Se souvenir des belles choses

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Se souvenir des belles choses

Réalisation Zabou Breitman
Scénario Zabou Breitman, Jean-Claude Deret
Acteurs principaux
Sociétés de production Hugo Films, France 3 Cinéma, les Productions de la Guéville, les Films de la Colombe
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie dramatique
Sortie 2002
Durée 110 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Se souvenir des belles choses est un film français de Zabou Breitman sorti en 2002.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Claire Poussin (Isabelle Carré) est une jeune femme discrète de 32 ans, qui souffre de troubles de la mémoire depuis qu’elle a – suppose-t-on – reçu la foudre lors d’une promenade en forêt. Sa sœur (Anne Le Ny), plus inquiète qu’il n’y paraît, décide de la conduire au centre de mémoire « Les Écureuils », où leur mère est décédée des suites de la maladie d'Alzheimer cinq ans auparavant. Le professeur Licht (Bernard Le Coq) se montre confiant et accepte de l’accueillir au centre en hôpital de jour. La jeune femme y rencontre quelques personnes farfelues et un homme d’une quarantaine d’années, Philippe (Bernard Campan), qui a perdu sa femme et son fils dans un accident de voiture et n’en garde ni souvenir, ni douleur. Claire commence à revivre. Avec Philippe, elle va vivre une belle histoire d'amour malgré sa maladie.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]