Cambridge (Massachusetts)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cambridge (homonymie).
Cambridge
Image illustrative de l'article Cambridge (Massachusetts)
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Drapeau du Massachusetts Massachusetts
Comté Middlesex
Maire Henrietta Davis
Démographie
Population 101 355 hab. (2000)
Densité 5 488 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 22′ 25″ N 71° 06′ 38″ O / 42.373611111111, -71.110555555556 ()42° 22′ 25″ Nord 71° 06′ 38″ Ouest / 42.373611111111, -71.110555555556 ()  
Superficie 1 847 ha = 18,47 km2
· dont terre 16,65 km2 (90,15 %)
· dont eau 1,82 km2 (9,85 %)
Fuseau horaire EST (UTC-5)
Divers
Fondation 1630
Municipalité depuis 1636
Surnom « City of Squares »
Localisation
Carte du comté de Middlesex
Carte du comté de Middlesex

Géolocalisation sur la carte : Massachusetts

Voir sur la carte administrative du Massachusetts
City locator 14.svg
Cambridge

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte administrative des États-Unis
City locator 14.svg
Cambridge

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte topographique des États-Unis
City locator 14.svg
Cambridge
Liens
Site web http://www.cambridgema.gov

Cambridge (en anglais [ˈkeɪmbrɪdʒ]) est une ville située dans l'État du Massachusetts, aux États-Unis, dans le comté de Middlesex. La ville est voisine de Boston, dont elle n'est séparée que par la rivière Charles (traversée par quelques ponts).

Un grand nombre d'universités prestigieuses y ont leur campus, et notamment l'Université Harvard ainsi que le Massachusetts Institute of Technology (MIT). On y trouve également les sièges et centres de recherche de nombreuses sociétés de haute technologie (informatique, biotechnologie notamment) qui profitent de la proximité des universités.

La ville est organisée autour de places (Squares), dont les principales s'égrènent autour de la ligne de métro (la ligne rouge du « T ») : Kendall Square, Central Square, Harvard Square, Porter Square.

Cambridge (Massachusetts) partage son nom avec une autre ville universitaire, la vénérable Cambridge qui se situe dans l'est de l'Angleterre.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cambridge apparait sous le nom de Newtown en 1630. Newton faisait partie des villes (dont Boston, Dorchester, Watertown et Weymouth) fondées par les 700 premiers colons puritains de la colonie de la baie du Massachusetts. Le site original de la ville était le cœur de ce qui est aujourd'hui devenu Harvard Square. La cité était bien plus grande qu'aujourd'hui et comprenait les villes maintenant indépendantes de Newton, Lexington (Cambridge Farms), Arlington (West Cambridge) et Brighton (West Cambridge).

En 1636, l'Université Harvard fut créée par la colonie et Newtown fut choisie pour l'accueillir. En 1638 le nom fut changé pour celui de Cambridge, en l'honneur de la ville homonyme d'Angleterre pour indiquer son statut de centre d'éducation supérieure dans la colonie.

Cambridge se développa lentement comme un village agricole situé à une douzaine de kilomètres de Boston, la capitale coloniale. Lors de la guerre d'Indépendance des États-Unis d'Amérique la plupart des habitants résidaient près de l'université, les fermes et les propriétés constituant le reste de la ville. Ils étaient en majorité des descendants des premiers colons puritains mais quelques-uns représentaient une petite élite d'anglicans qui résidaient dans les demeures du long de la "Route vers Watertown" (Brattle Street). Ces propriétés furent confisquées après la révolution et vendues aux loyalistes.

Entre 1790 et 1840, Cambridge commença à évoluer rapidement avec la construction du West Boston Bridge en 1792 qui reliait directement Cambridge à Boston, raccourcissant le trajet entre les deux villes. Un deuxième pont, Canal Bridge, fut ouvert en 1809 le long du Canal de Middlesex. Les nouveaux ponts et routes permirent l'apparition des premiers quartiers industriels et résidentiels de Cambridge. Peu de temps après de grandes routes furent construites pour joindre les rues aux ponts. Le chemin de fer arriva dans la ville à la même époque et conduisit au développement de Porter Square ainsi que la création de la ville voisine de Somerville à partir des parties autrefois rurales de Charlestown.

Cambridge fut incorporée en 1846 et devint ainsi la seconde ville du Massachusetts. Son centre-ville commercial commença à se déplacer d'Harvard Square vers Central Square, qui devint le centre-ville. Entre 1850 et 1910, la ville commença à prendre sa forme actuelle.

En 1920, Cambridge était l'une des villes industrielles les plus importantes de la Nouvelle Angleterre avec environ 120 000 habitants. Avec le déclin de l'industrie en Nouvelle Angleterre durant la Grande Dépression et après la Seconde Guerre mondiale, Cambridge perdit une grande partie de cette notoriété. Elle devint plutôt un centre intellectuel avec le rôle dominant de l'Université Harvard dans la vie et la culture de la ville. Le déplacement du Massachusetts Institute of Technology depuis Boston jusqu'à Cambridge lui assura un rôle de premier ordre dans ce domaine aux États-Unis.

Cité des squares[modifier | modifier le code]

La plupart des grands carrefours de Cambridge sont des squares :

  • Kendall Square, au carrefour de Broadway, Main Street, et Third Street.
  • Central Square, au carrefour de Massachusetts Avenue, Prospect Street, et Western Avenue. On y trouve de nombreux restaurants de diverses nationalités.
  • Lafayette Square, au carrefour de Massachusetts Avenue, Columbia Street, Sidney Street, et Main Street.
  • Harvard Square, au carrefour de Mass. Avenue, Brattle Street, et JFK Street. C'est le site de l'université de Harvard, la plus ancienne du pays. On y trouve la plus forte concentration de libraires des États-Unis.
  • Porter Square, au carrefour de Mass. Avenue and Somerville Avenue.
  • Inman Square, au carrefour de Cambridge et Hampshire streets.
  • Lechmere Square, au carrefour de Cambridge et First streets.

Économie[modifier | modifier le code]

Alors que l'industrie était la source de revenu la plus importante au XIXe siècle et au début du XXe siècle, l'éducation est aujourd'hui le plus grand employeur : Harvard emploie un peu plus de 10 000 personnes et le MIT environ 7 000 personnes selon des données de 2004. En tant que centre d'innovation technologique, Cambridge est aussi le siège de firmes technologiques comme Akamai, BBN, Lotus Development Corporation, IBM, Polaroïd et Thinking Machine.
En 2010, la ville expérimenta un procédé d'alimentation d'un réverbère en utilisant les crottes de chiens. Le système fonctionne mais n'en est qu'au stade expérimental[1].

Éducation[modifier | modifier le code]

De nombreuses écoles publiques ou privées sont situées à Cambridge, dont voici les douze publiques :

  • Amigos School,
  • Baldwin School,
  • Cambridgeport School,
  • Fletcher-Maynard Academy,
  • Graham & Parks School,
  • Haggerty School,
  • Kennedy/Longfellow School,
  • King Open School,
  • Martin Luther King Jr. School,
  • Morse School,
  • Peabody School,
  • Tobin School.

Il existe aussi une école bilingue, qui regroupe l'éducation maternelle, primaire, secondaire: L'école internationale de Boston. Le bâtiment principal est situé à Cambridge (primaire et secondaire) et à Arlington un second bâtiment pour les maternelles.

Il y a un seul lycée public, le Cambridge Rindge and Latin (CRLS).

À voir[modifier | modifier le code]

Galerie photographique[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Jumelages[modifier | modifier le code]

Personnalités associés à Cambridge[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Des crottes de chiens pour allumer les réverbères publics sur le site batiactu.com. Mis en ligne le 24/09/2010.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :