Michael Chang

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Michael Chang
Michael Chang
Michael Chang au Masters de Cincinnati en 1994.
Carrière professionnelle
1988 – 2003
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance 22 février 1972 (42 ans)
Hoboken
Taille / poids 1,73 m (5 8) / 72 kg (158 lb)
Prise de raquette Droitier, revers à deux mains
Gains en tournois 19 145 632 $
Hall of Fame Membre depuis 2008
Palmarès
En simple
Titres 34
Finales perdues 24
Meilleur classement 2e (09/09/1996)
En double
Titres 0
Finales perdues 0
Meilleur classement 199e (19/04/1993)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple F(1) V(1) 1/4 F(1)
Titres par équipe nationale
Coupe Davis 1 (1990)
World Team Cup 1 (1993)

Michael Te-Pei Chang, né le 22 février 1972 à Hoboken dans le New Jersey, est un joueur de tennis américain, professionnel de 1988 à 2003.

Droitier, il possède un revers à deux mains, un physique atypique et un formidable jeu de jambes. Il a gagné lors de sa carrière trente-quatre titres dont un du Grand Chelem en 1989 (Roland-Garros) et sept Masters Series. Son meilleur classement ATP en simple a été la deuxième place mondiale, obtenue le 9 septembre 1996.

Biographie[modifier | modifier le code]

Michael Chang est le fils de deux immigrants chinois ayant grandi à Taïwan bien que n'étant pas nés dans l'île. Son père, Joe, né à Chaozhou, dans la province du Guangdong (sud de la Chine continentale), vivait à Taiwan depuis l'âge de sept ans, tandis que sa mère, Betty (née Tung), est née à Delhi en Inde, où son père Michael Tung exerçait la fonction d'ambassadeur de Chine. Elle s'installa aux États-Unis en 1959, puis son futur époux arriva en 1966.

En 1987, Michael Chang devient le plus jeune joueur à gagner un match lors de l'US Open et le 19 octobre 1987 le plus jeune à entrer dans le top 200 : 15 ans 7 mois et 26 jours.

Le 6 juin 1988, il devient le plus jeune joueur à entrer dans le top 100 : 16 ans 3 mois et 13 jours.

En 1989, il fait un extraordinaire parcours lors de Roland-Garros. En huitièmes de finale il bat Ivan Lendl, numéro un mondial, lors d'un match épique où il lutte contre des crampes et gagne le match après avoir fait craquer psychologiquement Lendl avec notamment son fameux service surprise à la cuillère dans le 5e set, à 4-3[1]. Il remporte le jeu, et dans le suivant, à 5-3, l’Américain se procure une balle de match. Lendl est au service. Il rate sa première balle. Chang va alors se placer à la limite du demi-carré de service concerné. Le Tchèque conteste : il dira avoir été gêné par les rires du public. Déstabilisé par cette action insolite de Chang, Lendl rate sa deuxième balle, concédant la double faute et le match[2].

Chang remporte ensuite la finale contre Stefan Edberg (6-1, 3-6, 4-6, 6-4, 6-2) devenant alors le plus jeune vainqueur du tournoi parisien, à l'âge de dix-sept ans et trois mois, et le plus jeune vainqueur d'un tournoi du grand chelem en simple messieurs, record qu'il détient toujours. Le 7 août 1989, il devient le plus jeune joueur à entrer dans le top 5 : 17 ans 5 mois et 14 jours.

L'année suivante, il fait partie de l'équipe victorieuse de la Coupe Davis.

L'après-1989 est difficile pour le jeune Chang. Gagner Roland-Garros si jeune n'est pas si facile à gérer. Il a contre lui son inexpérience, la pression du public et des médias, et son physique totalement atypique. En effet à cette époque, la moyenne taille poids du top 10 de l’ATP est de 1,85 m pour 76 kilos. Michael, avec son petit gabarit trapu semble ne pas être à sa place. Pour pouvoir contrer cet apparent désavantage physique, le clan Chang débute un entraînement intensif pour transformer le jeu de jambes de Michael et lui permettre d'obtenir un jeu « davantage fondé sur le contrôle que sur la puissance ». Il devient un des modèles du genre.

Dès 1992, après 2 ans de travail acharné, il redevient crédible sur le court et dit alors : « Je suis un peu plus fort, un peu plus expérimenté, un peu plus âgé et plus intelligent. Je suis enfin sorti de l’adolescence. »

Sur les courts, il est devenu plus agressif : « J’ai énormément fait progresser mon service et ma volée, ce qui me permet d’être plus agressif. Maintenant le jeu est devenu très rapide. On ne peut plus espérer battre un joueur en attendant qu’il fasse la faute de lui-même. Il faut la provoquer. En quelque sorte, maîtriser davantage son propre destin. » Cette année-là, il réussit à remporter coup sur coup les Masters 1000 d'Indian Wells et Miami, doublé très rare dans l'histoire du tennis. Il perd aussi l'un des plus longs matchs de l'histoire de l'US Open en demi-finale contre Stefan Edberg sur le score de 6-7, 7-5, 7-6, 5-7, 6-4 en 5 h 15.

En 1995, il accède à nouveau à la finale de Roland-Garros mais perd contre Thomas Muster (7-5, 6-2, 6-4) qui, cette année-là, ne perd qu'un seul match sur terre battue. En demi-finale Chang s'offre une victoire sur le double tenant du titre Sergi Bruguera 6-4, 7-6, 7-6. Riche de 4 titres et 5 finales, il termine cette saison 1995 par sa seule et unique finale en Masters Cup perdue face à Boris Becker en trois sets (7-6, 6-0, 7-6), après des victoires sur Pete Sampras, Jim Courier et Thomas Muster.

En 1996, il atteint la finale de l'Open d'Australie sans perdre un seul set, s'offrant au passage une victoire sur le tenant du titre Andre Agassi. Mais Boris Becker a raison de lui en finale (6-2, 6-4, 2-6, 6-2). En mars, Michael Chang s'adjuge son second titre à Indian Wells après celui de 1992, en battant une nouvelle fois Andre Agassi, en quart de finale cette fois. Il est tout proche d'atteindre la première place mondiale à la faveur d'un été particulièrement performant où il remporte les tournois de Washington et Los Angeles et atteint la finale du Masters 1000 de Cincinnati et surtout de l'US Open. Tête de série numéro 2 lors de l'US Open, il bat une nouvelle fois Andre Agassi en demi-finale, mais s'incline en finale contre Pete Sampras (6-1, 6-4, 7-6). S'il gagnait cette finale, Michael Chang devenait numéro un mondial.

En 1997, il atteint deux demi-finales en Grand Chelem : à l'Open d'Australie et à l'US Open. Il remporte 5 titres dont son dernier Masters 1000 à Indian Wells. Il passe encore une fois tout près de la première place mondiale à l'US Open. Alors qu'il ne reste plus que deux têtes de série en demi-finale (Michael Chang, no 2 et Patrick Rafter, no 13), l'américain apparaît comme grand favori pour le titre, ayant un bilan victoire/défaite positif face aux 3 autres joueurs encore en course (Patrick Rafter, Greg Rusedski et Jonas Björkman). Pourtant Chang perd sèchement sa demi-finale contre Rafter (6-3, 6-3, 6-4). Cruel, John McEnroe dira que pour Chang, "c'était l'année où jamais". La suite des évènements lui donnera raison.

En 1998, il perd au deuxième tour de l'Open d'Australie face au français Guillaume Raoux. Il ne dépassera plus jamais le troisième tour en Grand Chelem. En mars, une blessure au genou le contraint au forfait pour les Masters 1000 d'Indian Wells et Miami; il sort donc du top 10 pour la première fois depuis 1993. Mal remis de sa blessure, il ne retrouvera plus jamais son niveau de jeu; s'ensuit une descente au classement malgré deux titres (à Boston et Shanghai) et deux finales (Orlando et Memphis). Il termine l'année au 29e rang mondial son plus mauvais classement depuis 1988.

Michael Chang en 2009.

Malgré une bonne année 2000 où il gagne 42 matchs pour 26 défaites, il ne dépasse pas le 22e rang mondial. Il remporte son dernier titre en 2000 à Los Angeles, devenant l'un des rares joueurs (avec Andre Agassi et Marc Rosset) à remporter des titres sur trois décennies différentes (années 1980, 1990 et 2000).

À partir de 2001, il perd plus de matchs qu'il n'en remporte, glissant jusqu'au 124e rang mondial en 2002. Il arrête sa carrière en 2003 après avoir perdu au 1er tour de Roland-Garros et de l'US Open.

Appelé en renfort par la Fédération Chinoise de Tennis en vue des Jeux olympiques de Pékin 2008, il prend en charge l'entraînement de Peng Shuai. Malgré des résultats concluants, il arrête cette collaboration en cours d'année afin de se consacrer à son académie de tennis en Chine[3].

En 2013, il intègre l'équipe du joueur japonais Kei Nishikori, en tant que conseiller.

Il est membre du International Tennis Hall of Fame depuis le 23 janvier 2008.

Depuis Roland-Garros 1989, Michael ne cache pas la foi chrétienne qui le caractérise, en tant que protestant évangélique. Il y fait assez souvent allusion dans ses interviews.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Titres en simple (34)[modifier | modifier le code]

Catégorie Dur Terre Gazon Moquette Total
Grand Chelem - 1 - - 1
Masters - - - - 0
Masters Series 7 - - - 7
Gold Series 3 - - 2 5
International Series 11 3 - 5 19
Grand Prix Tennis - - - 2 2
Total 21 4 0 9 34
No Date[T 1] Nom et lieu du tournoi Catégorie Surface Finaliste Score
1 26/09/1988 Drapeau : États-Unis Volvo San FranciscoSan Francisco Moquette (int.) Drapeau : États-Unis Johan Kriek 6-2, 6-3
2 29/05/1989 Drapeau : France Roland-GarrosParis G. Chelem Terre (ext.) Drapeau : Suède Stefan Edberg 6-1, 3-6, 4-6, 6-4, 6-2 Parcours
3 07/11/1989 Drapeau : Royaume-Uni Benson & Hedges ChampionshipsWembley Moquette (int.) Drapeau : France Guy Forget 6-2, 6-1, 6-1
4 23/07/1990 Drapeau : Canada Canadian OpenToronto Championship Series SW Dur (ext.) Drapeau : États-Unis Jay Berger 4-6, 6-3, 7-62
5 04/11/1991 Drapeau : Royaume-Uni Birmingham OpenBirmingham World Series Moquette (int.) Drapeau : France Guillaume Raoux 6-3, 6-2 Parcours
6 03/02/1992 Drapeau : États-Unis Volvo San FranciscoSan Francisco World Series Dur (int.) Drapeau : États-Unis Jim Courier 6-3, 6-3
7 02/03/1992 Drapeau : États-Unis Newsweek Champions CupIndian Wells Championship Series SW Dur (ext.) Drapeau : Russie Andrei Chesnokov 6-3, 6-4, 7-5 Parcours
8 13/03/1992 Drapeau : États-Unis Lipton International Players ChampionshipsKey Biscayne Championship Series SW Dur (ext.) Drapeau : Argentine Alberto Mancini 7-5, 7-5 Parcours
9 11/01/1993 Drapeau : Indonésie Jakarta OpenJakarta World Series Dur (ext.) Drapeau : Allemagne Carl-Uwe Steeb 2-6, 6-2, 6-1 Parcours
10 29/03/1993 Drapeau : Japon Salem OpenOsaka World Series Dur (ext.) Drapeau : Israël Amos Mansdorf 6-4, 6-4 Parcours
11 09/08/1993 Drapeau : États-Unis Thriftway ATP ChampionshipsCincinnati Super 9 Dur (ext.) Drapeau : Suède Stefan Edberg 7-5, 0-6, 6-4
12 27/09/1993 Drapeau : Malaisie Kuala Lumpur OpenKuala Lumpur World Series Dur (int.) Drapeau : Suède Jonas Svensson 6-0, 6-4
13 18/10/1993 Drapeau : République populaire de Chine China OpenPékin World Series Moquette (int.) Drapeau : Canada Greg Rusedski 7-65, 66-7, 6-4
14 10/01/1994 Drapeau : Indonésie Jakarta OpenJakarta World Series Dur (ext.) Drapeau : République tchèque David Rikl 6-3, 6-3 Parcours
15 14/02/1994 Drapeau : États-Unis Comcast U.S. IndoorPhiladelphie Championship Series Moquette (int.) Drapeau : Pays-Bas Paul Haarhuis 6-3, 6-2 Parcours
16 11/04/1994 Drapeau : Hong Kong Salem OpenHong Kong World Series Dur (ext.) Drapeau : Australie Patrick Rafter 6-1, 6-3
17 25/04/1994 Drapeau : États-Unis Verizon Tennis ChallengeAtlanta World Series Terre (ext.) Drapeau : États-Unis Todd Martin 64-7, 7-64, 6-0
18 08/08/1994 Drapeau : États-Unis Thriftway ATP ChampionshipsCincinnati Super 9 Dur (ext.) Drapeau : Suède Stefan Edberg 6-2, 7-5
19 17/10/1994 Drapeau : République populaire de Chine China OpenPékin World Series Moquette (int.) Drapeau : Suède Anders Järryd 7-5, 7-5
20 17/04/1995 Drapeau : Hong Kong Salem OpenHong Kong World Series Dur (ext.) Drapeau : Suède Jonas Björkman 6-3, 6-1
21 01/05/1995 Drapeau : États-Unis Verizon Tennis ChallengeAtlanta World Series Terre (ext.) Drapeau : États-Unis Andre Agassi 6-2, 66-7, 6-4
22 09/10/1995 Drapeau : Japon SEIKO Super TennisTokyo Championship Series Moquette (int.) Drapeau : Australie Mark Philippoussis 6–3, 6–4
23 16/10/1995 Drapeau : République populaire de Chine China OpenPékin World Series Moquette (int.) Drapeau : Italie Renzo Furlan 7-5, 6-3
24 11/03/1996 Drapeau : États-Unis Newsweek Champions CupIndian Wells Super 9 Dur (ext.) Drapeau : Pays-Bas Paul Haarhuis 7-5, 6-1, 6-1 Parcours
25 15/07/1996 Drapeau : États-Unis Legg Mason Tennis ClassicWashington Championship Series Dur (ext.) Drapeau : Afrique du Sud Wayne Ferreira 6-2, 6-4
26 29/07/1996 Drapeau : États-Unis Infiniti OpenLos Angeles World Series Dur (ext.) Drapeau : Pays-Bas Richard Krajicek 6-4, 6-3
27 17/02/1997 Drapeau : États-Unis Kroger St. Jude InternationalMemphis Championship Series Dur (int.) Drapeau : Australie Todd Woodbridge 6-3, 6-4
28 10/03/1997 Drapeau : États-Unis Newsweek Champions CupIndian Wells Super 9 Dur (ext.) Drapeau : République tchèque Bohdan Ulihrach 4-6, 6-3, 6-4, 6-3 Parcours
29 07/04/1997 Drapeau : Hong Kong Salem OpenHong Kong World Series Dur (ext.) Drapeau : Australie Patrick Rafter 6-3, 6-3
30 21/04/1997 Drapeau : États-Unis U.S. Men's Clay Court ChampionshipsOrlando World Series Terre (ext.) Drapeau : Afrique du Sud Grant Stafford 4-6, 6-2, 6-1
31 14/07/1997 Drapeau : États-Unis Legg Mason Tennis ClassicWashington Championship Series Dur (ext.) Drapeau : République tchèque Petr Korda 5-7, 6-2, 6-1
32 24/08/1998 Drapeau : États-Unis US Pro Tennis ChampionshipsBoston Int' Series Dur (ext.) Drapeau : Pays-Bas Paul Haarhuis 6-3, 6-4
33 05/10/1998 Drapeau : République populaire de Chine Shanghai OpenShanghai Int' Series Moquette (int.) Drapeau : Croatie Goran Ivanišević 4-6, 6-1, 6-2
34 24/07/2000 Drapeau : États-Unis Mercedes-Benz CupLos Angeles Int' Series Dur (ext.) Drapeau : États-Unis Jan-Michael Gambill 62-7, 6-3 ab.
  1. Pour chaque tournoi, la date indiquée correspond à la première journée, en général un lundi.

Finales en simple (24)[modifier | modifier le code]

No Date[T 1] Nom et lieu du tournoi Catégorie Surface Vainqueur Score
1 18/09/1989 Drapeau : États-Unis Volvo/Los AngelesLos Angeles Dur (ext.) Drapeau : États-Unis Aaron Krickstein 2-6, 6-4, 6-2
2 30/07/1990 Drapeau : États-Unis Volvo/Los AngelesLos Angeles World Series Dur (ext.) Drapeau : Suède Stefan Edberg 7-64, 2-6, 7-63
3 05/11/1990 Drapeau : Royaume-Uni Benson & Hedges ChampionshipsWembley World Series Moquette (int.) Drapeau : Suisse Jakob Hlasek 7-67, 6-3
4 10/12/1991 Drapeau : Allemagne Grand Slam CupMunich Masters Moquette (int.) Drapeau : États-Unis David Wheaton 7-5, 6-2, 6-4
5 13/04/1992 Drapeau : Hong Kong Salem OpenHong Kong World Series Dur (ext.) Drapeau : États-Unis Jim Courier 6-3, 6-3
6 08/12/1992 Drapeau : Allemagne Grand Slam CupMunich Masters Moquette (int.) Drapeau : Allemagne Michael Stich 6-2, 6-3, 6-2
7 08/08/1993 Drapeau : États-Unis Infiniti OpenLos Angeles World Series Dur (ext.) Drapeau : Pays-Bas Richard Krajicek 0-6, 7-63, 7-65
8 23/08/1993 Drapeau : États-Unis TD Waterhouse CupLong Island World Series Dur (ext.) Drapeau : Suisse Marc Rosset 6-4, 3-6, 6-1
9 31/01/1994 Drapeau : États-Unis Sybase OpenSan José World Series Dur (int.) Drapeau : Italie Renzo Furlan 3-6, 6-3, 7-5
10 04/04/1994 Drapeau : Japon Japan OpenTokyo Championship Series Dur (ext.) Drapeau : États-Unis Pete Sampras 6-4, 6-2
11 10/10/1994 Drapeau : Japon SEIKO Super TennisTokyo Championship Series Moquette (int.) Drapeau : Croatie Goran Ivanišević 6-4, 6-4
12 06/02/1995 Drapeau : États-Unis Sybase OpenSan José World Series Dur (int.) Drapeau : États-Unis Andre Agassi 6-2, 1-6, 6-3
13 20/02/1995 Drapeau : États-Unis Comcast U.S. IndoorPhiladelphie Championship Series Moquette (int.) Drapeau : Suède Thomas Enqvist 0–6, 6–4, 6–0 Parcours
14 29/05/1995 Drapeau : France Roland-GarrosParis G. Chelem Terre (ext.) Drapeau : Autriche Thomas Muster 7-5, 6-2, 6-4 Parcours
15 07/08/1995 Drapeau : États-Unis Thriftway ATP ChampionshipsCincinnati Super 9 Dur (ext.) Drapeau : États-Unis Andre Agassi 7-5, 6-2
16 14/11/1995 Drapeau : Allemagne ATP Tour World ChampionshipsFrancfort Masters Moquette (int.) Drapeau : Allemagne Boris Becker 7–63, 6–0, 7–65 Parcours
17 15/01/1996 Drapeau : Australie Australian OpenMelbourne G. Chelem Dur (ext.) Drapeau : Allemagne Boris Becker 6-2, 6-4, 2-6, 6-2 Parcours
18 08/04/1996 Drapeau : Hong Kong Salem OpenHong Kong World Series Dur (ext.) Drapeau : États-Unis Pete Sampras 6-4, 3-6, 6-4
19 05/08/1996 Drapeau : États-Unis Great American Insurance ATP ChampionshipsCincinnati Super 9 Dur (ext.) Drapeau : États-Unis Andre Agassi 7-64, 6-4
20 26/08/1996 Drapeau : États-Unis US OpenNew York G. Chelem Dur (ext.) Drapeau : États-Unis Pete Sampras 6-1, 6-4, 7-63 Parcours
21 30/09/1996 Drapeau : Singapour Singapore OpenSingapour World Series Moquette (int.) Drapeau : États-Unis Jonathan Stark 6-4, 6-4
22 16/02/1998 Drapeau : États-Unis Kroger St. JudeMemphis Int' Series Gold Dur (int.) Drapeau : Australie Mark Philippoussis 6-3, 6-2
23 20/04/1998 Drapeau : États-Unis U.S. Men's Clay Court ChampionshipsOrlando Int' Series Terre (ext.) Drapeau : États-Unis Jim Courier 7-5, 3-6, 7-5
24 10/01/2000 Drapeau : Nouvelle-Zélande Heineken OpenAuckland Int' Series Dur (ext.) Drapeau : Suède Magnus Norman 3-6, 6-3, 7-5
  1. Pour chaque tournoi, la date indiquée correspond à la première journée, en général un lundi.

Parcours dans les tournois du Grand Chelem[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open
1987 2e tour (1/32) Drapeau : Nigeria N. Odizor
1988 3e tour (1/16) Drapeau : États-Unis J. McEnroe 2e tour (1/32) Drapeau : France H. Leconte 1/8 de finale Drapeau : États-Unis A. Agassi
1989 Victoire Drapeau : Suède S. Edberg 1/8 de finale Drapeau : États-Unis T. Mayotte 1/8 de finale Drapeau : États-Unis T. Mayotte
1990 1/4 de finale Drapeau : États-Unis A. Agassi 1/8 de finale Drapeau : Suède S. Edberg 3e tour (1/16) Drapeau : URSS A. Cherkasov
1991 1/4 de finale Drapeau : Allemagne Bo. Becker 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis T. Mayotte 1/8 de finale Drapeau : Suède S. Edberg
1992 3e tour (1/16) Drapeau : Pays-Bas R. Krajicek 3e tour (1/16) Drapeau : Suède N. Kulti 1er tour (1/64) Drapeau : Royaume-Uni J. Bates 1/2 finale Drapeau : Suède S. Edberg
1993 2e tour (1/32) Drapeau : États-Unis D. Wheaton 2e tour (1/32) Drapeau : Allemagne B. Karbacher 3e tour (1/16) Drapeau : États-Unis D. Wheaton 1/4 de finale Drapeau : États-Unis P. Sampras
1994 3e tour (1/16) Drapeau : Pérou J. Yzaga 1/4 de finale Drapeau : États-Unis P. Sampras 1/8 de finale Drapeau : États-Unis A. Agassi
1995 1/2 finale Drapeau : États-Unis P. Sampras Finale Drapeau : Autriche T. Muster 2e tour (1/32) Drapeau : République tchèque P. Korda 1/4 de finale Drapeau : États-Unis J. Courier
1996 Finale Drapeau : Allemagne Bo. Becker 3e tour (1/16) Drapeau : Suède S. Edberg 1er tour (1/64) Drapeau : Espagne A. Costa Finale Drapeau : États-Unis P. Sampras
1997 1/2 finale Drapeau : Espagne C. Moyà 1/8 de finale Drapeau : Espagne S. Bruguera 1er tour (1/64) Drapeau : Australie T. Woodbridge 1/2 finale Drapeau : Australie P. Rafter
1998 2e tour (1/32) Drapeau : France G. Raoux 3e tour (1/16) Drapeau : Espagne F. Clavet 2e tour (1/32) Drapeau : Suède M. Gustafsson 2e tour (1/32) Drapeau : Espagne C. Moyà
1999 2e tour (1/32) Drapeau : Australie M. Philippoussis 1er tour (1/64) Drapeau : Russie I. Kafelnikov 2e tour (1/32) Drapeau : France A. Clément
2000 1er tour (1/64) Drapeau : Suisse R. Federer 3e tour (1/16) Drapeau : Brésil G. Kuerten 2e tour (1/32) Drapeau : Allemagne A. Popp 2e tour (1/32) Drapeau : États-Unis T. Martin
2001 1er tour (1/64) Drapeau : France F. Santoro 2e tour (1/32) Drapeau : États-Unis A. Roddick 2e tour (1/32) Drapeau : Suède J. Björkman 1er tour (1/64) Drapeau : Équateur N. Lapentti
2002 1er tour (1/64) Drapeau : Suisse R. Federer 1er tour (1/64) Drapeau : France S. de Chaunac 2e tour (1/32) Drapeau : Pays-Bas S. Schalken 2e tour (1/32) Drapeau : Suisse R. Federer
2003 1er tour (1/64) Drapeau : France F. Santoro 1er tour (1/64) Drapeau : Chili F. González
  • À droite du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

Parcours dans les Masters 1000[modifier | modifier le code]

Année Indian Wells Miami Monte-Carlo Rome Hambourg[4] Canada Cincinnati Stockholm puis Essen puis Stuttgart puis Madrid[5] Paris
1990 1er tour
Drapeau : Suède J. Gunnarsson
2e tour
Drapeau : Espagne J. Aguilera
Victoire
Drapeau : États-Unis J. Berger
1/4 de finale
Drapeau : Suède S. Edberg
1/8 de finale
Drapeau : États-Unis D. Wheaton
2e tour
Drapeau : Suisse M. Rosset
1991 1/4 de finale
Drapeau : Suède S. Edberg
1/8 de finale
Drapeau : Espagne E. Sánchez
2e tour
Drapeau : Italie S. Pescosolido
1/8 de finale
Drapeau : États-Unis J. Courier
1/2 finale
Drapeau : États-Unis P. Sampras
1992 Victoire
Drapeau : Russie A. Chesnokov
Victoire
Drapeau : Argentine A. Mancini
1/4 de finale
Drapeau : Allemagne C-U. Steeb
1/8 de finale
Drapeau : Pays-Bas P. Haarhuis
1/2 finale
Drapeau : États-Unis I. Lendl
2e tour
Drapeau : États-Unis D. Wheaton
1993 1/2 finale
Drapeau : États-Unis J. Courier
2e tour
Drapeau : Afrique du Sud M. Ondruska
1/2 finale
Drapeau : États-Unis J. Courier
2e tour
Drapeau : Allemagne M-K. Goellner
1/8 de finale
Drapeau : États-Unis A. Agassi
Victoire
Drapeau : Suède S. Edberg
1/8 de finale
Drapeau : Croatie G. Ivanišević
1994 1/8 de finale
Drapeau : Russie A. Volkov
1/8 de finale
Drapeau : Australie P. Rafter
2e tour
Drapeau : Pays-Bas J. Eltingh
1/8 de finale
Drapeau : États-Unis Washington
Victoire
Drapeau : Suède S. Edberg
2e tour
Drapeau : Suède M. Larsson
1/2 finale
Drapeau : Suisse M. Rosset
1995 1/8 de finale
Drapeau : Autriche T. Muster
3e tour
Drapeau : Pays-Bas J. Siemerink
1/4 de finale
Drapeau : Autriche T. Muster
1/4 de finale
Drapeau : Suède T. Enqvist
Finale
Drapeau : États-Unis A. Agassi
2e tour
Drapeau : République tchèque D. Vacek
1/4 de finale
Drapeau : États-Unis J. Courier
1996 Victoire
Drapeau : Pays-Bas P. Haarhuis
1/4 de finale
Drapeau : Croatie G. Ivanišević
2e tour
Drapeau : Espagne C. Costa
Finale
Drapeau : États-Unis A. Agassi
1/2 finale
Drapeau : Allemagne Bo. Becker
1/8 de finale
Drapeau : France A. Boetsch
1997 Victoire
Drapeau : République tchèque B. Ulihrach
3e tour
Drapeau : Espagne S. Bruguera
1er tour
Drapeau : Argentine H. Gumy
1/2 finale
Drapeau : Brésil G. Kuerten
1/2 finale
Drapeau : Autriche T. Muster
2e tour
Drapeau : France C. Pioline
2e tour
Drapeau : Suède M. Gustafsson
1998 1/4 de finale
Drapeau : Espagne A. Costa
2e tour
Drapeau : Espagne F. Clavet
2e tour
Drapeau : Russie I. Kafelnikov
1er tour
Drapeau : France G. Raoux
1er tour
Drapeau : Suède M. Gustafsson
1999 1er tour
Drapeau : Pays-Bas J. Siemerink
1er tour
Drapeau : Costa Rica J.A. Marín
2e tour
Drapeau : Slovaquie K. Kučera
1er tour
Drapeau : Pays-Bas S. Schalken
1/8 de finale
Drapeau : États-Unis A. Agassi
1/4 de finale
Drapeau : Australie P. Rafter
2e tour
Drapeau : Suède T. Enqvist
1/2 finale
Drapeau : Russie M. Safin
2000 2e tour
Drapeau : Suède M. Norman
2e tour
Drapeau : Chili M. Ríos
1er tour
Drapeau : France J. Boutter
2e tour
Drapeau : Suède T. Enqvist
1er tour
Drapeau : États-Unis J-M. Gambill
2e tour
Drapeau : Pays-Bas R. Krajicek
1er tour
Drapeau : Pays-Bas S. Schalken
1/4 de finale
Drapeau : France S. Grosjean
1/8 de finale
Drapeau : Allemagne D. Prinosil
2001 1er tour
Drapeau : Espagne C. Moyà
2e tour
Drapeau : Australie Philippoussis
1er tour
Drapeau : Suisse R. Federer
2e tour
Drapeau : Brésil G. Kuerten
2e tour
Drapeau : Argentine F. Squillari
1er tour
Drapeau : Espagne A. Martín
2e tour
Drapeau : Argentine G. Cañas
2002 1er tour
Drapeau : Thaïlande P. Srichaphan
1er tour
Drapeau : Thaïlande P. Srichaphan
1/8 de finale
Drapeau : Espagne C. Moyà
2003 1er tour
Drapeau : Espagne C. Moyà
2e tour
Drapeau : États-Unis A. Agassi
1er tour
Drapeau : Maroc H. Arazi
  • En dessous du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

Autres résultats[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michael Chang: Tennis Champion (1993) par Pamela Dell, ISBN 0-516-04185-1
  • Holding Serve Persevering On And Off The Court (June 4, 2002) par Michael Chang, Mike Yorkey, ISBN 0-7852-6656-9

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [vidéo] « Michael Chang servant à la cuillère », sur ina.fr
  2. [vidéo] « Balle de Match contre Lendl », sur ina.fr
  3. (fr) « LIVE Cornet-Li » sur le site du Figaro, 2 février 2008.
  4. L'ordre chronologique des Masters 1000 de Rome et de Hambourg a changé au cours des ans.
  5. Les Masters 1000 de Stockholm (1990-1994), d'Essen (1995), de Stuttgart (1996-2001) et de Madrid (2002-2008) se sont succédé.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :