Messerschmitt Me 321

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pix.gif Messerschmitt Me 321 Su-27 silhouette.svg
Messerschmitt Me 321 gliders on airfield c1942.jpg
Photographie aérienne prise par un avion de reconnaissance montrant des Me 321 sur un aérodrome en 1942.

Constructeur Drapeau : Allemagne Messerschmitt
Rôle Planeur de transport lourd (130 fantassins ou 22 t de fret)
Premier vol
Mise en service Juin 1941
Date de retrait 1945
Nombre construits 330
Équipage
2 (un pilote et un copilote)
Dimensions
Envergure 55 m
Longueur 28,15 m
Hauteur 10,15 m
Surface alaire 300 m2
Masses
À vide 12 400 kg
Maximale 34 400 kg
Performances
Vitesse maximale 160 km/h
Plafond 6 080 m
Vitesse ascensionnelle 149 m/min
Armement
Interne 2 x MG 15 jumelées de 7,92 mm

Le Me 321 était un planeur de transport lourd développé par la firme allemande Messerschmitt durant la Seconde Guerre mondiale.

Conception[modifier | modifier le code]

À la fin de l'année 1940, durant la préparation du plan d'invasion allemand du Royaume-Uni – opération Seelöwe (otarie ou lion de mer en français) – le haut commandement allemand (Oberkommando des Heeres ou OKH) exprima le besoin d'un avion de transport lourd pouvant acheminer 130 fantassins équipés, chose impossible sur un chaland de débarquement.

Le choix d'un planeur de transport lourd était basé sur le souci d'établir et de sécuriser une tête de pont en territoire ennemi dans un laps de temps le plus court possible. La capture du fort d'Ében-Émael par une opération aéroportée allemande, le , fut la preuve pour l'état-major de la Wehrmacht du rôle crucial des planeurs dans ce genre de stratégie. Ironiquement, les Alliés allaient leur donner raison lors du débarquement de Normandie en 1944.

Malheureusement, le Me 321 était si lourd qu'il devait être remorqué par trois Messerschmitt Bf 110, une pratique très dangereuse pour les chasseurs, qui devaient voler en formation parfaite, et qui monopolisait des avions de chasse plus utiles sur d'autres fronts. Ainsi, une version spéciale du bombardier moyen Heinkel He 111 fut développée : le Heinkel He 111 Zwilling. Ce modèle combinait deux cellules de He 111 jumelées, reliées par une aile centrale sur laquelle un cinquième moteur avait été ajouté.

Par la suite, une variante motorisée du Me 321 vit le jour, le Me 323 Gigant, avec six moteurs pour un total de 6 840 ch, qui devint le plus gros avion de transport de la Seconde Guerre mondiale.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]