Valmont (Moselle)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Valmont.
Valmont
Image illustrative de l'article Valmont (Moselle)
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Lorraine
Département Moselle
Arrondissement Forbach
Canton Saint-Avold-1
Intercommunalité Communauté de communes du pays naborien
Maire
Mandat
Dominique Steichen
2014-2020
Code postal 57730
Code commune 57690
Démographie
Population
municipale
3 308 hab. (2011)
Densité 358 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 05′ 09″ N 6° 41′ 59″ E / 49.0858, 6.699749° 05′ 09″ Nord 6° 41′ 59″ Est / 49.0858, 6.6997  
Altitude Min. 246 m – Max. 387 m
Superficie 9,24 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte administrative de Moselle
City locator 14.svg
Valmont

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte topographique de Moselle
City locator 14.svg
Valmont

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Valmont

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Valmont

Valmont est une commune française située dans le département de la Moselle et le bassin de vie de la Moselle-est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le territoire de Valmont est limitrophe de celui de Saint-Avold, Macheren, Lachambre, Altviller et Folschviller.

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Du nom de personne germanique pris absolument Walmund[1].
  • Anciennes attestations[2]: Walmena (1134)[3], Walmen (1365)[4], Vallemont (1433), Valmen (1459), Wulmont (1599), Valmen & Valmon (XVIIe siècle), Vualmont (1684), Walmon (1688), Volmont (1753), Walmont (1793)[5], Walmen (1871-1918).
  • Wallmen[2] en francique lorrain.

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Village de l'ancienne province de Lorraine, dans la seigneurie de Hombourg-Saint-Avold.
  • Siège d'un fief appelé Kolgersbrück qui mouvait de l'évêché de Metz en 1681.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1953 1965 Robert Colson    
1965 1995 André Lair    
1995 2008 Guy Deubel    
2008 en cours Dominique Steichen    

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 3 308 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1861 1866 1871
480 584 715 659 684 633 548 530 519
1875 1880 1885 1890 1895 1900 1905 1910 1921
520 486 482 502 502 530 536 958 601
1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982
963 1 052 1 125 900 1 212 2 030 2 097 2 289 3 038
1990 1999 2004 2006 2009 2011 - - -
3 062 3 144 3 280 3 292 3 269 3 308 - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2004[6].)
Histogramme de l'évolution démographique


Écarts et lieux-dits[modifier | modifier le code]

  • Semmeringen: Mentionné en 1365 et 1695 comme village de la vouerie de Saint-Avold, inclus dans le fief de Valmont. En 1616 Semmeringen est mentionné comme «ban désert».

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Édifices religieux[modifier | modifier le code]

Église serbe orthodoxe Saint-Lazare de Valmont (Moselle)
  • Église paroissiale Saint-Gengoulf, reconstruite de 1775 à 1777 ; réparée XIXe siècle et au lendemain de la seconde guerre mondiale; autel baroque XVIIIe siècle
  • Calvaires XVIIIe siècle
  • Église serbe othodoxe Saint-Lazare construite en 1980. La paroisse serbe orthodoxe Saint-Lazare a été fondée en 2011.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • François-Louis Fleck 100e évêque de Metz était curé à Valmont.
  • André Lair Maire de Valmont pendant 30 ans et résistant durant la Seconde Guerre mondiale au sein du Bataillon Violette

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Albert Dauzat et Charles Rostaing, DENLF
  2. a et b Bouteiller - Dictionnaire topographique de l'ancien département de la Moselle, rédigé en 1868.
  3. Les dossiers de la Société d'Histoire du Pays Naborien - 45
  4. Mémoires de la Société d'Archéologie et d'Histoire de la Moselle - 1862
  5. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2011