Ferrero, Carlos Moyà devient un sérieux outsider à Roland-Garros. Mais il ne peut faire mieux qu'une défaite au 2e tour. L'Espagnol réalise ensuite un superbe été en remportant 3 titres consécutifs à Bastad, Umag et surtout au Masters de Cincinnati où il bat en finale le numéro 1 mondial Lleyton Hewitt. Mais là encore, il déçoit en Grand Chelem avec une défaite au 2e tour à l'US Open. Grâce à une demi-finale à Bercy, il se qualifie pour sa première Masters Cup depuis 1998. Il est éliminé en demi-finale par Juan Carlos Ferrero après avoir remporté tous ses matchs de poule. Il finit l'année à la 5e place mondiale avec 4 titres, son meilleur résultat.

L'année 2003 commence bien avec un titre à Buenos Aires et une finale au Masters de Miami où il est finalement stoppé par Andre Agassi. Après une victoire à Barcelone et une demi-finale à Monte-Carlo, il arrive enfin à briller à Roland-Garros où il n'est stoppé qu'en quart de finale par la surprise du tournoi le Hollandais Martin Verkerk au terme d'un match très serré (6-3, 6-4, 5-7, 4-6, 8-6). Le reste de la saison est moins bon avec notamment un 4e titre à Umag, un 1/8 de finale à l'US Open et une élimination dès les poules à la Masters Cup. Il est 7e mondial.

En 2004, Moyà réalise une superbe saison sur terre battue avec un titre à Acapulco, une demi-finale à Monte-Carlo mais surtout une victoire au Masters de Rome face à David Nalbandian. L'Espagnol fait dès lors partie des favoris de Roland-Garros. Mais après avoir survolé tous ses matchs, il est sèchement battu en 3 sets en quart de finale par Guillermo Coria (7-5, 7-6, 6-3). Il réalise ensuite un été acceptable avec un 1/8 de finale à Wimbledon (son meilleur résultat, il est battu par Lleyton Hewitt) et un quart à Cincinnati. Il finit l'année à la 5e place mondiale avec 3 titres après une défaite dès les poules aux Masters.

2005-2010 : Le déclin[modifier | modifier le code]

En 2005, Carlos Moyà ne dépasse pas le 3e tour en Grand Chelem comme dans les Masters sauf à Indian Wells (quart de finale) et à Roland-Garros (1/8 de finale, battu par Roger Federer). Il finit l'année numéro 31 mondial avec un seul tournoi remporté à Chennai. Le déclin s'accentue en 2006 : l'Espagnol ne dépasse pas le 3e tour dans les tournois importants mais remporte son 3e titre à Buenos Aires.

Moyà connait un sursaut en 2007, année où il atteint deux quarts de finale en Grand Chelem : à Roland-Garros, où il n'est stoppé que par le maîtres des lieux Rafael Nadal et à l'US Open où il signe sa meilleure performance à New York depuis 1998 avant d'être éliminé par Novak Djokovic. Il remporte également son 5e et dernier titre à Umag, atteint les demi-finale à Hambourg et réintègre le top 20.

En 2008, Moyà atteint ses deux dernières finales ATP et réalise ses dernières belles performances en atteignant les quart de finale à Cincinnati et Hambourg. L'Espagnol dégringole ensuite au delà de la 400e place mondiale en 2009 avant de prendre sa retraite fin-2010.

Coupe Davis[modifier | modifier le code]

Avec l'Espagne, Carlos Moyà a participé à deux finales de Coupe Davis. Il s'incline en 2003 face à l'Australie mais remporte le saladier d'argent l'année suivante face aux États-Unis. Lors de la finale, il apporte le premier point face à Mardy Fish (6-4, 6-2, 6-3) puis le point de la victoire en dominant le numéro 2 mondial[1]Andy Roddick (6-2, 7-6, 7-6). Il est ainsi le grand artisan de la victoire de l'Espagne après n'avoir pas pu participer à la finale en 2000 face à l'équipe d'Australie.

En octobre 2013, il est nommé capitaine de l'équipe d'Espagne, succédant à Àlex Corretja.

Style de jeu[modifier | modifier le code]

Carlos Moyà s'appuie essentiellement sur ses deux armes majeures le service, qu'il frappe généralement au-dessus des 200 km/h avec un rebond assez haut, et de son coup droit considéré comme l'un des meilleurs du circuit.

Matériel[modifier | modifier le code]

Il est sponsorisé par Nike (vêtements et chaussures) et utilise le modèle Pure Drive de chez Babolat tout au long de sa carrière.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Titres en simple (20)[modifier | modifier le code]

Titres en simple (20)
Grand Chelem (1)
Jeux olympiques (0)
ATP Masters 1000 (3)
ATP 500 (3)
ATP 250 (13)
Masters (0)
Titres par surface
Dur (4)
Gazon (0)
Terre battue (16)
Synthétique (0)
Date Nom et lieu du tournoi Surface Finaliste Score
1 06/11/1995 Drapeau : Argentine Copa Telmex ATP Buenos Aires, Buenos Aires Terre battue Drapeau : Espagne Félix Mantilla 6-0, 6-3
2 31/01/1996 Drapeau : Croatie Croatia Open Umag, Umag Terre battue Drapeau : Espagne Félix Mantilla 6-0, 7-6
3 18/08/1997 Drapeau : États-Unis TD Waterhouse Cup, Long Island Dur Drapeau : Australie Patrick Rafter 6-4, 7-6
4 20/04/1998 Drapeau : Monaco Masters Series Monte-Carlo, Monte-Carlo Terre battue Drapeau : France Cédric Pioline 6-3, 6-0, 7-5
5 25/05/1998 Drapeau : France Roland-Garros, Paris Terre Battue Drapeau : Espagne Àlex Corretja 6-3, 7-5, 6-3
6 10/04/2000 Drapeau : Portugal Estoril Open, Estoril Terre battue Drapeau : Espagne Francisco Clavet 6-3, 6-2
7 16/07/2001 Drapeau : Croatie Croatia Open Umag, Umag Terre battue Drapeau : France Jérôme Golmard 6-4, 3-6, 7-6
8 25/02/2002 Drapeau : Mexique Abierto Mexicano Telcel, Acapulco Terre battue Drapeau : République tchèque Tomáš Berdych 2-6, 6-2, 6-4
9 08/07/2002 Drapeau : Suède Catella Swedish Open, Båstad Terre battue Drapeau : Maroc Younès El Aynaoui 6-3, 2-6, 7-5
10 15/07/2002 Drapeau : Croatie Croatia Open Umag, Umag Terre battue Drapeau : Espagne David Ferrer 6-2, 6-3
11 05/08/2002 Drapeau : États-Unis Western & Southern Financial Group Masters, Cincinnati Dur Drapeau : Australie Lleyton Hewitt 7-5, 7-6
12 17/02/2003 Drapeau : Argentine Copa Telmex ATP Buenos Aires, Buenos Aires Terre battue Drapeau : Argentine Guillermo Coria 6-3, 4-6, 6-4
13 21/04/2003 Drapeau : Espagne Open Seat, Barcelone Terre battue Drapeau : Russie Marat Safin 5-7, 6-2, 6-2, 3-0 ab.
14 21/07/2003 Drapeau : Croatie Croatia Open Umag, Umag Terre battue Drapeau : Italie Filippo Volandri 6-4, 3-6, 7-5
15 05/01/2004 Drapeau : Inde Chennai Open, Chennai Dur Drapeau : Thaïlande Paradorn Srichaphan 6-4, 3-6, 7-6
16 01/03/2004 Drapeau : Mexique Abierto Mexicano Telcel, Acapulco Terre battue Drapeau : Espagne Fernando Verdasco 6-3, 6-0
17 03/05/2004 Drapeau : Italie Internazionali BNL d'Italia, Rome Terre battue Drapeau : Argentine David Nalbandian 6-3, 6-3, 6-1
18 03/01/2005 Drapeau : Inde Chennai Open, Chennai Dur Drapeau : Thaïlande Paradorn Srichaphan 3-6, 6-4, 7-6
19 13/02/2006 Drapeau : Argentine Copa Telmex ATP Buenos Aires, Buenos Aires Terre battue Drapeau : Italie Filippo Volandri 7-6, 6-4
20 23/07/2007 Drapeau : Croatie Croatia Open Umag, Umag Terre battue Drapeau : Roumanie Andrei Pavel 6-4, 6-2

Finales en simple (24)[modifier | modifier le code]

Date Nom et lieu du tournoi Surface Vainqueur Score
1 29/04/1996 Drapeau : Allemagne BMW Open, Munich Terre battue Drapeau : République tchèque Sláva Doseděl 6-4, 4-6, 6-3
2 09/09/1996 Drapeau : Roumanie BCR Open Romania, Bucarest Terre battue Drapeau : Espagne Alberto Berasategui 6-1, 7-6
3 06/01/1997 Drapeau : Australie Medibank International, Sydney Dur Drapeau : Royaume-Uni Tim Henman 6-3, 6-1
4 13/01/1997 Drapeau : Australie Australian Open, Melbourne Dur Drapeau : États-Unis Pete Sampras 6-2, 6-3, 6-3
5 28/07/1997 Drapeau : Pays-Bas Dutch Open Tennis, Amsterdam Terre battue Drapeau : République tchèque Sláva Doseděl 7-6, 7-6, 6-7, 6-2
6 11/08/1997 Drapeau : États-Unis Indianapolis Tennis Championships, Indianapolis Dur Drapeau : Suède Jonas Björkman 6-3, 7-6
7 08/09/1997 Drapeau : Royaume-Uni Samsung Open, Bournemouth Terre battue Drapeau : Espagne Félix Mantilla 6-2, 6-2
8 28/09/1998 Drapeau : Espagne Mallorca Open, Majorque Terre battue Drapeau : Brésil Gustavo Kuerten 6-7, 6-2, 6-3
9 23/11/1998 Drapeau : Allemagne ATP World Tour World Championships, Hanovre Dur Drapeau : Espagne Àlex Corretja 3-6, 3-6, 7-5, 6-3, 7-5
10 08/03/1999 Drapeau : États-Unis Pacific Life Open, Indian Wells Dur Drapeau : Australie Mark Philippoussis 5-7, 6-4, 6-4, 4-6, 6-2
11 16/10/2000 Drapeau : France Adidas Open, Toulouse Dur Drapeau : Espagne Àlex Corretja 6-3, 6-2
12 23/04/2001 Drapeau : Espagne Open Seat, Barcelone Terre battue Drapeau : Espagne Juan Carlos Ferrero 4-6, 7-5, 6-3, 3-6, 7-5
13 15/04/2002 Drapeau : Monaco Masters Series Monte-Carlo, Monte-Carlo Terre battue Drapeau : Espagne Juan Carlos Ferrero 7-5, 6-3, 6-4
14 23/09/2002 Drapeau : République populaire de Chine Salem Open, Hong Kong Dur Drapeau : Espagne Juan Carlos Ferrero 6-3, 1-6, 7-6
15 17/03/2003 Drapeau : États-Unis Sony Ericsson Open, Miami Dur Drapeau : États-Unis Andre Agassi 6-3, 6-3
16 06/10/2003 Drapeau : Autriche BA-CA Tennis Trophy, Vienne Dur Drapeau : Suisse Roger Federer 6-3, 6-3, 6-3
17 12/01/2004 Drapeau : Australie Medibank International, Sydney Dur Drapeau : Australie Lleyton Hewitt 4-3 ab.
18 16/02/2004 Drapeau : Argentine Copa Telmex ATP Buenos Aires, Buenos Aires Terre battue Drapeau : Argentine Guillermo Coria 6-4, 6-1
19 25/07/2005 Drapeau : Croatie Croatia Open Umag, Umag Terre battue Drapeau : Argentine Guillermo Coria 6-2, 4-6, 6-2
20 02/01/2006 Drapeau : Inde Chennai Open, Chennai Dur Drapeau : Croatie Ivan Ljubičić 7-6, 6-2
21 13/01/2007 Drapeau : Australie Medibank International, Sydney Dur Drapeau : États-Unis James Blake 6-3, 5-7, 6-1
22 04/03/2007 Drapeau : Mexique Abierto Mexicano Telcel, Acapulco Terre battue Drapeau : Argentine Juan Ignacio Chela 6-3, 7-6
23 17/02/2008 Drapeau : Brésil Brasil Open, Costa do Sauípe Terre battue Drapeau : Espagne Nicolás Almagro 7-6, 3-6, 7-5
24 14/09/2008 Drapeau : Roumanie BCR Open Romania, Bucarest Terre battue Drapeau : France Gilles Simon 6-3, 6-4

Parcours dans les tournois du Grand Chelem[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

Palmarès en Grand Chelem
Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open
1996 1er tour (1/64) Drapeau : Ukraine A. Medvedev 2e tour (1/32) Drapeau : Suède S. Edberg 1er tour (1/64) Drapeau : France P. Bouteyre 2e tour (1/32) Drapeau : Pays-Bas J. Siemerink
1997 Finale Drapeau : États-Unis P. Sampras 2e tour (1/32) Drapeau : Espagne A. Portas 2e tour (1/32) Drapeau : États-Unis R. Reneberg 1er tour (1/64) Drapeau : France G. Raoux
1998 2e tour (1/32) Drapeau : Australie R. Fromberg Victoire Drapeau : Espagne À. Corretja 2e tour (1/32) Drapeau : Maroc H. Arazi 1/2 finale Drapeau : Australie M. Philippoussis
1999 1er tour (1/64) Drapeau : Allemagne N. Kiefer 1/8 de finale Drapeau : États-Unis A. Agassi 2e tour (1/32) Drapeau : États-Unis J. Courier 2e tour (1/32) Drapeau : France N. Escudé
2000 1er tour (1/64) Drapeau : Argentine H. Gumy 1er tour (1/64) Drapeau : Allemagne R. Schüttler 1/8 de finale Drapeau : États-Unis T. Martin
2001 1/4 de finale Drapeau : France S. Grosjean 2e tour (1/32) Drapeau : Espagne D. Sánchez 2e tour (1/32) Drapeau : Croatie G. Ivanišević 3e tour (1/16) Drapeau : France A. Clément
2002 2e tour (1/32) Drapeau : Allemagne R. Schüttler 3e tour (1/16) Drapeau : Argentine G. Cañas 2e tour (1/32) Drapeau : États-Unis J-M. Gambill
2003 2e tour (1/32) Drapeau : États-Unis M. Fish 1/4 de finale Drapeau : Pays-Bas M. Verkerk 1/8 de finale Drapeau : Maroc Y. El Aynaoui
2004 1/4 de finale Drapeau : Argentine G. Coria 1/8 de finale Drapeau : Australie L. Hewitt 3e tour (1/16) Drapeau : Belgique O. Rochus
2005 1er tour (1/64) Drapeau : Espagne G. García-López 1/8 de finale Drapeau : Suisse R. Federer 2e tour (1/32) Drapeau : Italie D. Sanguinetti
2006 1er tour (1/64) Drapeau : Roumanie A. Pavel 3e tour (1/16) Drapeau : Russie N. Davydenko 3e tour (1/16) Drapeau : États-Unis J. Blake
2007 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis J. Blake 1/4 de finale Drapeau : Espagne R. Nadal 1er tour (1/64) Drapeau : Royaume-Uni T. Henman 1/4 de finale Drapeau : Serbie N. Djokovic
2008 1er tour (1/64) Drapeau : Autriche S. Koubek 1er tour (1/64) Drapeau : Argentine E. Schwank 2e tour (1/32) Drapeau : France J-W. Tsonga
2009 1er tour (1/64) Drapeau : Russie E. Korolev
2010 1er tour (1/64) Drapeau : Ukraine I. Marchenko
  • À droite du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En double[modifier | modifier le code]

Palmarès en Grand Chelem
Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open
2001 1/4 de finale
Drapeau : Équateur N. Lapentti
Drapeau : États-Unis J. Gimelstob
Drapeau : États-Unis S. Humphries
2002 1er tour (1/32)
Drapeau : Espagne À. Corretja
Drapeau : Espagne J.I. Carrasco
Drapeau : Espagne Á. López Morón
2003 1er tour (1/32)
Drapeau : Espagne Á. López Morón
Drapeau : Afrique du Sud E. Ferreira
Drapeau : États-Unis B. MacPhie
2004
2005
2006 1er tour (1/32)
Drapeau : Argentine M. Zabaleta
Drapeau : Australie A. Fisher
Drapeau : États-Unis J. Gimelstob
  • En dessous du résultat se trouve le nom du partenaire. À droite se trouvent les noms des ultimes adversaires.

Parcours dans les Masters 1000[modifier | modifier le code]

Année Indian Wells Miami Monte-Carlo Rome Hambourg puis Madrid[2] Canada Cincinnati Stuttgart puis Madrid puis Shanghai[3] Paris
1996 1/8 de finale
Drapeau : Autriche T. Muster
1/8 de finale
Drapeau : Afrique du Sud W. Ferreira
1/8 de finale
Drapeau : Russie I. Kafelnikov
1er tour
Drapeau : Royaume-Uni G. Rusedski
1/8 de finale
Drapeau : Suède T. Enqvist
1997 1/8 de finale
Drapeau : Australie M. Philippoussis
3e tour
Drapeau : Suède M. Tillström
1/2 finale
Drapeau : Chili M. Ríos
1/8 de finale
Drapeau : Espagne À. Corretja
2e tour
Drapeau : Allemagne T. Haas
2e tour
Drapeau : États-Unis T. Martin
2e tour
Drapeau : Australie T. Woodbridge
1998 1/8 de finale
Drapeau : Royaume-Uni G. Rusedski
3e tour
Drapeau : Royaume-Uni T. Henman
Victoire
Drapeau : France C. Pioline
1/8 de finale
Drapeau : Nouvelle-Zélande B. Steven
1er tour
Drapeau : Allemagne T. Haas
2e tour
Drapeau : France J. Golmard
2e tour
Drapeau : Allemagne Bo. Becker
2e tour
Drapeau : Australie J. Stoltenberg
1999 Finale
Drapeau : Australie M. Philippoussis
1/8 de finale
Drapeau : France S. Grosjean
1/4 de finale
Drapeau : France J. Golmard
1/8 de finale
Drapeau : Argentine F. Squillari
1/2 finale
Drapeau : Chili M. Ríos
1er tour
Drapeau : France C. Pioline
2e tour
Drapeau : États-Unis J. Courier
2000 1er tour
Drapeau : Australie L. Hewitt
2e tour
Drapeau : États-Unis P. Sampras
2e tour
Drapeau : Pays-Bas S. Schalken
2e tour
Drapeau : Suède M. Norman
1er tour
Drapeau : Espagne J.C. Ferrero
2e tour
Drapeau : Suède J. Björkman
1er tour
Drapeau : Slovaquie D. Hrbatý
1er tour
Drapeau : France F. Santoro
2001 2e tour
Drapeau : France S. Grosjean
1/8 de finale
Drapeau : Croatie I. Ljubičić
2e tour
Drapeau : Allemagne T. Haas
1er tour
Drapeau : Espagne À. Corretja
1er tour
Drapeau : Chili M. Ríos
2e tour
Drapeau : États-Unis A. Roddick
2e tour
Drapeau : Croatie I. Ljubičić
1er tour
Drapeau : Équateur N. Lapentti
1er tour
Drapeau : Croatie I. Ljubičić
2002 1er tour
Drapeau : Australie L. Hewitt
2e tour
Drapeau : Chili F. González
Finale
Drapeau : Espagne J.C. Ferrero
1/4 de finale
Drapeau : Allemagne T. Haas
2e tour
Drapeau : Biélorussie M. Mirnyi
2e tour
Drapeau : Chili M. Ríos
Victoire
Drapeau : Australie L. Hewitt
1/8 de finale
Drapeau : République tchèque J. Novák
1/2 finale
Drapeau : Russie M. Safin
2003 1/8 de finale
Drapeau : États-Unis J. Blake
Finale
Drapeau : États-Unis A. Agassi
1/2 finale
Drapeau : Argentine G. Coria
1/8 de finale
Drapeau : Russie I. Kafelnikov
2e tour
Drapeau : Espagne R. Nadal
1er tour
Drapeau : France A. Clément
1er tour
Drapeau : France F. Santoro
1/8 de finale
Drapeau : Espagne F. López
2004 2e tour
Drapeau : Géorgie I. Labadze
1/4 de finale
Drapeau : États-Unis A. Roddick
1/2 finale
Drapeau : Allemagne R. Schüttler
Victoire
Drapeau : Argentine D. Nalbandian
1/4 de finale
Drapeau : Suisse R. Federer
1/8 de finale
Drapeau : Allemagne N. Kiefer
1/4 de finale
Drapeau : États-Unis A. Agassi
2005 1/4 de finale
Drapeau : États-Unis A. Roddick
3e tour
Drapeau : Suède T. Johansson
1er tour
Drapeau : Argentine M. Puerta
1er tour
Drapeau : Italie P. Starace
1er tour
Drapeau : Espagne R. Nadal
1/8 de finale
Drapeau : États-Unis R. Ginepri
2e tour
Drapeau : Espagne T. Robredo
2006 2e tour
Drapeau : Russie M. Safin
3e tour
Drapeau : Argentine A. Calleri
1er tour
Drapeau : Chili F. González
1er tour
Drapeau : Espagne R. Nadal
1er tour
Drapeau : États-Unis J. Blake
1/8 de finale
Drapeau : Royaume-Uni A. Murray
1er tour
Drapeau : Espagne D. Ferrer
1er tour
Drapeau : Argentine J.I. Chela
2007 1/8 de finale
Drapeau : Espagne D. Ferrer
2e tour
Drapeau : France F. Santoro
1er tour
Drapeau : Russie M. Youzhny
1er tour
Drapeau : Chypre M. Baghdatís
1/2 finale
Drapeau : Suisse R. Federer
1er tour
Drapeau : Chypre M. Baghdatís
1/4 de finale
Drapeau : Australie L. Hewitt
2e tour
Drapeau : Espagne J.C. Ferrero
2e tour
Drapeau : Argentine D. Nalbandian
2008 3e tour
Drapeau : États-Unis J. Blake
3e tour
Drapeau : France P-H. Mathieu
1er tour
Drapeau : États-Unis S. Querrey
1er tour
Drapeau : Espagne F. Verdasco
1/4 de finale
Drapeau : Espagne R. Nadal
1er tour
Drapeau : Allemagne T. Haas
1/4 de finale
Drapeau : Royaume-Uni A. Murray
1er tour
Drapeau : Allemagne P. Kohlschreiber
2009
2010 2e tour
Drapeau : Brésil T. Bellucci
1er tour
Drapeau : Allemagne Be. Becker
  • En dessous du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « Finale de la Coupe Davis 2004 », sur www.daviscup.com
  2. L'ordre chronologique des Masters 1000 de Rome, de Hambourg (jusqu'en 2008) et de Madrid (depuis 2009) a changé au cours des ans.
  3. Les Masters 1000 de Stuttgart (1996-2001), de Madrid (2002-2008) et de Shanghai (depuis 2009) se sont succédé.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Précédé par Carlos Moyà Suivi par
Pete Sampras
no 1 Mondial
15 mars 1999 - 28 mars 1999
Pete Sampras