Base aérienne 279 Châteaudun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Base aérienne 279 Châteaudun "Lieutenant Beau"
Cocarde
Localisation
Pays Drapeau de la France France
Coordonnées 48° 03′ 29″ N 1° 22′ 46″ E / 48.058033, 1.379385 ()48° 03′ 29″ Nord 1° 22′ 46″ Est / 48.058033, 1.379385 ()  
Altitude 132 m (433 ft)

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Base aérienne 279 Châteaudun "Lieutenant Beau"
Pistes
Direction Longueur Surface
98°/278° 2 302 m (7 552 ft) bitume
Informations aéronautiques
Code OACI LFOC
Type d'aéroport Militaire
Gestionnaire Armée de l'air
Cartes SIA VAC - IAC

La base aérienne 279 Châteaudun "Lieutenant Beau" de l'Armée de l'air française est située à 5 km à l'est de Châteaudun dans le département d'Eure-et-Loir. Elle est un acteur majeur du bassin d'emploi de Châteaudun.

Unités actuelles[modifier | modifier le code]

La base supporte différentes unités chargées du stockage des avions et de leur convoyage vers les escadrons de l'armée de l'air, un centre informatique chargé du soutien des applications logistiques, un centre de gestion du matériel technique, une équipe d'étude technique des méthodes de stockage, une équipe d'étude technique des réparations des dommages de combat et une section locale d'achat et de mandatement.

Avion[modifier | modifier le code]

  • TBM 700

Historique[modifier | modifier le code]

  • 1934 : Création d'un camp d'aviation de 20 hectares.
  • 1937 : Installation de l'entrepôt 301, en provenance de Villacoublay
  • 1940 : Les 12 & 19 mai, bombardements par la Luftwaffe. Le 14 juin, repli de l'effectif à Cognac et le 31 août, dissolution de l'EAA (entrepôt de l'Armée de l'air) 301.
  • 1943 : Bombardements américains.
  • 1944 : En janvier, destruction presque complète par les Américains qui s'y installeront en août 1944, après la Libération.
  • 1946 : Reprise du contrôle du site par l'armée française et reconstruction. Une annexe de l'EAA 601 de Bonneuil-en-France est installée. La base devient le seul entrepôt de stockage d'avions.
  • 1951 : Le 1er août, transfert total de l'EAA 601.
  • 1954 : En janvier, regroupement de toutes les unités sous le nom de base aérienne 279.
  • 1967 : Par suite de l'embargo décidé le 3 juin par le général de Gaulle à l'ensemble des belligérants potentiels, durant la période de tension précédant la Guerre des Six Jours, cinquante Mirage 5J commandés et payés par l'État hébreu sont entreposés sur la base de Châteaudun. Le règlement de ce contentieux aura lieu en 1971, les appareils seront alors achetés par l'Armée de l'Air française.
  • 1990 : Le 13 juin, la base est baptisée Lieutenant-Beau, en souvenir du lieutenant Marcel Beau, breveté pilote à la base aérienne 134 Versailles, en 1935.

Notes et références[modifier | modifier le code]