Grand Prix de la Saint-Louis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Grand Prix de la Saint-Louis

Le Grand Prix de la Saint-Louis est une compétition de joute nautique de méthode languedocienne qui se tient chaque année à Sète (Hérault) depuis 1743. Les premières joutes nautiques à Sète datent du 29 juillet 1666 à l’occasion de l’inauguration du port. La 270e édition de cette épreuve s'est tenue du 23 août au 28 août 2012.

Le tournoi de joutes de la Saint-Louis est la compétition la plus importante de sa discipline, une sorte de championnat du monde non officiel. Il se tient fin août le long du canal royal sur six jours. Chaque année, le vainqueur reçoit un pavois décoré par un artiste de la région sélectionné après un concours. Le lundi de la Saint-Louis a lieu le tournoi régional des lourds et la remise du pavois. Ce lundi de la Saint-Louis est férié à Sète. David Aprile (Lance Sportive Palavasienne) a remporté le tournoi en 2013 pour la deuxième fois. Le mardi est réservé au programme de clôture.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1745, Louis XV assista aux joutes nautiques de la Saint-Louis à Sète.

24 août 1747. À la veille du tournoi de joutes nautiques donné à Sète à l’occasion de la fête de la Saint-Louis, on débat de la mise en place d’un règlement afin « d’éviter les différents trop nombreux entre les jouteurs ».

Parmi les grands jouteurs du passé, il convient de citer Louis Vaillé (dix victoires à la Saint-Louis) et Barthélémy-Louis Aubenque, dit « le terrible », qui défia (selon la légende) un pont en 1749 !

Sur l'un des pavois exposés au musée Paul-Valéry à Sète figure les noms des vainqueurs du « grand prix de la Saint-Louis » de 1846 à 1913.

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Pavois de joutes de 1860
Pavois de joutes de 1903
Pavois de joutes de 1903
  • 1743-1845 : (à compléter)
  • 1846 : Audibert (dit l'esperança)
  • 1847 : Audibert (dit l'esperança)
  • 1848 : Audibert (dit l'esperança)
  • 1849 : Audibert (dit l'esperança)
  • 1850 : Noël Mazel
  • 1851 : Audibert (dit l'esperança)
  • 1852 : Audibert (dit l'esperança)
  • 1853 : Audibert (dit l'esperança)
  • 1854 : Noël Mazel
  • 1855 : Grand (dit lou maten)
  • 1856 : Marques (dit lou Grand Tambour)
  • 1857 : Audibert (dit l'esperança)
  • 1858 : Martin (dit lou Gauche)
  • 1859 : Martin (dit lou Gauche)
  • 1860 : Martin (dit lou Gauche) et Marques (dit lou Grand Tambour) (ex æquo)
  • 1861 : Martin (dit lou Gauche)
  • 1862 : Martin (dit lou Gauche)
  • 1863 : Martin (dit lou Gauche)
  • 1864 : Martin (dit lou Gauche)
  • 1865 : Boudet (dit lou Canatare)
  • 1866 : Benezech (dit lou Bousigaud)
  • 1867 : L. Isoird (dit lou Mounard)
  • 1868 : Benezech (dit lou Bousigaud)
  • 1869 : Pascal (dit Pascalou)
  • 1870-1872 : pas de fête
  • 1873 : Martin (dit lou Gauche)
  • 1874 : Pascal (dit Pascalou)
  • 1875 : L. Isoird (dit lou Mounard)
  • 1876 : Pascal (dit Pascalou)
  • 1877 : Martin (dit lou Gauche)
  • 1878 : F. Mazel (dit lou matelot)
  • 1879 : L. Isoird (dit lou Mounard)
  • 1880 : T. Ane (dit la lola)
  • 1881 : T. Ane (dit la lola)
  • 1882 : J. Marques (dit lou gnetou)
  • 1883 : J. Sauvaire (dit lou sup)
  • 1884 : F. Soulayrac (dit lou borgne)
  • 1885 : tournoi inachevé
  • 1886 : Alexandre Castan
  • 1887 : Sauvaire (dit Papeta)
  • 1888 : J. Sauvaire (dit lou sup)
  • 1889 : B. Goudard (dit lou grand)
  • 1890 : A. Bascoul (dit lou mut)
  • 1891 : Pascal (dit Pascalou)
  • 1892 : F. Soulayrac (dit lou borgne)
  • 1893 : J. Miramond (dit lou jouine)
  • 1894 : B. Goudard (dit lou grand)
  • 1895 : B. Goudard (dit lou grand)
  • 1896 : J. Sauvaire (dit lou sup)
  • 1897 : J. Miramond (dit lou jouine)
  • 1898 : L. Poncet (dit lou carlos)
  • 1899 : B. Goudard (dit lou grand)
  • 1900 : J. Miramond (dit lou jouine)
  • 1901 : J. Marty (dit martinou)
  • 1902 : P. Richard (dit richardou)
  • 1903 : P. Portes (dit jardama)
  • 1904 : Louis Vaillé (dit lou mouton)
  • 1905 : Louis Vaillé (dit lou mouton)
  • 1906 : Louis Vaillé (dit lou mouton)
  • 1907 : Louis Vaillé (dit lou mouton)
  • 1908 : Louis Vaillé (dit lou mouton)
  • 1909 : Louis Vaillé (dit lou mouton)
  • 1910 : Louis Vaillé (dit lou mouton)
  • 1911 : Louis Vaillé (dit lou mouton)
  • 1912 : Auguste Langlois
  • 1913 : Louis Vaillé (dit lou mouton)
  • 1914-1918 : pas de fête (Première Guerre mondiale)
  • 1919 : Sauveur Liparoti (dit l'esquimau) et Molinier (Mèze) (ex æquo)
  • 1920 : Sauveur Liparoti (dit l'esquimau)
  • 1921 : Gustave Bosquère et Charles Pascal
  • 1922 : Sauveur Liparoti (dit l'esquimau)
  • 1923 : Louis Vaillé (dit lou mouton)
  • 1924 : Henri Arnal (dit la prestance)
  • 1925 : tournoi inachevé (4 concurrents restaient en lice : David, Cianni, Roux et Alexandre)
  • 1926 : Vincent Cianni
  • 1927 : Sauveur Liparoti (dit l'esquimau)
  • 1928 : Sauveur Liparoti (dit l'esquimau)
  • 1929 : Vincent Cianni
  • 1930 : André Balthazard (dit le barquier)
 
  • 1931 : Jean Ricard (dit lou gravat)
  • 1932 : Jean Carmassi (dit l'avenir) et Sauveur Liparoti (dit l'esquimau) (ex æquo)
  • 1933 : Vincent Cianni
  • 1934 : Vincent Cianni et Jean Carmassi (dit l'avenir) (ex æquo)
  • 1935 : Vincent Cianni
  • 1936 : Jean Carmassi (dit l'avenir)
  • 1937 : Vincent Cianni
  • 1938 : Jean Carmassi (dit l'avenir)
  • 1939-1944 : pas de fête (Seconde Guerre mondiale)
  • 1945 : Jean Carmassi (dit l'avenir)
  • 1946 : Vincent Cianni
  • 1947 : Vincent Cianni
  • 1948 : Jean Carmassi (dit l'avenir)
  • 1949 : Germain Baltazard (Agde)
  • 1950 : Adrien Bernard et Antonin Giordano (ex æquo)
  • 1951 : Albert Lubrano
  • 1952 : Antonin Giordano
  • 1953 : Louis Rumeau
  • 1954 : Louis Pinel
  • 1955 : Maurice Merenna
  • 1956 : Antonin Giordano
  • 1957 : Antonin Giordano
  • 1958 : Louis Pinel et Louis Rumeau (ex æquo)
  • 1959 : Barthélémy Sabatier
  • 1960 : Jean Di Bianco
  • 1961 : Barthélémy Sabatier et De Falco (ex æquo)
  • 1962 : Louis Aversa
  • 1963 : Mimi Castaldo (dit l'indéracinable)
  • 1964 : Barthélémy Sabatier
  • 1965 : André Marty (Frontignan)
  • 1966 : Mimi Castaldo (dit l'indéracinable)
  • 1967 : Pascal Agugliaro
  • 1968 : Daniel Allegreto
  • 1969 : Joseph Liguori
  • 1970 : Pascal Agugliaro
  • 1971 : Guy Molle
  • 1972 : Fernand Asensio
  • 1973 : Vincent Stento
  • 1974 : Robert Bancilhon
  • 1975 : Robert Bancilhon
  • 1976 : Paul Di Stéfano
  • 1977 : Jean Sanchez (Mèze)
  • 1978 : André Lubrano
  • 1979 : Hubert Montels (Agde)
  • 1980 : Jacques Castillazuelo
  • 1981 : Jacques Castillazuelo
  • 1982 : Georges Baëza (Mèze)
  • 1983 : Guy Bonnecaze (Frontignan)
  • 1984 : Guy Bonnecaze (Frontignan)
  • 1985 : Claude Massias (Frontignan)
  • 1986 : Alain Massias (Frontignan)
  • 1987 : André Lubrano
  • 1988 : Pascal Fontugne
  • (Palavas-les-Flots)
  • 1989 : Christian Caselli
  • 1990 : Jacques Castillazuelo (Frontignan)
  • 1991 : Claude Massias (Frontignan)
  • 1992 : Bernard Betti (Mèze)
  • 1993 : Claude Massias (Frontignan)
  • 1994 : Jacques Noguet
  • 1995 : Jacques Castillazuelo (Frontignan)
  • 1996 : Jacques Castillazuelo (Frontignan)
  • 1997 : Claude Massias (Frontignan)
  • 1998 : Olivier Soula
  • 1999 : Jean-Louis Montels (Agde)
  • 2000 : Thierry Lognos (Agde)
  • 2001 : Aurélien Evangélisti
  • 2002 : Aurélien Evangélisti et Mickael Arnau (ex æquo)
  • 2003 : Sébastien Abellan
  • 2004 : Jacques Noguet et David Monfrance (Frontignan) (ex æquo)
  • 2005 : Aurélien Evangélisti
  • 2006 : Aurélien Evangélisti et Mickael Arnau (ex æquo)
  • 2007 : Bernard Betti (Mèze)
  • 2008 : Aurélien Evangélisti
  • 2009 : David Aprile (Palavas-les-Flots)
  • 2010 : Olivier Soula
  • 2011 : Aurélien Evangélisti
  • 2012 : Aurélien Evangélisti
  • 2013 : David Aprile (Palavas-les-Flots)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le Petit guide des joutes languedociennes, Éditions Dans la boîte / L'Échappée belle, 2013, 48 p. - (ISBN 9791091933025)

Liens externes[modifier | modifier le code]