Extra 300

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Un Extra 300S en course
L'aile de l'Extra 300L est positionnée en position basse.
Un Extra 300 de Royal Jordanian Falcons

Le Extra Flugzeugbau Extra 300, premier de la série, est un avion biplace d'entrainement et de compétition en voltige de haut niveau. Il a été conçu en 1987 par Walter Extra, un ancien pilote de voltige allemand, sur la base de l'Extra 230. Il existe toute une famille d'avions de la famille Extra 300, des versions monoplaces pour la compétition de très haut niveau aux courses de vitesse.

Histoire[modifier | modifier le code]

Dans sa première version, l'avion a été construit autour d'un fuselage en treillis d'acier soudé recouvert de tôles aluminium et de fibre de verre et entoilé. L'aile est placée en position médiane, elle est en fibre de carbone, à la différence de l'Extra 230 où elle était en bois. Le train d'atterrissage est de type classique avec des jambes en matériaux composites.

Le moteur de base des Extra 300 est le 6 cylindres à plat Lycoming AEIO-540 de 540 pouces cubes (8 850 cm3) et 300 chevaux.

L'Extra 300 est capable de supporter des accélérations de +/- 10 g avec une personne et +/- 8 g dans sa version biplace.

Le -300 de base a évolué et son aile médiane a été disposée en position basse. Des versions monoplaces ont ensuite été développées à partir de la cellule de base. Les avions standard biplaces et monoplaces sont certifiés en Europe et aux USA, ce qui est une prouesse pour des appareils de compétition.

Depuis son lancement à la fin des années 1990, le moteur Lycoming AEIO-580 de 315-330ch a attiré les compétiteurs qui l'ont monté sur des appareils plus ou moins expérimentaux avec le soutien de l'entreprise. L'exemple le plus marquant est l'Extra 300SHP puis l'Extra 300SR spécialement développés pour les courses de vitesse Red Bull Air Race. Puis ce moteur a été installé en série sur le dernier (2007) monoplace de compétition Extra 330SC.

La nouvelle génération d'appareils incarne le renouveau de la marque à la fin des années 2000 après plusieurs années sans résultats notoires en compétition. Le nouveau -330SC a ainsi terminé 2e des championnats européens unlimited en 2008 avec l'équipe de voltige militaire française.

Renaud Ecalle devient le champion du monde absolu 2009 et champion d'Europe 2010 avec l'Extra 330SC et l'équipe de France est championne du monde 2009.

Versions et évolutions[modifier | modifier le code]

  • Extra 300 : série, version initiale, biplace aile médiane, avion certifié
  • Extra 260 : monoplace de taille réduite équipé d'un moteur de 260ch, non certifié, petite série
  • Extra 300S : série, monoplace dérivé de l'Extra 300 originel, aile réduite à 7,5m, grands ailerons.
  • Extra 300L : série, biplace à voilure basse, avec une envergure réduite de 8,00 m à 7,70 m. Les ailerons améliorés permettent d'amplifier le taux du roulis à 400 degrés par seconde.
  • Extra 330 : version spéciale équipée d'un moteur AEIO-580 de 330ch gouvernail agrandi
  • Extra 300SHP : 2006, version spéciale développée pour les Red Bull Air Race pour le pilote américain Mike Goulian
  • Extra 300SR : 2007, avion de course pour les Red Bull Air Race pour le pilote Nicolas Ivanoff, moteur AEIO-580 de330ch.
  • Extra 300LP : série, version allégée de l'Extra 300L, empennage en carbone (en production en 2008)
  • Extra 300SP : série version monoplace de l'Extra 300LP remplacé par le 330SC.
  • Extra 330SC : 2007, série, monoplace de compétition de série 315ch, moteur AEIO-580. Conception acier-carbone, 585kg à vide, avion certifié (utilisé par l'Équipe de Voltige de l'Armée de l'Air).
  • Extra 200 : appareil dérivé de taille plus réduite et équipé d'un moteur de 200ch.

Exemples notables[modifier | modifier le code]

  • Les Royal Jordanian Falcons sont une patrouille de voltige de la compagnie Royal Jordanian Airline et de l'équipe nationale de Jordanie, qui utilise quatre Extra 300S.
  • L'équipe de voltige de l'armée de l'air française (EVAA) utilise depuis 2008 deux Extra 330SC et un 330LC biplace.
  • Un Extra 300 piloté par Chuck Coleman était l'un des avions de poursuite des SpaceShipOne et Virgin Atlantic GlobalFlyer durant leurs vols d'essai. Cet avion fut détruit et Chuck Coleman gravement blessé lors d'un accident au Mojave spaceport le 16 août 2006.

Anecdote[modifier | modifier le code]

Patty Wagstaff est une pilote de voltige américaine qui utilise un Extra 300S. Son avion a été modélisé dans Microsoft Flight Simulator.

Culture populaire[modifier | modifier le code]

Cet avion est jouable dans :

- Flight Simulator X Acceleration Expansion Pack - Cet avion a été adapté en modèle réduit télécommandé (RC)

Caractéristiques générales[modifier | modifier le code]

  • équipage : deux pilotes
  • longueur : 6,65 m (22 ft 9.5 in)
  • envergure : 7,70 m (25 ft 3 in)
  • hauteur : 2,62 m (8 ft 7 1/4 in)
  • surface alaire : 10,44 m² (ft²)
  • masse à vide : 620 kg (1,199 lb)
  • masse maximale : 868 kg (1,914 lb)
  • moteur : Lycoming AEIO-540-L1B5, 300 ch

Performances[modifier | modifier le code]

  • vitesse maximale : 220 kt (407 km/h)
  • autonomie : 509 nm (944 km) avec des réservoirs auxiliaires
  • altitude de service : 16 000 ft (4875 m)
  • taux de roulis : 400 degrés par seconde

Emplois militaires[modifier | modifier le code]

  • Chili, France, Jordanie.

Avions équivalents[modifier | modifier le code]