Article soupçonné de non-pertinence. Cliquez pour suivre ou participer au débat.

Saint-Setiers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune de la Corrèze
Cet article est une ébauche concernant une commune de la Corrèze.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article n’est pas rédigé dans un style encyclopédique (avril 2017).

Vous pouvez améliorer sa rédaction !

Saint-Setiers
L'église Saint-Sagittaire.
L'église Saint-Sagittaire.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Corrèze
Arrondissement Ussel
Canton Plateau de Millevaches
Intercommunalité Communauté de communes Bugeat - Sornac - Millevaches au Cœur
Maire
Mandat
Daniel Mazière
2014-2020
Code postal 19290
Code commune 19241
Démographie
Population
municipale
282 hab. (2014)
Densité 6 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 41′ 51″ nord, 2° 07′ 51″ est
Altitude Min. 695 m – Max. 955 m
Superficie 46,78 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Corrèze

Voir sur la carte administrative de la Corrèze
City locator 14.svg
Saint-Setiers

Géolocalisation sur la carte : Corrèze

Voir sur la carte topographique de la Corrèze
City locator 14.svg
Saint-Setiers

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Setiers

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Setiers

Saint-Setiers est une commune française située dans le département de la Corrèze en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune du Massif central située sur le plateau de Millevaches à la source de la Diège qui porte ici le nom de ruisseau de Villevaleix.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
La pertinence du contenu de cet article est remise en cause (avril 2017).

Considérez le contenu de cet article avec précaution. Discutez-en ou améliorez-le !

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
La pertinence du contenu de cet article est remise en cause (avril 2017).

Considérez le contenu de cet article avec précaution. Discutez-en ou améliorez-le !

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
La pertinence du contenu de cet article est remise en cause (avril 2017).

Considérez le contenu de cet article avec précaution. Discutez-en ou améliorez-le !

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
La pertinence du contenu de cet article est remise en cause (avril 2017).

Considérez le contenu de cet article avec précaution. Discutez-en ou améliorez-le !

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
La pertinence du contenu de cet article est remise en cause (avril 2017).

Considérez le contenu de cet article avec précaution. Discutez-en ou améliorez-le !

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Saint-Setiers Blason Écartelé au 1, d'hermine à la bordure de gueules, au 2, de même au socle d'argent maçonné de sable, surmonté d'un croix latine d'argent et posé à l'angle dextre du chef, à la bande ondée d'azur naissant de la base du socle, au 3 d'or à la branche de bruyère de sinople, au 4 de sinople au mouton paissant d'argent.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Nom Prénom Début mandat Fin mandat Remarques Signatures
AUDOUZE François 1790 1793
DUNAIGRE Jean-Baptiste 1793 1796
LAMOURE Léonard 1796 1798
LEJEUNE Jean 1798 1799
SAURON Louis 1799 1800
DUNAIGRE Joseph 1800 1808
DUNAIGRE Jean-Baptiste 1808 1832
LALIRON Jean-Baptiste 1832 1837
DUNAIGRE Jean-Baptiste Aimé 1837 1840
LALIRON Jean-Baptiste 1840 1846
POULOUX François 1846 1851
DUNAIGRE Pierre Charles 1851 1871
POULOUX Jean 1871 1874
DUNAIGRE Pierre Charles 1874 1875
AUDOUZE Pierre 1875 1876
POULOUX Jean 1876 1889
POULOUX Jean-Baptiste 1889 1921
PANET Léonard 1921 1929
LUC Charles 1929 1939
LENOIR Victor 1939 1944
DEZALY François 1944 1945
GUILLAUMOT Théodore 1945 1947
LECADET Paul 1945 1945
MAISON Joannes 1947 1953
LABARRE Gaston 1953 1960
LABARRE Berthe 1960 1965
PAULET André 1965 1971
GAMBELON Georges 1971 1977
CLOUP Auguste 1977 1989
BOIVERT Jean 1989 1995
VIDAL Bernard 1995 2008
MAZIERE Daniel 2008 en cours...

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du milieu des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans.

Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[2],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 282 habitants, en augmentation de 20,51 % par rapport à 2009 (Corrèze : -0,83 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 250 1 235 1 262 1 239 1 278 1 291 1 322 1 368 1 498
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 410 1 413 1 472 1 442 1 457 1 479 1 590 1 622 1 631
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 564 1 552 1 514 1 048 1 084 1 212 1 257 1 259 825
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
712 608 298 297 281 245 234 280 282
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux, monuments[modifier | modifier le code]

Le nom Sagittaire tire son origine du mot latin sagitta (flèche), sans que l'on sache avec exactitude si le saint fut martyrisé à coups de flèches, s'il fut lui-même archer dans l'armée romaine ou s'il subsistait au sein de l'épaisse forêt en chassant à l'arc, la tradition retenant surtout la première version.
  • Le Pont de Puy-Redon sur la Diège, construit en 1899 entre le Puy-Redon et la rive gauche de la Diège par les communes de Saint-Setiers et de Sornac qui ont payé les travaux pour 8902 francs. Les subventions départementales ont été de 3886 francs, et celles de l'État de 5016 francs[5].
  • Parc arboretum de Saint-Setiers (privé, ouvert de mai à octobre).
  • Station de ski de fond, une des deux stations du département. De 850 et 950 m, 5 pistes de 3 à 20 km.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  2. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  5. Eugène (1810-1878) Chevandier de Valdrôme, Albert de (1821-1901) Broglie, François-Ernest-Henri de (1804-1885) Chabaud-Latour et Armand (1841-1931) Fallières, Compte rendu général des opérations effectuées en ... présenté par M,... : en exécution de l'article 10 de la loi du 11 juillet 1868 / Ministère de l'intérieur, Service vicinal, Impr. administrative, (lire en ligne)