Tandem (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tandem (homonymie).

Tandem

Réalisation Patrice Leconte
Scénario Patrick Dewolf et Patrice Leconte
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Drame
Sortie 1987
Durée 91 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Tandem est un film de Patrice Leconte sorti en 1987.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Michel Mortez, animateur radio, sillonne la France avec Rivetot, ingénieur du son, pour animer depuis plus de 25 ans le jeu quotidien La Langue au chat. Rivetot apprend, alors qu'il téléphone à ses collègues, que l'émission va être supprimée. Par amitié et affection pour Mortez il décide de le lui cacher, détournant les lettres et coup de téléphone, jusqu'à simuler une émission qui n'est en réalité pas diffusée.

Mortez, qui vient d'apprendre la fin de son émission, lui demande de cesser la supercherie. Ensemble ils retournent à Paris et obtiennent une adaptation de la grille horaire, l'émission passant désormais tous les deux jours. Cependant, Mortez, fatigué de son rôle de vieil animateur, craque et s'enfuit lors d'un direct. Les mois passent et au détour d'un centre commercial Rivetot découvre son ami faisant des animations de supermarché. Lui-même a été renvoyé de la station et Mortez lui propose de l'accompagner désormais dans ses périples. Ensemble, ils repartent sur les routes.

Autour du film[modifier | modifier le code]

Le personnage de Mortez est complexe. Par moments, sa notoriété le fait se comporter comme une rock star. À d'autres, il se voit comme personnage ringard, qui passe sa vie sur les routes quand toutes les décisions importantes, y compris celles le concernant, se passent à Paris à son insu. Rivetot est partagé entre d'une part son estime pour Mortez et d'autre part le décalage qu'il perçoit entre le personnage public et le drame humain vécu par la personne privée (solitaire, parfois mythomane et qui a un problème avec le jeu).

Le film s'inspire du Jeu des mille francs, et de son animateur vedette, Lucien Jeunesse[1]. Celui-ci avait cependant peu apprécié le film, s'estimant « ridiculisé » par la caricature[2].

Par ailleurs, ce film marque le premier rôle dramatique important de Gérard Jugnot qui jusqu'alors avait été employé dans des rôles comiques notamment au sein de la Troupe du Splendid. Par ailleurs, l'acteur change son image en se rasant la moustache dans le film. Il en fut de même pour son camarade Michel Blanc dans le film Tenue de soirée de Bertrand Blier.

La chanson qui ouvre et ferme le film est Il Mio Rifugio de Richard Cocciante.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Tandem a remporté le César de la meilleure affiche lors de la cérémonie des César 1988, créant la déception dans l'équipe du film ; le film Au revoir les enfants, de Louis Malle, avait remporté 7 Césars cette année-là, alors que Tandem était nommé dans 10 catégories dont celles du meilleur acteur pour Gérard Jugnot et Jean Rochefort, et du meilleur réalisateur pour Patrice Leconte.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Félicie Dubois, La cathédrale des ondes, 116 avenue du Président-Kennedy, Editions Plume, 1993, page 87
  2. Portrait : Lucien Jeunesse, Libération, 24 mai 1995