Yakovlev Yak-11

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Yakovlev Yak-11
{{#if:
Vue de l'avion.
Vue de l'avion.

Constructeur Drapeau : URSS Yakovlev
Rôle Avion d'entraînement
Premier vol 10 novembre 1945
Mise en service 1946
Nombre construits 3 859
Équipage
1 étudiant et 1 instructeur
Motorisation
Moteur Shvetsov ASh-21 (en)
Nombre 1
Type Moteur en étoile
Puissance unitaire 570 ch
Dimensions
Envergure 9 4 m
Longueur 8 50 m
Hauteur 3 28 m
Surface alaire 15 40 m2
Masses
À vide 1 900 kg
Maximale 2 440 kg
Performances
Vitesse maximale 460 km/h
Plafond 7 100 m
Vitesse ascensionnelle 486 m/min
Rayon d'action 1 250 km
Armement
Interne 1 mitrailleuse ShKAS de 7,62 mm ou 1 mitrailleuse Berezin UBS de 12,7 mm
Externe 200 kg de bombes

Le Yakovlev Yak-11 (désignation OTAN Moose) fut un avion d'entraînement utilisé par l'armée de l'air soviétique et dans les pays d'Europe de l'Est entre 1947 et 1962.

Histoire[modifier | modifier le code]

La conception du Yak-11 fut largement inspirée par le chasseur Yak-3. Il devint l'avion d'entraînement le plus utilisé par l'armée de l'air soviétique et fut souvent comparé au T-6 Texan par l'importance de son emploi. Le premier prototype vola le 10 novembre 1945 et entra en service en 1946. Au total 3 859 exemplaires furent produits entre 1947 et 1956. À partir de 1953, 707 exemplaires furent également produits par la Tchécoslovaquie sous la désignation LET C-11. Les Yak-11 et C-11 furent utilisés par toutes les nations membres du pacte de Varsovie, ainsi que dans de nombreux pays d'Afrique, du Moyen-Orient et d'Asie (Afghanistan, Albanie, Algérie, Autriche, Bulgarie, Chine, Tchécoslovaquie, RDA, Égypte, Irak, Hongrie, Pologne, Corée du Nord, Roumanie, Somalie, Union soviétique, Syrie, Viêt Nam, Yémen).

En 1958, le Yak-11 devait être remplacé par le Yak-11U pour l'entraînement aux avions à propulsion. Toutefois, la version U ne fut produite qu'à un très petit nombre et le Yak-11 resta en service jusqu'en 1962.

Grâce à sa ressemblance avec le Yak-3, le Yak-11 a récemment vu sa popularité grandir parmi les passionnés d'avions militaires. Sa grande maniabilité en fait un avion participant fréquemment aux courses aériennes. Pas moins de 120 exemplaires sont toujours en état de vol dans monde.

Description[modifier | modifier le code]

Yak-11 de l'armée de l'air polonaise
  • Fabrication mixte Métal/Bois
  • Moteur ASh-21 7 cylindres en étoile refroidit par air dérivé du ASh-82 14 cylindres
  • Train d'atterrissage rétractable sous les ailes.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Développement lié

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Yefim Gordon, Dmitry Komissarov et Sergey Komissarov, OKB Yakovlev : a history of the design bureau and its aircraft, Hinckley, Midland,‎ 2005 (ISBN 1-857-80203-9).
  • (en) Bill Gunston (en), The Osprey encyclopedia of Russian aircraft, 1875-1995, London, Osprey Aerospace,‎ 1995 (ISBN 1-855-32405-9).
  • (en) Bill Gunston et Yefim Gordon, Yakovlev aircraft since 1924, Annapolis, Md, Naval Institute Press,‎ 1997 (ISBN 1-557-50978-6).
  • (en) David Donald (dir.), Daniel March (dir.) et John Heathcott (dir.), International Air Power Review, vol. 3, Norwalk, Connecticut, AIRtime,‎ 2001, 156–167 p. (ISBN 978-1-880-58836-9), « Thompson, Warren : Twin Mustang in Korea ».