Renoir (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Renoir.

Renoir

Réalisation Gilles Bourdos
Scénario Gilles Bourdos
Michel Spinosa
Jérôme Tonnerre
Acteurs principaux
Sociétés de production Fidélité
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre drame
Sortie 2013
Durée 111 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Renoir est un film français réalisé par Gilles Bourdos et sorti en 2013.

Il est présenté en clôture de la section Un certain regard au Festival de Cannes 2012 et est sélectionné pour représenter la France aux Oscars du cinéma 2014 dans la catégorie meilleur film en langue étrangère[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le film raconte comment Andrée Heuschling, une jeune femme qui devient modèle du peintre impressionniste Auguste Renoir, est pour lui à la fin de sa vie une grande source d'inspiration par sa beauté plastique, alors qu'il souffre de graves rhumatismes déformants et d'une quasi paralysie des jambes. Andrée, dès son arrivée dans la grande maison du patriarche, trouble l'ordre domestique qui l'entoure. Elle suscite la jalousie des multiples bonnes qui prennent soin du vieux peintre et qui pensent qu'elle va « finir dans son lit », comme d'autres modèles qui l'ont précédée. Elle provoque également l'intérêt du fils d'Auguste, Jean Renoir, convalescent d'une blessure de la guerre 1914-1918. La fin du film montre comment elle entre dans une relation plus ou moins clandestine avec ce dernier et la présente, accessoirement, comme déclenchant sa carrière de cinéaste en étant la première actrice qui l'inspire.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Appréciation critique[modifier | modifier le code]

« Renoir cinéaste, naissant dans la lumière et l'ombre de Renoir peintre : difficile de penser un tel film autrement qu'en tableau. Magnifiquement éclairé, puisant dans quelques décors d'extérieurs idylliques une palette éclatante, alternant les cadres et les lignes avec une imagination rigoureuse, le film ravit les yeux[5]. »

— Noémie Luciani, Le Monde, 1er janvier 2013

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompense[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]