Hermine (héraldique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’héraldique
Cet article est une ébauche concernant l’héraldique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hermine (homonymie).
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Hermine (meuble héraldique).
D'hermine plain, qui est de Bretagne
Tombeau de François II, le Lion aux armes de Bretagne

En héraldique, l’hermine est une fourrure[1],[2] figurée par un champ d’argent[1],[2] (blanc) semé de mouchetures de sable[1],[2] (noires[3]).

Parfois, l'hermine désigne abusivement une moucheture seule, représentant la queue de l'hermine.

L'hermine est aussi un meuble, représentation figurative de l'animal.

Ces trois représentations sont devenues des symboles courants dans l’imagerie et l'héraldique bretonnes, depuis son arrivée par le biais du blason de Pierre Mauclerc, qui l'avait ajouté aux armes de la maison de Dreux en référence à sa brève carrière dans le clergé.

Fabrication[modifier | modifier le code]

Sur chaque animal utilisé pour la confection d’un vêtement, le bout de la queue, toujours noir, était séparé du reste de la fourrure puis « moucheté » (réparti) sur le vêtement obtenu.

Les mouchetures d’hermines sont parfois utilisées comme meuble : seule ou aboutées par les points de la tête (à quatre, elles constituent une croix herminée, à cinq, une étoile herminée...)

La zibeline ou fausse hermine est un semis de mouchetures constituées simplement de la petite queue sans les points d'accroche.

Glossaire[modifier | modifier le code]

  • La contre-hermine désigne la fourrure opposée (de sable semé de mouchetures d’argent).
  • On trouve parfois Herminais pour une fourrure « d’or moucheté de sable » et Péan pour son contraire « de sable moucheté d’or ». Ces termes viennent de l'héraldique anglaise et sont peu usités dans les blasonnements en français.
  • On nomme herminite une hermine où les mouchetures de sable sont tachetées de gueules.
  • Le terme « herminé » a des emplois très différents selon les auteurs (seul l’emploi pour croix herminée est incontesté) ; le terme contre-herminé encore plus (il n’existe même pas pour certains). En fait l’utilisation de moucheté (anciennement « tavelé ») ou de semé de mouchetures permettent de s’en passer.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Entrée « Hermine » dans le Dictionnaire de l'Académie française, sur le site du Centre national de ressources textuelles et lexicales (sens 2, consulé le 25 mai 2016).
  2. a, b et c Définitions lexicographiques et étymologiques d'« hermine » (sens A, 2, b, β) du Trésor de la langue française informatisé, sur le site du Centre national de ressources textuelles et lexicales (consulté le 25 mai 2016).
  3. Définitions lexicographiques et étymologiques de « sable » du Trésor de la langue française informatisé, sur le site du Centre national de ressources textuelles et lexicales (consulté le 25 mai 2016).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :