Alsting

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alsting
L'église Saint Pierre au centre du village.
L'église Saint Pierre au centre du village.
Blason de Alsting
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Lorraine
Département Moselle
Arrondissement Forbach
Canton Stiring-Wendel
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Forbach Porte de France
Maire
Mandat
Jean-Claude Hehn
2014-2020
Code postal 57515
Code commune 57013
Démographie
Gentilé alstingeois/alstingeoise ; zinzingeois/zinzingeoise
Population
municipale
2 638 hab. (2011)
Densité 460 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 10′ 47″ N 6° 59′ 56″ E / 49.1797222222, 6.9988888888949° 10′ 47″ Nord 6° 59′ 56″ Est / 49.1797222222, 6.99888888889  
Altitude Min. 197 m – Max. 362 m
Superficie 5,73 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte administrative de Moselle
City locator 14.svg
Alsting

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte topographique de Moselle
City locator 14.svg
Alsting

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Alsting

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Alsting

Alsting est une commune française de l'aire urbaine de Sarrebruck-Forbach située dans le département de la Moselle et le bassin de vie de la Moselle-est en région Lorraine.

La commune est composée des lieux-dits Zinzing, Hessling et Alsting et donc trois rues qui forment la rue principale : rue de Châtelaillon à Zinzing, rue de l'Église à Hessling et rue de Palinges à Alsting. Ses habitants sont les Alstingeois. La commune est limitrophe de l'Allemagne au Nord, avec une frontière de 2 km avec les communes allemandes de Güdingen et de Sankt-Arnual. Il est traversé par la Simbach, ruisseau prenant sa source à Spicheren et qui se jette dans la Sarre à Grosbliederstroff. Saint Pierre est le patron de la paroisse. Il est fêté à la fête du village qui est aussi la Fête des Cerises, le week-end suivant le 29 juin, fête des Saints Pierre et Paul.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Alsting
Drapeau : France Spicheren Drapeau : Allemagne Sarrebruck, Sankt Arnual Drapeau : Allemagne Drapeau : Allemagne Güdingen
Drapeau : France Etzling Alsting Drapeau : Allemagne Bübingen
Drapeau : France Kerbach Drapeau : France Lixing-lès-Rouhling Drapeau : France Grosbliederstroff

Alsting est un village verdoyant au cœur d’une agglomération de villes, à égale distance de Forbach, Sarreguemines et Sarrebruck.

Situé à flanc de coteau, il est entouré de forêts : au nord le Jungenwald, au sud l’Ermerich. La vallée est traversée par un ruisseau, la Simbach. La Simbach, aussi appelée Sauerbach, prend sa source dans la vallée de Spicheren et se jette dans la Sarre à Grosbliederstroff. Le ruisseau passe devant le ranch des cavaliers d’Alsting et alimentait autrefois la roue du moulin.

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • En francique lorrain: Alschtinge. En allemand: Alstingen.
  • Alstingen (1200), Alstingen (1594)[1], Altzing (1779)[1], Alsten (carte de Cassini)[1], Altzing ou Altring (1790)[1], Alsing (1793), Zinzing-Alsting (1801).

Sobriquets[modifier | modifier le code]

  • Anciens sobriquets désignant les habitants[2]: Alstinger "Hicke-Hacke" (les "Hicke-Hacke" d'Alsting), Kircheknupper (les croqueurs de cerises).

Histoire[modifier | modifier le code]

Moyen Âge et temps modernes[modifier | modifier le code]

Alsting (Alstingen, 1594 - Altzing, 1797) est une commune du canton de Forbach depuis 1790.

Jusqu’à la guerre de Trente Ans, le petit hameau actuel Hessling était un village important de la seigneurie de Forbach, la centre d’une paroisse qui comprenait les villages de Hesseling, d’Alsting et de Zinzing.

L’abbaye de Wadgassen y possède des terres qui sont mentionnées en 1271 et en 1295 :

  • en 1271, Bornevin Siglerre est prévôt à Sarrebruck et les héritiers renoncèrent pour 10 Metzer Pfund à toutes les prétentions sur les biens de Heiselingen (Hesseling) en possession de l’abbaye ;
  • en 1295, Hellenic Pleban de Vechingen et Jean, dit Capellan, de Hessling, prêtre de Saint-Arnoual, arbitrèrent un différend entre l’abbaye de Wadgassen, le maire Ludewich et les frères Othlo de Güdingen concernant des biens situés près du moulin de Hesseling.

Le village de Hessling fut détruit pendant la guerre de Trente Ans (1632) ; seule l’église fut reconstruite, près de laquelle s’élevèrent plus tard les écoles (1644 : deux écoles avec 65 garçons et 45 filles)[3].

Après la ruine de Hessling, Alsting devint un grand village ayant Hessling et Zinzing pour hameaux.

La collégiale de Saint-Arnoual y possédait des terres ; après sa suppression (1569), elles furent confisquées par le comte de Sarrebruck ; par les traités de 1766 et de 1768, son successeur les cédait à la France qui venait d’acquérir la duché de Lorraine en 1766.

Culte catholique[modifier | modifier le code]

Avant la Révolution la paroisse de Hessling, comprise dans l’archiprêtré de Saint-Arnoual, avait pour annexes Alsting et Zinzing.

De 1691 à 1749 l’administration de la paroisse est confiée aux religieux de l’abbaye de Wadgassen de l’ordre de Prémontré, ou Norbertins qui administraient aussi Grosbliederstroff, Sarreguemines Neunkirch, Puttelange, Heckenransbach et Petit-Ebersviller.

L’église, dédiée à l’apôtre Pierre, fut reconstruite après la ruine du village, et encore rénovée en 1781. Le patronage (nomination du curé) appartenait à la Collégiale de Saint-Arnoual et après sa suppression en 1569, au comte de Sarrebruck ; mais depuis que les comtes de Sarrebruck ont passé au protestantisme (1575), l’évêque de Metz se réserva la nomination du curé.

Après 1802, la paroisse rétablie porte le nom de la commune d’Alsting, avec l’annexe de Zinzing. L’ancienne église de Hessling, comprise dans l’archiprêtré de Forbach et maintenue comme église paroissiale, fut agrandie en 1823 et en 1853 ; une nouvelle église la remplaça en 1881. Elle fut détruite pendant la Seconde Guerre mondiale.

Liste des curés de la paroisse[modifier | modifier le code]

Début Nom Fin
1802 Jean-Paul Greff 21 novembre 1820
23 novembre 1820 Jean-Jacques Valerius 30 septembre 1835
31 septembre 1835 Jean Schneider 1843
5 février 1843 Pierre Heitzmann 28 août 1847
1er septembre 1847 Jean-Pierre Hessemann 13 décembre 1855
10 janvier 1856 Christophe Muller 15 octobre 1899
15 novembre 1899 Jean-Pierre Flauss 26 mars 1911
1er avril 1911 Auguste Hamman 21 septembre 1921
1er octobre 1921 Célestin Grosse 1936
1936 Louis Wagner 1952
18 septembre 1952 Joseph Muller 29 août 1971
4 septembre 1971 Alphonse Nassoy 14 juillet 1991
14 juillet 1991 René Krauzewicz 2010
12 septembre 2010 Matthieu Balzer Présent

Une rue à Alsting porte le nom de L’abbé Grosse. Les curés Krauzewick et Balzer sont également curés des paroisses d’Etzling et de Spicheren en raison de la communauté de paroisse[4].

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

En septembre 1939, évacuation de la commune à Châtelaillon (Charente-Maritime) et Palinges (Saône-et-Loire).

Le village fut bombardé en 1944 (10 victimes, 17 maisons détruites), et libéré le 20 février 1945 par les troupes américaines.

La commune est citée le 11 novembre 1948 à l’ordre de la Division : « Commune lorraine, dont la population s’est signalée par l’aide apportée aux prisonniers. Bravant les menaces de l’occupant, a soustrait à ses recherches un aviateur allié. En outre a payé un lourd tribut aux combats de la libération, compte 23 de ses enfants tués, 14 blessés, 10 déportés et 7 expulsés, a vu la destruction de la moitié du village. Par son attachement à la France, par ses souffrances s’est acquis des droits à la reconnaissance du Pays. » Cette citation comporte l’attribution de la Croix de Guerre avec Étoile d’argent.

Histoire des hameaux[modifier | modifier le code]

  • Hessling (Heiselingen, 1271 - Esselange, Eccelange, 1429[1] - Esselingen, 1430[1] - Hessling, 1544[1] - Hesslingen, 1594[1] - Etzling, 1606[1] - Hesseling, 1779 - Hesslingen en allemand[1] - Hesslinge en francique lorrain).

Le village fut détruit pendant la guerre de Trente Ans. En 1700, le ban de Hessling fut vendu aux chevaliers Teutoniques à Hundling qui le possédaient encore en 1756. Par traités en 1766 et 1768, les comtes de Nassau-Sarrebruck renoncèrent aux dîmes à Alsting et à Zinzing en faveur de la France. L’église et le presbytère furent détruits pendant la seconde guerre mondiale.

Panneau actuel "Zinzing" à l'entrée du lieu-dit en venant d'Hessling.

En 1202, la Collégiale de St-Arnoual y possède une ferme dont la jouissance appartient à Jean Siersberg, voué de la collégiale. Le Siebertmühle, moulin mentionné déjà en 1697, porte le nom d’un ancien propriétaire ; un restaurant y est établi aujourd’hui. L’ancien moulin, le Sauerbachmühle, fut détruit pendant la guerre de Trente Ans.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie du village.

La mairie d'Alsting est placée à Hessling, en face de l'église, à côté de l'école marternelle et à cent mètres de l'école primaire. Le bureau de Poste était placé dans le même batiment, à la gauche de la mairie jusqu'à sa fermeture. Un relais-Poste a ensuite été ouvert dans la supérette locale, qui a fermé. L'actuel relais-Poste est situé dans "La baguette d'Alsting", dépôt de pain situé rue de Palinges, à Alsting.

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
octobre 1945 octobre 1947 Joseph Walter    
octobre 1947 avril 1953 Simon Dausend    
avril 1953 août 1953 Bruno Obertin    
août 1953 mars 1959 Marc Dallem    
mars 1959 mars 1965 Joseph Aubertin    
mars 1965 mars 1971 Joseph Aubertin    
mars 1971 avril 1976 Joseph Aubertin    
avril 1976 mars 1977 Meinrad Nimsgern   Intérim
mars 1977 mars 1983 Bernard Waring    
mars 1983 mars 1989 Bernard Waring    
mars 1989 mars 1995 Bernard Waring    
juin 1995 mars 2001 Jean-Claude Hehn RPR  
mars 2001 mars 2008 Jean-Claude Hehn RPR puis UMP  
mars 2008 en cours Jean-Claude Hehn UMP  

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 2 638 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1861 1866 1871
482 526 623 681 906 844 824 866 847
1875 1880 1885 1890 1895 1900 1905 1910 1921
857 851 870 868 907 931 982 1 113 1 075
1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982
1 071 1 125 1 156 1 314 1 408 1 734 1 905 2 017 2 209
1990 1999 2005 2006 2010 2011 - - -
2 574 2 664 2 701 2 705 2 638 2 638 - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2004[6].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Alsting en 2008[7] en pourcentage.
Hommes Classe d’âge Femmes
13,6 
0-14 ans
13,6 
15,6 
15-29 ans
11,9 
21,7 
30-44 ans
21,2 
27,2 
45-59 ans
28,1 
15,3 
60-74 ans
18,2 
6,5 
75-89 ans
6,7 
0,0 
90ans ou plus
0,2 

Sports[modifier | modifier le code]

Le sport à Alsting est principalement dominé par deux disciplines : le football (USAZ) et le tennis (TCAZ). Il existe toutefois des associations qui proposent des entrainements et des compétitions d'autres sports tel que le volley-ball par l'A.S.C.A. par exemple. Le village dispose de quelques équipements sportifs tel que :

  • Le stade municipal Joseph Aubertin, qui est le seul stade de football de la commune, est situé à Alsting. Il a une surface naturelle. Il porte le nom de l'ancien maire qui l'inaugura en 1968 à la création de l'Union Sportive Alsting-Zinzing (U.S.A.Z.), club de football ayant actuellement son équipe première en Première Division du district[8] et sa seconde en Troisième division du district[9]
  • Le citystade a été installé à Hessling, entre l'école et le Clos du Verger. Il a une surface synthétique. Un terrain de boules a aussi été installé à proximité du citystade, il offre la possibilité de jouer à la pétanque tout au long de l'année.
  • Le complexe de tennis, quant à lui, est situé à Zinzing, rue du Bassin. Il comporte une salle chauffée et éclairée avec le terrain couvert Pierre Hehn, en moquette, et deux terrains extérieurs l'un en terre-battue, l'autre en terre-battue synthétique.
  • La salle polyvalente omnisports accueille une multitude de sports, comme du volly-ball, du handball, du tennis ou du futsal. C'est aussi une salle de fêtes et d'expositions.
  • Le centre équestre des Cavaliers est situé dans la vallée de la Simbach, à Alsting, avec des boxs, un manège ouvert, un club-house, une scène.

Manifestations culturelles et festivités[10][modifier | modifier le code]

Tout au long de l'année, de nombreux banquets et fêtes populaires sont organisés par les nombreuses associations du village. Ils sont souvent répartis entre la salle polyvalente et le Clos du Verger, salle des fêtes.

  • Janvier : la Marche de l'Epiphanie organisée par l'Amicale des Pompiers, le 8 janvier en 2012 ; les vœux du Maire organisés par la Municipalité, le 13 janvier en 2012.
  • Février : le Thé dansant organisé par le Country Club[11] ; la Soirée pizzas organisé par les A.F.C ; le Carnaval des enfants organisé par l'U.S.A.Z. ; la Soirée pizza organisée par l'APEDEM[12] ; le Carnaval Tai-Bo organisé par l'A.S.C.A.
  • Mars : les Trocs et puces organisés par l'A.S.C.A. ; la Soirée tout feu tout flammes organisée par l'Amicale des Pompiers [13]. ; la Soirée pizzas organisée par l'U.S.A.Z.
  • Avril : la Fête des Anciens organisée par la Municipalité, le 1er avril en 2012 ; le Café-gâteau organisé par Aide et Partage ; le Banquet de l'U.S.A.Z. aura lieu le 21 avril en 2012. Comme chaque année le 30 avril, l'Amicale des Pompiers organise la Nuit des Sorcière sur la place de l'Etzel avec le brûlage de la sorcière et un spectacle pyrotechnique.
  • Mai : l'A.S.C.A. organise la Marche de Santé le premier mai ; la Cérémonie de commémoration de la victoire 1945 est organisée par la Commune avec les Anciens Combattants ; une fête familiale sera organisée par les Parents d'élèves ; le Cyclo-club Ariane organise son Raid des Hauteurs le dimanche 20 mais en 2012.
  • Juin : une fête familiale est organisée par le Country club ; l'U.S.A.Z. organise Tout Alsting joue au foot vers la moitié du mois ; le Tennis club organise la Fête du tennis le 24 juin en 2012 ; l'U.S.A.Z. organise la fête des cerises, le dernier week-end de juin.
  • Juillet : la Cérémonie de la Fête Nationale sera organisée par la Commune ainsi que le Country club le 13 juillet.
  • Août : l'U.S.A.Z. organise son Challenge Supporter-club ; le même week-end, les Cavaliers organisent la Fête du cheval. L'U.S.A.Z. organise aussi le tournois de pétanque Tout Alsting joue à la Pétanque.
  • Septembre : l'A.S.C.A. organise une Marche gourmande ; au début du mois, les Cavaliers organisent un Concours de chevaux islandais.
  • Octobre : le Country club organise une Soirée country ; le Cycle-club Ariane organise une sortie de fin de saison ; la fête des doublés est organisée par le Comité des Doublés ; l'APEDEM organise l'Oktoberfest.
  • Novembre : les Parents d'élèves organisent une Bourse aux jouets ; l'Amicale des Pompiers organise le Bal de la kirb ; l'A.S.C.A. organise un marché de Noël ; les Aviculteurs d'Alsting organisent leur Exposition avicole annuelle ; les Cavaliers organisent une Soirée Beaujolais.
  • Décembre : la Société des Mineurs organisent le Banquet de la Sainte Barbe ; l'A.S.C.A. organise un Volley-ball nocturne ; les A.F.C. organisent la Fête de la Saint-Nicolas ; le Country club organise son Noël le 14 décembre en 2012 ; l'Amicale des Pompiers organisent le Repas de la Sainte-Barbe ; l'U.S.A.Z. organise son Noël ; le Club du 3e Age organise son Banquet annuel.

Médias[modifier | modifier le code]

Presse[modifier | modifier le code]

  • Le Républicain lorrain ;
  • L'Ami des Foyers Chrétiens ;
  • La municipalité édite un bulletin d’information semestriel intitulé Actualité d'Alsting.

Radio[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

  • France 3 Lorraine
  • Mirabelle TV
  • TVAZ (TéléVision d'Alsting-Zinzing) : télévision locale de la commune gérée par la régie de télédistribution du village. Elle diffuse les affaires et annonces communales, les anniversaires, les mariages, les naissances et les décès dans la commune. Elle diffuse aussi les événements importants filmés comme la messe de communion, de confirmation, le mot du maire, le spectacle de la Saint-Nicolas, etc...

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La fontaine et la croix en bas de la rue du Bassin, à Zinzing.

Alsting et Zinzing comptent de nombreuses fontaines et croix qui embellissent le village. Elles sont situées sur le bord des routes et des forêts.

En 1919, la grotte à la Vierge Marie fut construite par les bénévoles d’Alsting pour remercier la Vierge d’avoir épargné le village et ses habitants de la Première Guerre mondiale

Édifice religieux[modifier | modifier le code]

Ancien presbytère à l'état actuel, rénové en 2010-2011.
  • Église Saint-Pierre, néo-gothique 1881, restaurée après 1950.
  • Le presbytère catholique est très ancien, on ne connait pas exactement sa date de construction. Il n'est plus utilisé en tant que presbytère, le curé de la paroisse résidant à Spicheren. Il sert de cantine scolaire à l'école Louis-Pasteur, toute proche.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
« D’argent à deux clefs posées en sautoir celle de dextre d’azur, celle de senestre de gueules, accompagnées en chef d’une tête de lion arrachée de sable et en pointe d’une croix pattée du même. »

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Francis Wagner, Alsting-Zinzing, notre village de A à Z, 2009.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l et m Bouteiller - Dictionnaire topographique de l'ancien département de la Moselle, rédigé en 1868.
  2. Cercle "Die Furbacher" - Histoire locale de Forbach n°62 - 2008
  3. Verronnais
  4. « Communauté de Paroisses », sur Communauté de Paroisses (consulté le 10 avril 2012)
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2011
  7. « Pyramide des âges », sur le site de l'Insee (consulté le 20 avril 2012)
  8. « Classement de l'équipe Alsting Zinzing US », sur le site du District Mosellan de Football (DMF) (consulté le 10 avril 2012)
  9. « Classement de l'équipe Alsting Zinzing US 2 », sur le site du District Mosellan de Football (DMF) (consulté le 10 avril 2012)
  10. Source : Bulletin Municipal n°29, Hiver 2011.
  11. « Country Club Alsting », sur le site du Country Club Alsting (consulté le 10 avril 2012)
  12. « APEDEM », sur le site de l'APEDEM (consulté le 10 avril 2012)
  13. « Affiche de Tout Feu Tout Flamme », sur le site de Sortir à Sarreguemines (consulté le 10 avril 2012)