Johan Kriek

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Johan Kriek
Carrière professionnelle
1978 – 1994
Nationalité Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud
Drapeau des États-Unis États-Unis depuis août 1982[1]
Naissance (56 ans)
Drapeau : Afrique du Sud Pongola
Taille / poids 1,75 m (5 9) / 76 kg (167 lb)
Prise de raquette Droitier
Gains en tournois 2 383 794 $
Palmarès
En simple
Titres 14
Finales perdues 13
Meilleur classement 7e (10 septembre 1984)
En double
Titres 8
Finales perdues 7
Meilleur classement 12e (15 août 1988)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple V(2) 1/2 1/4 1/2
Double 1/4 1/4 1/4 1/4

Johan Kriek, né le 5 avril 1958 à Pongola en Afrique du Sud, est un ancien joueur de tennis sud-africain naturalisé américain.

Droitier, il mesure 1,75m pour 76 kg.

Il compte à son actif deux victoires en Grand Chelem : à l'Open d'Australie en 1981 et 1982 (contre le même adversaire : Steve Denton qui ne compte dans sa carrière que ses deux défaites en finales). Il faut noter toutefois que ces deux victoires ont été obtenues à une époque où les meilleurs joueurs du monde ne se rendaient pas tous en Australie pour disputer le quatrième Grand Chelem de la saison.

Indépendamment de ces deux victoires en grand chelem, Johan Kriek se distingue par un tennis flamboyant porté vers l'attaque de fond de court à outrance en prenant un maximum de risque. Il atteint, en 1980, les demi-finales à US Open, où il mène deux sets à zéro devant Björn Borg avant de s'effondrer (4-6, 4-6, 6-1, 6-1, 6-1). En fin de carrière, à Roland-Garros en 1986, il se hisse également dans le dernier carré après des victoires sur Yannick Noah (par forfait) et Guillermo Vilas notamment.

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • Au total, il a remporté 14 titres en simple et 8 en double. Son meilleur classement en simple fut une septième place.
  • Autres résultats : finale à Dallas en 1981 (défaite contre John McEnroe), quart-finaliste à l'US Open en 1978 et 1979, quart-finaliste à Wimbledon en 1981 et 1982.

A l'open d'Australie, son tournoi fétiche, il a également atteint les demi-finales en 1984 et les quarts de finales en 1983 et 1985, à chaque fois battu par Mats Wilander.

Parcours en Grand chelem[modifier | modifier le code]

Victoires (2)[modifier | modifier le code]

Année Tournoi Adversaire en finale Score
1981 Open d'Australie Steve Denton 6-2, 7-6, 6-7, 6-4
1982 Open d'Australie Steve Denton 6-3, 6-3, 6-2

Demi-finales (3)[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Référence[modifier | modifier le code]

  1. NY Times 1983