1849

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Icône de redirection Cette page concerne l'année 1849 (MDCCCXLIX en chiffres romains) du calendrier grégorien. Pour l'année -1849, voir -1849.

Années :
1846 1847 1848  1849  1850 1851 1852

Décennies :
1810 1820 1830  1840  1850 1860 1870
Siècles :
XVIIIe siècle  XIXe siècle  XXe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire


Chronologies géographiques :
Afrique • Amérique (Canada (Nouveau-Brunswick, Québec), États-Unis) • Asie • Europe (France (Paris), Italie, Suisse) • Océanie


Chronologies thématiques :
Architecture Chemins de fer Droit Littérature Musique populaire Musique classique Parcs de loisirs Photographie Science Sociologie Théâtre


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Événements[modifier | modifier le code]

Afrique[modifier | modifier le code]

Aristocrate du Tigré, illustration du Voyage en Abyssinie de T. Lefebvre
  • 21 février, Monrovia : Édouard Bouët-Willaumez reconnait officielement pour la France la république du Liberia. Édouard Bouët, à bord de la frégate Pénélope, commande les quatorze bâtiments de la division navale des côtes occidentales d’Afrique avec pour mission de lutter contre la traite et de rétablir la souveraineté française sur des points côtiers insurgés, où il rétablit le commerce français (février 1849-avril 1850)[1]. Il est notamment chargé par le gouvernement français d’enquêter sur les accusations de traite esclavagiste clandestine lancées contre la maison Régis.
  • Février : abolition du monopole d’État sur le commerce du bilad es-Sudan sous la pression internationale[2]. Les commerçants Jallaba sont supplantés par les Khartoumiens dans le commerce avec l’Aequatoria et le Bahr el-Ghazal. Ceux-ci s’engagent dans des razzias d’esclaves, la chasse à l’éléphant et n’hésitent pas à confisquer des biens de prestige accumulés par les chefs de lignage. Ils établissent des zariba (entrepôts commerciaux) et daym ou dem (postes fortifiés) en collaboration avec les notables locaux. Cette collaboration se transforme peu à peu en rapports de domination et d’exploitation forcenées des princes marchands, qui deviennent la règle après 1860[3].
  • 1er octobre, Afrique du Sud : le roi Moshoeshoe signe un traité imposé par le major Henry Douglas Warden (en), Résident britannique de l’État d’Orange, pour délimiter la frontière entre les blancs et les Basotho (Warden line)[7] ; les Basotho perdent la majeure partie des terre de la rive droite de la Caledon au profit des Boers. La situation entraine une série d’affrontements, et Warden envoie des troupes auxiliaires africaines contre les Basotho. Les Sotho ont l’avantage, et leur capitale, Thaba Bosiu (en), reste inviolée après leurs victoires à Viervoet (1851) et à Berea (décembre 1852)[8].
  • 26 novembre : bataille de Zaatcha. L’oasis de Zaatcha, dans le Sud algérien entre Biskra et Ouargla, dernier îlot de résistance des nomades conduits par Bou Ziam, compagnon d’arme d’Abd el-Kader, tombe aux mains des troupes françaises au bout de 53 jours de siège. Sur 7 000 soldats français engagés, 1 500, dont 30 officiers, sont tués ou blessés, et 600 meurent du choléra[9].

Amérique[modifier | modifier le code]

Grande ruée vers l'or en Californie, qui voit la population de cette partie du continent plus que décupler, et qui change radicalement la population et le mode de vie. La ruée vers l'or est l'un des mythes fondateurs de l'ouest américain. La population de Californie atteint 100 000 habitants à la fin de l’année. De nombreux émigrants sont déçus, et tentent leur chance plus loin vers l’est. D’autres profitent des prix exorbitants pratiqués dans la région pour s’établir comme fermier ou comme commerçant.
  • 10 mai : une foule composée majoritairement d’Irlandais dévaste l’Astor Place Opera House à New York. La milice intervient et 200 personnes sont tuées ou blessées[13].

Asie et Pacifique[modifier | modifier le code]

21 février : bataille de Gujrat
  • 12 mars : capitulation des Sikhs à Rawalpindi après la victoire britannique à la bataille de Gujrât (en), sur les rives du la Chenab le 21 février[19]. Fin de la Seconde Guerre anglo-sikhe.
  • 29 mars : Lord Dalhousie annexe le Pendjab au prix d’une sanglante répression[19]. Il étend l’emprise britannique en prenant le contrôle de divers royaumes et soulève une profonde hostilité au sein de la noblesse et du peuple. Le souverain sikh est assigné à résidence et un Board of Governement est chargé de l’administration du Pendjab. Les innovations apportées et les restrictions imposées à la tradition sikh, ainsi qu’au commerce des esclaves, sont accueillies avec méfiance et un ressentiment croissant.

Europe[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : 1849 en Belgique, 1849 en France et 1849 en Italie.
Premiers timbres-poste de France : un franc vermillon
22 décembre : simulacre d’exécution des membres du cercle de Petrachevski

Confédération germanique[modifier | modifier le code]

Le mauvais élève, caricature allemande de 1849. Les inscriptions disent : liberté de la presse, d’assemblée, de discourir, d’association... La carte de l’arrière-plan mentionne la Prusse
  • 28 avril : le roi de Prusse refuse définitivement la couronne d’Allemagne[43].
  • 10 mai :
  • 25 mai : vote d’une nouvelle constitution en Prusse[47]. Le roi impose une loi fondamentale qui le décharge de toute responsabilité devant les Chambres.
  • 30 mai : le gouvernement prussien établit la loi électorale des trois classes[48]. Elle favorise la première classe (nobles et gros propriétaires) au détriment de la seconde (banquiers, commerçants) et surtout de la troisième (salariés et paysans).
  • 30 septembre : Vienne et Berlin, qui font de l’établissement d’un pouvoir fort une priorité absolue, signent un traité provisoire, appelé intérim, avec un directoire de quatre membres gouverner la confédération[50]. Cela a pour effet la dissolution de l’alliance des Trois Rois (Hanovre, Prusse, Saxe) envisagée un moment par le conseiller du roi de Prusse von Radowitz qui prévoyait l’intégration de l’empire d’Autriche dans une nouvelle union allemande.

Empire d’Autriche[modifier | modifier le code]

4 avril : bataille de Tápióbicske
  • 4 mars : le projet de constitution fédéraliste du parlement autrichien de Kremsier est renvoyé par le gouvernement Schwarzenberg et l’empereur et une constitution est « octroyée ». Tous les pays de la monarchie sont placés sur un pied d’égalité et réduits au rang de circonscriptions administratives. la Transylvanie devient une province de l’empire distincte de la Hongrie[58].
  • 7 mars : dissolution du parlement autrichien de Kremsier[59].
  • 10 mars : les représentants du Conseil national slovaque demandent à l’empereur que la Slovaquie soit séparée de la Hongrie et qu’elle soit autonome dans le cadre de l’Empire[60].
  • 6 avril : victoire hongroise à la bataille d'Isaszeg (hu)[61].
  • 14 avril : le parlement hongrois, réfugié à Debrecen est dominé par les radicaux. Sous l’impulsion de Kossuth, ministre de la guerre, la Hongrie devient un état républicain indépendant. Kossuth est élu président-gouverneur sans que la République ne soit proclamée[62]. Il exerce une véritable dictature pour mener une lutte à outrance face au « parti de la paix ». Les troupes hongroises remportent plusieurs victoires et rétablissent la situation militaire au printemps. Felix von Schwarzenberg fait appel aux Russes qui franchissent la frontière hungaro-polonaise en mai, tandis que le général Haynau prend la tête de l’armée autrichienne en Transdanubie.
  • 21 mai : Buda est reprise par les Hongrois et le gouvernement de Kossuth s’y installe en juin[63]. Isolé, il doit se réfugier à Szeged, puis à Arad (juillet).
  • 28 juillet : dans sa dernière séance, le Parlement hongrois vote à Szeged la « loi des nationalités » qui accorde aux Roumains et aux Slaves de Hongrie le libre exercice de leurs droits. Le même jour, il vote la loi d’émancipation « des habitants de religion mosaïque »[64].
  • 31 juillet : les Hongrois de Josef Bem sont vaincus par les Russes à la bataille de Segesvár (hu), en Transylvanie (mort de Petöfi)[65].
  • 6 octobre : Batthyány et 13 autres chefs révolutionnaires sont exécutés[70]. 120 militaires et civils sont exécutés à la suite de leur condamnation par des tribunaux de guerre, d’autres simplement massacrés et des milliers de personnes condamnées à des peines de prison ou aux travaux forcés. L’Autriche inaugure en Hongrie plus de 10 ans de gouvernement centralisé. Plusieurs milliers de Hongrois choisissent l’exil après la chute. Beaucoup rentreront, mais un millier environ iront en Amérique, en Europe occidentale ou resteront en Turquie.
  • 20 novembre, Hongrie : inauguration du Széchenyi Lánchíd, construit par le libéral Széchenyi, premier pont permanent reliant Buda à Pest[71].

Chronologies thématiques[modifier | modifier le code]

Les Casseurs de pierres de Courbet.

Sur les autres projets Wikimedia :

Naissances en 1849[modifier | modifier le code]

Décès en 1849[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Serge Daget, La répression de la traite des Noirs au XIXe siècle : l'action des croisières françaises sur les côtes occidentales de l'Afrique, 1817-1850, Karthala Éditions,‎ 1997 (ISBN 9782865377718, présentation en ligne)
  2. Endre Stiansen, Michael Kevane, Kordafan Invaded : Peripherial Incorporation and Social Transformation in Islamic Africa, BRILL,‎ 1998 (ISBN 9789004110496, présentation en ligne)
  3. Pascal Martin Saint Léon, Anthologie de la photographie africaine et de l'océan Indien, Revue noire,‎ 1998 (ISBN 9782909571300, présentation en ligne)
  4. David Livingstone, Henriette Loreau, J.W Whymper, Pannemaker, Explorations dans l'intérieur de l'Afrique australe, Paris, L. Hachette,‎ 1859 (présentation en ligne)
  5. Robin Law, Ouidah : The Social History of a West African Slaving 'port', 1727-1892, Ohio State University Press,‎ 2004 (ISBN 9780852554975, présentation en ligne)
  6. François Hulbert, Villes du Nord, villes du Sud : Géopolitique urbaine, acteurs et enjeux, Éditions L'Harmattan,‎ 2006 (ISBN 9782296157033, présentation en ligne)
  7. Douglas K. Smith, David Robinson, Sources of the African Past, iUniverse,‎ 1999 (ISBN 9781475923544, présentation en ligne)
  8. François-Xavier Fauvelle-Aymar, Histoire de l'Afrique du Sud, Seuil (ISBN 9782021008548, présentation en ligne)
  9. Jean Jolly, Histoire du continent africain : de la préhistoire à 1600, vol. 1, Éditions L'Harmattan,‎ 1996 (ISBN 9782738446886, présentation en ligne)
  10. Patrick Boman, Boulevard de la flibuste : Nicaragua 1850-1860, Ginkgo Éditeur,‎ 2007 (ISBN 9782846790543, présentation en ligne)
  11. George Washington Paschal, The Constitution of the United States Defined and Carefully Annotated, W.H. & O.H. Morrison,‎ 1868 (présentation en ligne)
  12. Herman Vandenburg Ames, State Documents on Federal Relations : The States and the United States, The Lawbook Exchange, Ltd.,‎ 2005 (ISBN 9781584775584, présentation en ligne)
  13. Iver Bernstein, The New York City Draft Riots : Their Significance for American Society and Politics in the Age of the Civil War, Oxford University Press,‎ 1990 (ISBN 9780198021711, présentation en ligne)
  14. a et b Edgar Esteves González, Las guerras de los caudillos, El Nacional,‎ 2006 (ISBN 9789803882471, présentation en ligne)
  15. Léon-François Hoffmann, Carl-Hermann Middelanis, Faustin Soulouque d'Haïti : dans l'histoire et la littérature, L'Harmattan,‎ 2007 (ISBN 9782296041851, présentation en ligne)
  16. Georg Friedrich Martens, Nouveau recueil général de traités, vol. 14, Gottingue, Dieterich,‎ 1856 (présentation en ligne)
  17. Jean Christian Marc François Joseph Boudin, Traité de géographie et de statistique médicales et des maladies endémiques, vol. 2, J. B. Baillière,‎ 1857 (présentation en ligne)
  18. Brian P. Janiskee, Ken Masugi, The California Republic : Institutions, Statesmanship, and Policies, Rowman & Littlefield,‎ 2004 (ISBN 9780742532519, présentation en ligne)
  19. a et b Mohammad Tarique, Modern Indian History, Tata McGraw-Hill Education (ISBN 9780070660304, présentation en ligne)
  20. Mohammad Ali Kazembeyki, Society, Politics and Economics in Mazandaran, Iran 1848-1914, Routledge,‎ 2013 (ISBN 9781136858949, présentation en ligne)
  21. M. S. Vysokov, A Brief History of Sakhalin and the Kurils, Sakhalin Book Publishing House,‎ 1996 (ISBN 9785884531222, présentation en ligne)
  22. David W. Forbes, Hawaiian National Bibliography 1780-1900 : 1831-1850, vol. 2, University of Hawaii Press,‎ 1998 (ISBN 9780824823795, présentation en ligne)
  23. Danièle et Jean-Claude Clermontel, Chronologie scientifique, technologique et économique de la France, Éditions Publibook,‎ 9782748346824 (présentation en ligne)
  24. Laurent Reverso, La République romaine de 1849 et la France, Paris, Harmattan,‎ 2008 (ISBN 9782296051089, présentation en ligne)
  25. Charles Duménil, Rapport sur le choléra-morbus de Lyon, et principalement à l'Hôpital militaire : épidémie de 1849, Chanoine,‎ 1850 (présentation en ligne)
  26. a et b Serge Berstein, Pierre Milza, Gisèle Berstein, Yves Gauthier, Jean Guiffan, Initial - Histoire du XIXe siècle, Hatier,‎ 1995 (ISBN 9782218947551, présentation en ligne)
  27. Bernard Voyenne, Proudhon et Dieu : le combat d'un anarchiste ; suivi de Pascal, Proudhon, Péguy, Éditions du CERF,‎ 2004 (ISBN 9782204074599, présentation en ligne)
  28. Edward Łubieński, Guerres et révolutions d'Italie en 1848 et 1849, J. Lecoffre et cie,‎ 1852 (présentation en ligne)
  29. Georges Nivat, Vivre en Russe, L'Age d'homme,‎ 2007 (ISBN 9782825119716, présentation en ligne)
  30. Alain Besançon, Éducation et société en Russie : Dans le second tiers du XIXe siècle, Mouton,‎ 1974 (ISBN 9782719304075, présentation en ligne)
  31. Charles Samwer, Nouveau recueil général de traités, conventions et autres transactions remarquables, vol. 14, Gottingue, Librairie de Dieterich,‎ 1856 (présentation en ligne)
  32. Frederik Caland, Annuaire de la noblesse et des familles patriciennes des Pays-Bas, van Baalen,‎ 1871 (présentation en ligne)
  33. Jacques-Olivier Boudon, Religion et politique en France depuis 1789, Armand Colin,‎ 2007 (ISBN 9782200356095, présentation en ligne)
  34. a et b Auguste Vermorel, Les hommes de 1848, Décembre-Alonnier,‎ 1869 (présentation en ligne)
  35. Ange de Saint-Priest, Encyclopédie du dix-neuvième siècle, vol. 28, Paris, Impr. Beaulé, Lacour, Renoud et Maulde,‎ 1859 (présentation en ligne)
  36. Serge Berstein, Marcel Ruby, Un siècle de radicalisme, Presses Univ. Septentrion,‎ 2004 (ISBN 9782859398149, présentation en ligne)
  37. Dominique Reynié, Le triomphe de l'opinion publique : l'espace public français du XVIe au XXe siècle, Odile Jacob,‎ 1998 (ISBN 9782738104656, présentation en ligne)
  38. Journal des économistes, vol. 28, Alcan,‎ 1851 (présentation en ligne)
  39. Sophie Kerignard, 100 fiches d'histoire du XIXe siècle, Éditions Bréal,‎ 2004 (ISBN 9782749503400, présentation en ligne)
  40. Ernst Julius Kiehl, Le gouvernement représentatif en Néerlande, Rotterdam, H. Nijgh,‎ 1861 (présentation en ligne)
  41. Jean Jaurès, Histoire socialiste, 1789-1900, vol. 9, Paris, J. Rouff (présentation en ligne)
  42. a et b Jean-Claude Caron, Michel Vernus, L'Europe au 19e siècle : Des nations aux nationalismes (1815-1914), Armand Colin,‎ 2011 (ISBN 9782200273392, présentation en ligne)
  43. a, b et c Revue des deux mondes, vol. 10, Au bureau de la Revue,‎ 1851 (présentation en ligne)
  44. Françoise Knopper, Gilbert Merlio, Naissance et évolution du libéralisme allemand, 1806-1849, Presses Univ. du Mirail,‎ 1995 (ISBN 9782858162468, présentation en ligne)
  45. Gilbert Krebs, La naissance du Reich, Presses Sorbonne Nouvelle,‎ 1995 (ISBN 9782910212049, présentation en ligne)
  46. Thierry Lévy, Plutôt la mort que l’injustice : Au temps des procès anarchistes, Odile Jacob,‎ 2009 (ISBN 9782738195807, présentation en ligne)
  47. William Duckett, Dictionnaire de la conversation et de la lecture, vol. 7, Firmin Didot,‎ 1868 (présentation en ligne)
  48. Maistre de Roger de La Lande, Histoire de la Prusse (1815-1867), Paris, Lacroix,‎ 1867 (présentation en ligne)
  49. Wilhelm G. Grewe, The Epochs of International Law, Walter de Gruyter,‎ 2000 (ISBN 9783110902907, présentation en ligne)
  50. a et b Biographie universelle ancienne et moderne, vol. 35, Michaud,‎ 1854 (présentation en ligne)
  51. Revue du monde catholique, vol. 30,‎ 1870 (présentation en ligne)
  52. Georg Friedrich Martens, Friedrich Wilhelm August Murhard, Karl Murhard, Nouveau recueil général de traités et autres actes relatifs aux rapports de droit international, vol. 14, Scientia-Verlag,‎ 1856 (présentation en ligne)
  53. Annuaire des deux mondes, Revue des deux mondes,‎ 1851 (présentation en ligne)
  54. William Duckett, Dictionnaire de la conversation et de la lecture, vol. 11, Firmin Didot,‎ 1868 (présentation en ligne)
  55. Alain Ruzé, Ukrainiens et roumains : IXe-XXe siècle : rivalités carpatho-pontiques, Editions L'Harmattan,‎ 1999 (ISBN 9782738484239, présentation en ligne)
  56. Daniel Irányi, Charles Louis Chassin, Histoire politique de la révolution de Hongrie, 1847-1849, vol. 2, Paris, Pagnerre,‎ 1860 (présentation en ligne)
  57. Daniel Irányi, Charles Louis Chassin, op. cit, p. 278.
  58. Daniel Irányi, Charles Louis Chassin, op. cit, p. 357.
  59. Paul Pasteur, Histoire de l'Autriche : De l'empire multinational à la nation autrichienne (18e-20e s.), Armand Colin,‎ 2011 (ISBN 9782200275587, présentation en ligne)
  60. Ľubomír Lipták, Petite histoire de la Slovaquie, Institut d'études slaves,‎ 1996 (ISBN 9782720403170, présentation en ligne)
  61. Daniel Irányi, Charles Louis Chassin, op. cit, p. 294.
  62. Daniel Irányi, Charles Louis Chassin, op. cit, p. 360-389.
  63. Daniel Irányi, Charles Louis Chassin, op. cit, p. 447.
  64. Daniel Irányi, Charles Louis Chassin, op. cit, p. 553.
  65. François Buloz, Charles Buloz, Ferdinand Brunetière, Francis Charmes, René Doumic, André Chaumeix, Revue des deux mondes, vol. 26, Paris, Bureau de la Revue,‎ 1860 (présentation en ligne)
  66. Daniel Irányi, Charles Louis Chassin, op. cit, p. 557.
  67. Daniel Irányi, Charles Louis Chassin, op. cit, p. 561.
  68. Daniel Irányi, Charles Louis Chassin, op. cit, p. 564.
  69. Daniel Irányi, Charles Louis Chassin, op. cit, p. 581.
  70. Daniel Irányi, Charles Louis Chassin, op. cit, p. 605.
  71. Frank Kliemt, Johannes Blendinger, Peter Klaucke, Rainer Köthe, Éva Rónaszegi, Rainer Köthe, Peter Klaucke, Frank Kliemt, Éva Rónaszegi, Hidak es alagutak, Tessloff-Babilon (ISBN 9789639657229, présentation en ligne)