Rafael Osuna

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rafael Osuna
Nationalité Drapeau du Mexique Mexique
Naissance 15 septembre 1938
Drapeau : Mexique Mexico
Décès 4 juin 1969 (à 30 ans)
Drapeau : Mexique Monterrey
Prise de raquette Droitier, revers à une main
Hall of Fame Membre depuis 1979
Palmarès
En simple
Meilleur classement no 1 mondial en 1963 (FILT)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple - 1/16 1/4 V(1)
Double - - V(2) V(1)
Médailles olympiques
Simple 1
Double 1

Rafael Herrera Osuna est né le 15 septembre 1938 dans la ville de Mexico, Mexique et mort le 4 juin 1969 près de Monterrey au Mexique dans un accident d'avion. Il est un joueur de tennis universitaire à ses débuts à la fin des années 1950 et un joueur international dans les années 1960 avec une victoire dans le tournoi du Grand Chelem à Forest Hills et une finale en Coupe Davis lors de l'année 1963. Il est aussi un directeur commercial d'entreprise au Mexique à la fin des années 1960[1] à côté de ses activités du tennis.

Carrière[modifier | modifier le code]

À ses débuts, Rafael Osuna est un joueur universitaire qui se fait remarquer par sa grande classe de jeu doté d'un revers à une main. Il réalise l'un de ses premiers résultats en compétition dans le tournoi amateur de Mexico Pan American en octobre 1957. Il y atteint les huitièmes de finale, perdant contre Mike Davies dans un match serré au deuxième set, sur le score de 6-3, 14-12[2]. Il remporte l'un de ses premiers titres sur le circuit à Saint-Moritz Palace Hotel le 26 août 1958, battant en finale son compatriote et le futur entraîneur de John McEnroe dans les années 1980, Tony Palafox, sur le score de 6-4 9-7.

En 1963, il remporte le plus grand titre de sa carrière, le tournoi du Grand Chelem de Forest Hills à New York sur gazon, le futur US Open, en remportant la finale face à Frank Froehling jr. sur le score de 7-5, 6-4, 6-2[3]. En fin d'année, il est proclamé par la FILT (Fédération Internationale du Lawn tennis) joueur numéro 1 mondial de l'année 1963.

Deux semaines avant sa mort dans un accident d'avion, ses dernières victoires se déroulent dans le cadre de la Coupe Davis dans la finale de zone N&C America contre l'Australie. Il remporte ses deux matchs en simple messieurs, contre Ray Ruffels 9-7, 3-6, 7-5, 6-3 et contre Bill Bowrey, vainqueur du tournoi du Grand Chelem en Australie à Melbourne 1968, sur le score de 6-2, 3-6, 8-6, 6-3. Il remporte le double aussi au côté de Vicente Zarazua battant la paire Phil Dent et John Alexander en trois longs sets accrochés (18-16, 12-10, 6-4) avec un total de 66 jeux disputés. Une victoire éclatante pour le Mexique et rare pour un joueur après plusieurs mois d'inactivité loin du tennis et de son circuit. À cette époque, l'Australie avait gagné la Coupe Davis 17 fois et cet échec a été considéré comme un revers important.

Il est membre du International Tennis Hall of Fame depuis 1979.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Le champion mexicain a remporté un titre du Grand Chelem en simple au Forest Hills U.S. National en 1963. Il fut demi-finaliste en 1961, en 1962, en 1964 et en 1965. De plus, en double, il a gagné le tournoi de Wimbledon 1960 (avec Dennis Ralston) et 1963 (avec Tony Palafox), ainsi que Forest Hills U.S. National 1962 (avec Tony Palafox).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'Équipe, jeudi 5 juin 1969. Article revenant sur le décès brutal de Rafael Osuna et de sa carrière de joueur amateur et de ses activités professionnelles. Source : BPI - Microfilms du quotidien "L'Équipe".
  2. L'Équipe, vendredi 11 octobre 1957. Résultat des 1/8f du tournoi de Mexico Pan American. Source : BPI - Microfilms du quotidien "L'Équipe".
  3. L'Équipe, lundi 9 septembre 1963. Rafael Osuna vainqueur de son premier titre du Grand Chelem à Forest Hills. Source : BPI - Microfilms du quotidien "L'Équipe".

Liens externes[modifier | modifier le code]