Pédale douce

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pédale douce

Réalisation Gabriel Aghion
Scénario Gabriel Aghion
Patrick Timsit
Acteurs principaux
Sociétés de production TF1 Films Production
MDG
Canal+
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie
Sortie 1996
Durée 100 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Pédale douce est un film français réalisé par Gabriel Aghion, sorti en 1996. Après le succès commercial du film, une suite fut tournée en 2004, intitulée Pédale dure.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Adrien Aymar travaille dans une grosse banque parisienne la journée, et la nuit il assume son homosexualité en allant Chez Éva, un restaurant gay tenu par sa meilleure amie, la séduisante Éva. Alexandre Agut, le patron d'Adrien, l'invite à dîner chez lui afin de discuter un gros contrat en partenariat avec une banque allemande. Ne voulant pas lui avouer qu'il est homosexuel, Adrien demande à Éva de se faire passer pour sa femme, Mme Aymar. Le dîner se passe dans un appartement bourgeois du XVIe arrondissement de Paris et est à la fois drôle et houleux. En effet, Éva se fait gifler par la belle-sœur de son patron, l'acariâtre Claire dont les idées sont aux antipodes de celles d’Éva. Mais tout s'emballe lorsque Alexandre tombe sous la charme d’Éva et l'embrasse dans l'escalier.

Alexandre envoie des fleurs au domicile d'Adrien à destination d’Éva. Adrien réceptionne le bouquet et appelle Éva. Adrien s’énerve des manières d'Agut. Éva dîne avec Alexandre Agut au restaurant. Ils discutent, Éva lui raconte qu'elle est assistante sociale. Alexandre s'interroge sur le couple qu'elle forme avec Adrien et la discussion dérive sur l'homosexualité. Alexandre a des idée très arrêtées sur la question. Un des serveurs reconnaît Éva. Éva dit à Alexandre qu'elle s'occupe d'un de ses enfants. À la fin du déjeuner, Alexandre interroge le serveur sur ses enfants. Ce dernier lui dit qu'il n'a pas d'enfants et qu'il connaît Éva et son restaurant gay.

Le soir, Alexandre se rend au restaurant "Chez Éva". Il se fait brancher par le serveur et s'installe au bar. Il voit Éva arriver, puis Adrien et André Lemoine accompagné d'un jeune ingénieur, Cyril. André entame un strip-tease sur Salma Ya Salama de Dalida dans le carré privé. Il se déshabille. Alexandre se glisse dans le carré privé et assiste au spectacle. Il aborde Éva et la met devant le fait accompli. André et Adrien reconnaissent leur patron. Pendant ce temps, la femme d'Alexandre, Marie arrive dans le restaurant accompagné du docteur Séverine et sa femme. En allant aux toilettes, elle entend du bruit dans le carré privé. Elle y rentre et voit son mari accosté par le serveur. De là commence un quiproquo entre Alexandre et sa femme. Marie quitte la salle et le restaurant choquée. Pendant ce temps, Alexandre saisit les testicules d'André et les serre. Ce dernier hurle et Alexandre se moque de lui. Éva lui intime l'ordre de quitter le restaurant et "d'aller casser du pédé ailleurs".

Alexandre rentre chez lui et discute avec sa femme. Le quiproquo continue. Alexandre lui parle de la soirée à laquelle il a assisté et du choc qu'il a eu d'avoir à côtoyer des homosexuels au quotidien sans le savoir et Marie de s'inquiéter pour son mari et son mariage.

Le lendemain, Éva se précipite à son entreprise et cueille Alexandre devant sa voiture. Ils ont une longue discussion dans la voiture. Éva s'excuse de lui avoir caché sa situation et Alexandre lui reproche de faire les "cache-tapettes" dans les dîners d'affaires. Les deux se fâchent et se quittent.

Dans la soirée, Alexandre se rend "Chez Éva" et invite Éva à passer la soirée au Lutetia. Mais Éva se vexe lorsque Alexandre lui dit vouloir "l'arracher à tout ça" ; elle prend cette remarque pour du mépris et s'en va. Alexandre quitte le restaurant. Pour fêter le succès d'Adrien en affaire, Adrien, Éva et André décident de se rendre en discothèque dans une Rave Party. Alexandre les suit à la soirée ; il est lui-même suivi par Marie. Il parvient à rejoindre Éva sur une plate-forme surélevée et ils s'embrassent. Pendant ce temps, Marie croise Adrien et André et se présente à eux. Elle leur fait part des craintes qu'elle a que son mari soit homosexuel. Elle demande à André de la ramener à la maison. Adrien les accompagnent. Arrivé à l'appartement de Marie, elle veut se prouver qu'elle peut aussi bien faire qu'un homme et entreprend de convertir Adrien et André à l'hétérosexualité. Elle leur fait une fellation, rien n'y fait. Désespérée, elle s'endort.

Le lendemain, Éva avoue à Adrien qu'elle est tombée amoureuse d'Alexandre et qu'elle veut vendre le restaurant. Jaloux, lorsqu'Alexandre arrive au restaurant, Adrien lui tend un piége en lui disant qu'Éva est au privé. Mais lorsqu'il arrive dans la pièce, il tombe sur un homme costaud pratiquant le SM. Il met une fessée à Alexandre. Lorsqu'Éva intervient, elle est furieuse contre Adrien et le jette dehors. Adrien cherche à s'excuser par téléphone, mais sans succès. Éva quitte Paris pour assister à l'enterrement de son père, qu'elle déteste car il l'a violé. À la fin de l'enterrement, Alexandre attend Éva avec un bouquet d'ampoules, allusion à leur première rencontre et s'en vont au Lutécia[Où ?] passer la nuit ensemble. Puis lorsqu'Éva lui avoue qu'elle veut vendre le restaurant, Alexandre émet une réserve qu'Éva interprète comme un manque d'amour. Lorsqu'il reçoit un appel de son bureau, déçu, elle quitte l'hôtel. Elle se réconcilie avec Adrien.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Bande originale[modifier | modifier le code]

Bande Originale Pédale Douce

Bande originale de
Film Pédale douce
Sortie 2 juillet 2001 (CD)
Durée 56:33
Genre Musique de film
Format Disque compact
Label Milan Records
Liste des titres
No Titre Durée
1. Mylène Farmer - Sans contrefaçon' 4:07
2. Village People - Y.M.C.A.' 3:45
3. Dalida - Salma Ya Salama en égyptien 3:10
4. Claude François - Alexandrie, Alexandra 4:23
5. Boney M - Megamix Rivers of Babylon, Sunny, Daddy Cool, Ma Baker, Rasputin' 3:27
6. Patrick Juvet - I love America' 3:49
7. Army of Lovers - Crucified' 3:31
8. Marmion - Schöneberg' 6:26
9. Dalida - Je suis toutes les femmes' 4:14
10. Marc Lavoine - C’est la vie' 3:45
11. Zizi Jeanmaire - Mon truc en plumes version remix 1995 (short mix) 4:35
12. Namby Pamby - Club Rules (voix : Cris) 6:41
13. Véronique Sanson - Une Nuit Sur Ton Épaule' 3:07
14. Dalida - Bambino' 3:33
56:33

La bande originale du film est composée de chansons interprétées par des artistes dont beaucoup sont considérés comme des icônes gays :

Réception[modifier | modifier le code]

Le film est un succès commercial à sa sortie avec 4 119 174 entrées en 1996, ce qui en fait l'un des plus gros succès cinématographiques de l'année[1].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Suivi par[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]