Reda Kateb

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kateb.

Reda Kateb

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Reda Kateb au festival de Cannes 2014

Naissance 27 juillet 1977 (37 ans)
Ivry-sur-Seine, Val-de-Marne, France[1]
Nationalité Française
Profession Acteur
Films notables Un prophète

Reda Kateb, né le 27 juillet 1977 à Ivry-sur-Seine, est un acteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Ivry-sur-Seine en 1977, Reda Kateb est le fils de Malek-Eddine Kateb, homme de théâtre et acteur algérien émigré en France[2], et d'une infirmière d'origine tchèque et italienne[3],[4]. Il est également le petit-neveu du poète Kateb Yacine et de Mustapha Kateb.

En 2009, il travaille avec Jacques Audiard pour le film Un prophète, dans lequel il occupe un second rôle remarqué, puis pour Léa Fehner dans le film Qu'un seul tienne et les autres suivront dans lequel son travail est particulièrement salué par la critique[5]. En 2013, il interprète le rôle d'un terroriste auquel la CIA arrache des informations sur Al-Qaida dans Zero Dark Thirty de Kathryn Bigelow[6].

En 2014, il tient le rôle principal du film Hippocrate de Thomas Lilti, en compagnie des comédiens Vincent Lacoste et Jacques Gamblin. Évoquant sa filmographie avec des films réalisés ou en cours de tournage comme Zero Dark Thirty ou Lost River aux États-Unis, l’Express salue en septembre 2014 « une filmographie qui en rendrait jaloux plus d'un »[7].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Une gueule qui ira loin dans Le Parisien du 9 décembre 2009
  2. Une ascension fulgurante dans Liberté du 24 mai 2010 par Sara Kharfi.
  3. Interview dans le Nouvel Observateur du 4 septembre 2014
  4. « Article du 2 septembre 2013 dans Libération Next Cinéma » (consulté le 20 septembre 2014)
  5. Fehner à vif dans Libération du 9 décembre 2009.
  6. Thierry Chèze, « Reda Kateb: "Au début dans Zero Dark Thirty je devais jouer avec une cagoule sur la tête" », sur L'Express,‎ 24 janvier 2013
  7. Xavier Leherpeur, « Hippocrate: Reda Kateb fait le choix des arts », L'Expressurl=http://www.lexpress.fr/culture/cinema/hippocrate-reda-kateb-fait-le-choix-des-arts_1565385.html,‎ 3 septembre 2014

Liens externes[modifier | modifier le code]