César du meilleur acteur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le César du meilleur acteur est une récompense cinématographique française décernée par l'Académie des arts et techniques du cinéma depuis la première remise de prix le 3 avril 1976 au Palais des congrès à Paris.

Introduction[modifier | modifier le code]

Nominations et victoires multiples[modifier | modifier le code]

Certains acteurs ont été récompensés à plusieurs reprises :

Il existe des acteurs multi-nommés (en gras, les acteurs lauréats) :

Anecdotes[modifier | modifier le code]

Hasard du calendrier, en 2010, Tahar Rahim cumula le César du meilleur acteur et le César du meilleur espoir. Et François Cluzet fut nommé deux fois pour deux films. Ces cumuls forcèrent l'académie à modifier le règlement pour les éditions suivantes (concerne également les actrices) : l'acteur n'est nommé que dans une seule catégorie d'interprétation[1], où il aura reçu, au premier tour de vote, le taux de suffrage le plus élevé. Si l'acteur joue dans plusieurs films, il n'est nommé qu'une seule fois, dans le rôle où il aura recueilli le plus de votes.

À noter qu'une seule fois, un acteur s'est imposé grâce à un rôle non-francophone : l'Américain Adrien Brody en 2003 pour Le Pianiste (tourné en anglais).

Par ailleurs, le César du meilleur acteur n'a été accompagné qu'une seule fois de l'Oscar du meilleur acteur à Hollywood : en 2003 avec Adrian Brody pour Le Pianiste. Gérard Depardieu obtint le César mais rata l'Oscar en 1991 pour Cyrano de Bergerac et Jean Dujardin gagna l'Oscar mais ne remporta pas le César en 2012 pour The Artist. Néanmoins, ces rôles leur valurent également à tous deux le Prix d'interprétation masculine à Cannes.

6 films ont vu leurs 2 acteurs principaux nommés : Le Sucre, Tandem, Itinéraire d'un enfant gâté, Le Souper, Les Visiteurs et Intouchables.

Le comédien le plus jeune à avoir reçu le César du meilleur acteur est Christophe Lambert, récompensé à 28 ans, en 1986, pour Subway et l'acteur le plus âgé à avoir obtenu cette distinction est Jean-Louis Trintignant, primé en 2013, à 82 ans, pour Amour.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Années 1970[modifier | modifier le code]

Années 1980[modifier | modifier le code]

Années 1990[modifier | modifier le code]

Années 2000[modifier | modifier le code]

Années 2010[modifier | modifier le code]

Nominations étrangères[modifier | modifier le code]

En gras, les nominations couronnées d'une victoire.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Soit les catégories du meilleur acteur, meilleur espoir et meilleur acteur dans un second rôle.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]