Télécom Physique Strasbourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Télécom Physique Strasbourg
Logo officiel de Télécom Physique Strasbourg
Logo officiel de Télécom Physique Strasbourg
Nom original École Nationale Supérieure de Physique de Strasbourg (ENSPS)
Informations
Fondation 1981
Fondateur Gilbert Sutter
Type École d'ingénieurs
Régime linguistique français
Localisation
Coordonnées 48° 31′ 33″ N 7° 44′ 16″ E / 48.525814, 7.737719 ()48° 31′ 33″ Nord 7° 44′ 16″ Est / 48.525814, 7.737719 ()  
Ville Illkirch-Graffenstaden
Pays Drapeau de la France France
Région Alsace
Campus Campus d'Illkirch à Illkirch-Graffenstaden
Direction
Directeur Éric Fogarassy
Chiffres clés
Niveau Bac+5 (diplôme d'ingénieur, masters)
Divers
Mascotte Foozy (une cigogne)
Affiliation CGE, CDEFI, Université de Strasbourg, Institut Télécom
Site web www.telecom-physique.fr/

Géolocalisation sur la carte : Strasbourg

(Voir situation sur carte : Strasbourg)
Télécom Physique Strasbourg

Télécom Physique Strasbourg (Télécom PS), auparavant École Nationale Supérieure de Physique de Strasbourg (ENSPS), est une composante de l’Université de Strasbourg. C’est une école d'ingénieurs française qui délivre 4 diplômes d'ingénieur agréés par la Commission des titres d'ingénieurs, dont 2 par la voie de l'alternance en partenariat avec l'ITII Alsace. Elle est également associée au réseau de l'Institut Mines-Télécom.

L'école a pour vocation de former des élèves ingénieurs dans le domaine des Sciences et technologies de l'information et de la communication, mais propose aussi la formation au Master IRIV aux étudiants de l'Université de Strasbourg.

Histoire[modifier | modifier le code]

1970-1981 : De la création de à la reconnaissance[modifier | modifier le code]

L'année 1970 voit l'avènnement de l’Ecole d’Ingénieurs Physiciens de Strasbourg (EIPS) sous l'impulsion de l'ancien Département de Physique de l'Université Louis Pasteur (ULP)[1] de Strasbourg. La jeune école se donne pour ambition de former des ingénieurs en proposant un enseignement mettant en lien la physique et les sciences appliquées. L'école se situent alors rue de l'Université à proximité du Campus central de Strasbourg. En 1981 c'est sous la direction de son premier directeur, le Professeur Gilbert SUTTER, que le diplôme délivré est reconnu par la Commission des Titres d'Ingénieur. L'école forme dès lors des ingénieurs généralistes reconnus, possédant une base de connaissance solide en physique et technologies de l'information et de la communication. C'est également cette année que l'école change de nom et devient l'Ecole Nationale Supérieure de Physique de Strasbourg (ENSPS)[1].

1986-1994 : Déménagement des locaux[modifier | modifier le code]

La taille des promotions croît d'année en année, ce qui amène la nécessité d'agrandissement des locaux. Dans la période de 1986 à 1987 un vaste projet se donne pour objectif la création d'un pôle universitaire pour accueillir l'école, ainsi que l'ESBS, dans Le Parc d'innovation de la ville d'Illkirch-Graffenstaden[1],[2]. Le projet est majoritairement financé par la Région Alsace, le Département du Bas-Rhin, la Communauté Urbaine de Strasbourg et la ville d'Illkirch-Graffenstaden[2],[3]. Le coût des travaux s'élève à environ 45,000,000 € hors taxe[3] et la construction du futur Pôle API (Application et Promotion de l'Innovation) commencent en 1992[1]. Dès février 1994 l'ENSPS prend place dans les nouveaux locaux, ces derniers rendent désormais possible l'accueil de plus d'une centaine d'étudiants par promotion.

Les années 2010[modifier | modifier le code]

En 2011 l'ENSPS intègre le réseau de l'Institut Mines-Télécom et devient la première école de France à proposer un diplôme d'ingénieur TIC-Santé[4] (Technologies de l'Information et de la Communication pour la Santé). L'admission dans cette formation se fait sur Concours Télécom INT (Banque de notes Concours commun Mines-Ponts). En 2012, à la suite de son intégration au réseau de l'Institut Mines-Télécom, l'ENSPS devient Télécom Physique Strasbourg [4],[5].

Formations[modifier | modifier le code]

Diplômes d’ingénieur[modifier | modifier le code]

Télécom Physique Strasbourg propose 4 formations d'ingénieurs[6]. Une formation d’ingénieur généraliste, il s'agit de la formation "historique" de l'école, c'est également celle qui regroupe le plus d'étudiants au sein de l'école. Après une première année de tronc commun, cette formation s'articule à partir de la deuxième année autour de deux départements : Physique, composants et systèmes, et Technologie de l'information et de la communication. La spécialisation des étudiants intervient en troisième année avec le choix d'une option. Actuellement 7 options de 3ème année sont proposées : Acquisition et traitement d’images, Réseaux et Télécom, Ingénierie des systèmes, automatique et vision, Ingénierie et sciences physiques du vivant, Micro et Nano Électronique, Photonique et Physique et modélisation. La formation d'ingénieurs spécialisés TIC-Santé, qui dispense des bases solides en physique, informatique et sciences de l’ingénieur, ainsi que des connaissances et compétences en phase avec les nouveaux métiers de la Santé. Actuellement, 2 options sont proposées : Parcours Diagnostics et Traitements Médicaux Innovants, et Parcours Thérapeutiques Innovantes. Deux formations se font par la voie de l'alternance la formation d'ingénieurs spécialisés Electronique et Informatique Industrielle (EII) et la formation d'ingénieurs spécialisés TIC-Santé.

Master IRIV[modifier | modifier le code]

L'école offre également aux étudiants sortant d'une Licence en Physique ou en EEA, d’une Ecole d’Ingénieurs, ainsi que de la Faculté de Médecine, la possibilité de suivre le Master IRIV (Imagerie, Robotique, Ingénierie pour le Vivant). Cette formation offre la possibilité aux étudiants d'évoluer parmi un des 5 parcours suivant : Images et Visions, Automatique Robotique, Imagerie, Robotique Médicale et Chirugicale, Nanophotonique et Imagerie Moléculaire et Cellulaire.

Recherche[modifier | modifier le code]

Les différentes formations dispensées par Télécom Physique Strasbourg sont marquées par une importante coloration en recherche appliquée. Cette orientation peut s'appuyer sur la collaboration avec des instituts et laboratoires d'excellence de l'Université de Strasbourg et du CNRS, parmi lesquels ICube, SERTIT, IPCMS et IREPA LASER.

Partenaires et réseaux de l'école[modifier | modifier le code]

Télécom Physique Strasbourg intègre différents réseaux afin de communiquer avec les entreprises, les institutions, les étudiants ou à l'international.

  • Le réseau Alsace Tech regroupe quatorze grandes écoles d'ingénieurs, d'architecture et de management d'Alsace. Il a pour vocation de mutualiser les moyens des différentes écoles ainsi que d'accroître leur visibilité au niveau régional, national et international.
  • Le réseau AMPERE regroupe 7 grandes écoles d'ingénieurs françaises qui mutualise leurs partenariats à l'international en Amérique du Sud : ARFITEC, BRAFITEC, CHILFITEC, MEXFITEC et en Chine : doubles-diplômes d'ingénieurs franco-chinois avec les universités chinoises de Wuhan : WUT et HUST.

Élèves[modifier | modifier le code]

Admission[modifier | modifier le code]

Le recrutement des élèves a lieu suivant des critères différents, fonction notamment de la formation considérée :

Filière classes préparatoires[modifier | modifier le code]

L'école recrute sur Concours commun polytechnique pour la formation généraliste ainsi que sur concours TELECOM INT, issu de la banque Mines Ponts, pour la formation TIC-Santé. L'admission s'ouvre aux Classes Préparatoires Scientifiques MP, PC, PSI et TSI pour la première formation, auxquelles il faut ajouter la PT pour la seconde.

Filière universitaire[modifier | modifier le code]

Il est possible d'intégrer l'école dans les formations généraliste et TIC-Santé pour les élèves titulaires d'un Master 1 en Physique, Electronique, Automatique, Microélectronique ou Nanoélectronique ou possédant un diplôme équivalent à 240 ECTS. Les deux formations par alternance, EII et TIC-Santé sont quant à elles accessibles pour les titulaires d'un BTS ou d'un DUT industriel.

La formation généraliste offre aussi quelques places pour les universitaires passant le Concours National Deug.

Vie étudiante[modifier | modifier le code]

Associations et clubs[modifier | modifier le code]

L'association qui orchestre toutes les activités associatives de l'école s'appelle le BDE (Bureau Des Élèves). Elle est composée de 11 étudiants élus par les cotisants de l'association. Son rôle principal est d'accueillir les étudiants de première année, de s'occuper de leur bonne intégration au sein de l'école et de la ville de Strasbourg, ainsi que de financer et encadrer les activités des différents clubs et associations de l'école.

Débouchés[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Historique de Télécom PS
  2. a et b Chantale Grandgeorge, « Recherche et formation au service des entreprises », Dernières Nouvelles d'Alsace,‎ 19 avril 1986
  3. a et b Détail du projet par la SERS « Pôle API à Illkirch-Graffenstaden »
  4. a et b Geneviève Daune-Anglard, « L’École de physique de Strasbourg devient Télécom », L'Alsace,‎ 3 mars 2012 (lire en ligne)
  5. Bulletin officiel du 12 janvier 2012
  6. « Formations d'ingénieurs à Télécom Physique Strasbourg »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]