Richard Norris Williams

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Richard Williams.
Richard Norris Williams
Richard Norris Williams
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance 29 janvier 1891
Drapeau : Suisse Genève
Décès 2 juin 1968 (à 77 ans)
Drapeau : États-Unis Philadelphie
Prise de raquette Droitier
Hall of Fame Membre depuis 1957
Palmarès
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple - - - V(2)
Double - - V(1) V(2)
Mixte - - - V(1)
Médailles olympiques
Mixte 1 - -
Titres par équipe nationale
Coupe Davis 5

Richard Norris Williams II, plus connu sous le nom de Richard Williams ou Dick Williams (29 janvier 1891 - 2 juin 1968) est un joueur de tennis américain. Fils de Charles Duane Williams, il survit de justesse, en 1912, au naufrage du Titanic en atteignant une embarcation à moitié immergée dans l'eau gelée. Un médecin va jusqu'à proposer une amputation des jambes au joueur de tennis, qui refuse.

Deux ans plus tard, Williams remporte les Internationaux des États-Unis et réitère cette victoire en 1916. Il décroche également une médaille d'or aux Jeux Olympiques de 1924 en double. Williams intègre l'International Tennis Hall of Fame en 1957. Après sa carrière de joueur de tennis, il devient par ailleurs banquier, et est pendant de nombreuses années président de la société historique de Philadelphie. Il y meurt en 1968.

Biographie[modifier | modifier le code]

Richard Norris Williams naît le 29 janvier 1891 à Genève et est le fils de Charles Duane Williams, passionné de tennis en fondateur de la société internationale de tennis. En 1912, le père et son fils décident de partir aux États-Unis où ce dernier doit suivre des études.

Le 10 avril 1912, ils embarquent en première classe à bord du Titanic. Lors du naufrage, le 15 avril, Richard parvient à rejoindre à la nage un canot de sauvetage en train de couler. Il racontera plus tard comment il se retrouva nez à nez avec un bouledogue, Gamin de Pycombe, échappé du chenil dans la confusion du naufrage. Son père, quant à lui, meurt écrasé par la chute d'une cheminée : la vague qui en résulte permet à Richard d'atteindre le canot A[1]. Les jambes plongées plusieurs heures dans les eaux glacées de l'Atlantique, il survit jusqu'à l'arrivée du RMS Carpathia. Plus tard, un médecin recommande l'amputation. Ne voulant pas abandonner sa carrière de tennis à peine entamée, Williams refuse et parvient à les sauver.

Deux ans plus tard et à force de travail, il remporte les Internationaux des États-Unis, performance qu'il réitère en 1916. En 1924, il décroche une médaille d'or en double mixte aux Jeux Olympiques de Paris, aux côtés d'Hazel Hotchkiss.

Joueur particulièrement téméraire, Richard Williams aimait à frapper très fort dans la balle et à jouer tout près des lignes, sans presque jamais temporiser. Au service, il engageait ainsi aussi fort en première qu'en seconde balle. Ce style de jeu spectaculaire en fit un joueur particulièrement apprécié du public. Réputé imbattable dans ses bons jours, ses prises de risque permanentes lui coûtèrent néanmoins, dans ses mauvais, des défaites assez cuisantes face à des joueurs pourtant réputés bien moins bons que lui[2].

Il est membre de l'International Tennis Hall of Fame depuis 1957.

Palmarès en Grand chelem[modifier | modifier le code]

Wimbledon[modifier | modifier le code]

  • Double messieurs : 1920 (avec Chuck Garland)
    • Finaliste : 1924

Internationaux des États-Unis[modifier | modifier le code]

  • Simple messieurs : 1914, 1916
    • Finaliste : 1913
  • Double messieurs : 1925, 1926
    • Finaliste : 1921, 1923, 1927
  • Double mixte : 1912

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Toute l'histoire du « Titanic », Beau Riffenburgh, Sélection du Reader's Digest, 2008
  2. (en) Tennis Hall of Fame

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]