Base aérienne 107 Villacoublay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Base aérienne 107 Villacoublay
Cocarde
Localisation
Pays Drapeau de la France France
Date d'ouverture 1936
Coordonnées 48° 46′ 27″ N 2° 11′ 30″ E / 48.774279, 2.19164448° 46′ 27″ Nord 2° 11′ 30″ Est / 48.774279, 2.191644  
Altitude 178 m (584 ft)

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Base aérienne 107 Villacoublay
Pistes
Direction Longueur Surface
09/27 1 813 m (5 948 ft) asphalte
Informations aéronautiques
Code AITA VIY
Code OACI LFPV
Type d'aéroport Militaire
Gestionnaire Armée de l'air
Cartes SIA VAC - IAC - ARR/DEP

La base aérienne 107 Villacoublay « Sous-Lieutenant René Dorme » de l'Armée de l'air française est située au sud-ouest de Paris à proximité de Vélizy-Villacoublay dans les Yvelines. Elle s'étend sur les communes de Bièvres, Jouy-en-Josas et Vélizy-Villacoublay. La base aérienne 107 fut créée en 1936.

Histoire[modifier | modifier le code]

De 1910 à 1936[modifier | modifier le code]

Sur un terrain actif aéronautiquement depuis 1910, la base aérienne est créée le 1er août 1936[1].

Comme sur la base aérienne 122 Chartres-Champhol, des premiers essais de radio (TSF) sont réalisés en 1911.

En 1915, l'aviateur René Dorme est affecté au terrain, chargé de la protection aérienne de Paris, tout proche.

Après la Première Guerre mondiale, le terrain de Villacoublay se montre actif en matière d'essais en vol.

Deuxième Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Le 1er août 1936, à la veille du conflit, la base aérienne 107 est administrativement constituée. De juin 1939 à août 1944, la base est occupée par la Luftwaffe.

Depuis 1945[modifier | modifier le code]

Le GLAM est créée en 1945 ; il est rattaché à la 60e escadre de transport, créée en 1946. Cette escadre comprend également le GAEL, en 1947.

Le temps du transport militaire de personnalités s'ouvre.

Le 1er octobre 1967, l'escadron d'hélicoptères 3/67 Parisis rejoint les unités de la BA 107.

Le 19 mars 1984, le sous-lieutenant René Dorme devient le parrain de la base.

Unités de l'Armée de l'air[modifier | modifier le code]

La base abrite aujourd'hui deux escadrons volants :

À noter que la piste étant trop courte pour l'avion présidentiel A330, celui-ci est basé sur la base aérienne 105 Evreux-Fauville.

Elle abrite également d'autres unités opérationnelles : l'escadrille aéro sanitaire (EAS) 6/560 « Étampes » chargée des évacuations sanitaires et l'escadron de soutien technique aéronautique (ESTA).

Unités d'autres armées et unités interarmées[modifier | modifier le code]

Sont également implantés sur la base de Villacoublay :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]