Dornier Do 217

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dornier Do 217
{{#if:
Vue de l'avion.
Vue de l'avion.

Constructeur Drapeau : Allemagne Dornier
Rôle Bombardier
Premier vol Août 1938
Nombre construits 1 730
Équipage
4
Motorisation
Moteur BMW 801 A
Nombre 2
Type moteur en étoile
Puissance unitaire 1550 Ch
Dimensions
3sd Do 217E NAN15Jul1943.jpg
Envergure 19 m
Longueur 18 2 m
Hauteur 5 m
Surface alaire 57 m2
Masses
À vide 9 350 kg
Maximale 16 700 kg
Performances
Vitesse maximale 487 km/h
Plafond 5 500 m
Vitesse ascensionnelle 210 m/min
Rayon d'action 2 050 km
Armement
Externe Jusqu´à 4 000 kg de bombes, 2 500 kg en soute (18 x 50 kg ou 4 x 500 kg ou 2 x 1 000 kg) torpilles, missiles guidés Fx 1400 Fritz X et Henschel Hs 293

Le Dornier Do 217 est un avion militaire utilisé par la Luftwaffe au cours de la Seconde Guerre mondiale

Conception[modifier | modifier le code]

Bombardier moyen dérivé du Dornier Do 17, le Do 217, beaucoup plus puissant, en est l'ultime développement. Plutôt bonne machine lors de son apparition, il souffrit cependant des limitations du concept Do 17 qui arrivait en bout de développement et qui ne pouvait guère plus être amélioré.

Quand il fit son apparition en 1940, le Do 217 se caractérisait par un emport de bombes accru par rapport à ses prédécesseurs.

La Luftwaffe tenta tout d'abord de l'utiliser comme bombardier en piqué (ce qui lui valut des essais de freins de piqués, voire de parachutes installés dans l'empennage assez originaux) avec un succès très relatif. Il fut ensuite utilisé comme bombardier horizontal classique puis, à partir de 1943, comme plate-forme de lancement de missiles et de banc d'essai pour les expérimentations des réacteurs allemands, remportant dans ces rôles de spectaculaires succès.

Il continua à servir dans plusieurs rôles dont celui de chasseur de nuit dans la Nachtjagd. La dernière action à laquelle il participa fut le « petit Blitz » contre l'Angleterre au printemps 1944.

Il quitta ensuite la première ligne, mais continua à être utilisé occasionnellement comme lanceur de missiles (voir Kramer X4).

Production[modifier | modifier le code]

Depuis la fin de 1940 jusqu'à la fin de 1943 : 1 730 exemplaires seulement, ce qui fait de lui un avion secondaire comparé aux Heinkel He 111 et Junkers Ju 88.

La version de nuit : Le Do 217 N-2[modifier | modifier le code]

Dornier Do 217 N-2
{{#if:
Constructeur Drapeau : Allemagne Dornier
Rôle Chasseur nocturne
Motorisation
Moteur DB 603A
Nombre 2
Type Moteur en ligne
Puissance unitaire 1 850 ch
Armement
Interne 4 canons Mauser MG 151 de 20 mm et quatre mitrailleuses Rheinmetall-Borsig MG 17 de 7.92 mm dans la section avant de l´avion, plus (dans la version N-2/R22) quatre canons Mauser MG 151 de 20 mm en Schräge Musik pointés à 70° dans la partie centrale du fuselage

Le Dornier Do 217 N-2 est la version de chasse nocturne dérivée du Do 217.

Tout comme le Junkers Ju 88, cet avion avait des performances assez bonnes pour qu'on en fasse un chasseur de nuit. Cinquante 0 Do 217 furent modifiés en N, avec l'installation d’un radar et de 4 canons mitrailleurs Mauser MG 151 de 20 mm et quatre mitrailleuses 7,92 mm dans le nez, ainsi que de 2 moteurs DB 603A en ligne de 1 850 chevaux.

Voir aussi[modifier | modifier le code]