Les Garçons et Guillaume, à table !

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne pas confondre avec la pièce homonyme.

Les Garçons et Guillaume, à table !

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Guillaume Gallienne lors de la 39e cérémonie des César

Réalisation Guillaume Gallienne
Scénario Guillaume Gallienne
d'après son one-man-show
Acteurs principaux
Sociétés de production Don't Be Shy Productions
France 3
Gaumont
LGM Productions
Rectangle Productions
uFilm
Nexus Factory
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau de la Belgique Belgique
Genre Comédie
Sortie 2013
Durée 86 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Les Garçons et Guillaume, à table ! est une comédie franco-belge écrite et réalisée par Guillaume Gallienne, sortie en 2013. Le film est inspiré de la pièce homonyme.

Il s'agit de la première réalisation de l'acteur Guillaume Gallienne, sociétaire de la Comédie-Française.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Film autobiographique de Guillaume Gallienne sur son rapport à sa mère, son genre et son amour des femmes en général. Dès son plus jeune âge, Guillaume est persuadé d'être une fille, notamment par des propos de sa mère comme « les garçons et Guillaume, à table ! ». Sa famille, les personnes qu'il rencontre, sont convaincues qu'il est homosexuel. Le film narre les circonstances provoquées par ce quiproquo.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Réception critique[modifier | modifier le code]

Notation des critiques

Score cumulé
Site Note
Allociné 3.9 étoiles sur 5
Compilation des critiques
Périodique Note
Journal du dimanche[2] 4/4 étoiles
Sud Ouest[3] 3/4 étoiles

Pour son premier film, Guillaume Gallienne a été sélectionné dans le cadre de la Quinzaine des réalisateurs. Le film a provoqué l'hilarité et l'émotion des spectateurs[4] et il a d'ailleurs reçu la première « standing ovation » du festival[4].

Les critiques du film sont majoritairement positives. AlloCiné juge le film « drôlissime et émouvant »[5] tandis que Télérama le qualifie de « désopilante comédie »[6] et Le Figaro de « film qui piaffe, qui a un rythme pétaradant »[7].

Box-office[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.allocine.fr/article/fichearticle_gen_carticle=18630808.html
  2. Jean-Pierre Lacomme, « Guillaume Gallienne se met à table », Journal du dimanche,‎ 17 novembre 2013, p. 32
  3. Sophie Avon, « Guillaume, le garçon de sa mère », Sud Ouest Dimanche - Loisir,‎ 17 novembre 2013, p. 5
  4. a et b « Les garçons et Guillaume, à table ! » provoque la première standing ovation du Festival, sur nouvelobs.com (consulté le 21 mai 2013)
  5. « Cannes 2013 : standing ovation pour "Les Garçons et Guillaume, à table" de Gallienne ! », sur allocine.com (consulté le 21 mai 2013)
  6. « Les Garçons et Guillaume, à table !, la désopilante féminité de Guillaume Gallienne », sur telerama.fr (consulté le 21 mai 2013)
  7. Éric Neuhoff, « Guillaume refait le plan de table », Le Figaro, encart « Culture », mardi 19 novembre 2013, page 28.
  8. JP-Boxoffice.com ; page du film "Les Garçons et Guillaume, à table !" Consulté le 4 juillet 2014.
  9. « Box-office français dans le monde - Novembre 2013 », sur Unifrance (consulté le 25 décembre 2013)
  10. Procinema.ch ; Box-office en Suisse Consulté le 1er mai 2014.
  11. Cinemondial.com ; Espagne Consulté le 12 avril 2014.
  12. a et b Total cumulé des entrées France sur Jpbox-office et des entrées dans le monde arreté au 1er mai sur « Box-office français dans le monde - Avril 2014 », sur Unifrance (consulté le 1er juin 2014)
  13. Ouest-France, 16 juillet 2013.
  14. « Festival international du film francophone de Namur - 2013 », sur uniFrance Films (consulté le 25 décembre 2013)
  15. « Festival du film francophone de Tübingen - Stuttgart - 2013 », sur uniFrance Films (consulté le 25 décembre 2013)
  16. 15ème palmarès des Étoiles d'or du cinéma français (2014) sur le site officiel, consulté le 25 février 2014.

Liens externes[modifier | modifier le code]