Madranges

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles ayant des titres homophones, voir Madrange (homonymie).
Madranges
L'église Saint Barthélémy
L'église Saint Barthélémy
Blason de Madranges
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Corrèze
Arrondissement Tulle
Canton Seilhac-Monédières
Intercommunalité CC Vézère-Monédières-Millesources
Maire
Mandat
Didier Deguin
2014-2020
Code postal 19470
Code commune 19122
Démographie
Gentilé Madrangeois
Mandrageoises
Population
municipale
196 hab. (2015 en augmentation de 1,03 % par rapport à 2010)
Densité 15 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 28′ 32″ nord, 1° 47′ 28″ est
Altitude Min. 494 m
Max. 800 m
Superficie 12,88 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Corrèze

Voir sur la carte administrative de la Corrèze
City locator 14.svg
Madranges

Géolocalisation sur la carte : Corrèze

Voir sur la carte topographique de la Corrèze
City locator 14.svg
Madranges

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Madranges

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Madranges

Madranges (Madranjas en occitan) est une commune française située dans le département de la Corrèze en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Madranges
Affieux Veix
Le Lonzac Madranges Saint-Augustin
Chamboulive Beaumont (Corrèze)

Commune du Massif central située sur le plateau de Millevaches dans le parc naturel régional de Millevaches en Limousin, elle est arrosée par le ruisseau de Boulou et la Madrange, deux affluents de la Vézère.

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Madranges Blason Parti, au premier de gueules à trois fasces d'or, au chef cousu d'azur chargé de trois étoiles d'or, au second d'azur au lion d'or, armé et lampassé de gueules.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1989 mars 2001 Jacques Peschadour    
mars 2001 mars 2014[1] Daniel Goube    
mars 2014 en cours Didier Deguin    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population

effectués dans la commune depuis 1906. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[3].

En 2015, la commune comptait 196 habitants[Note 1], en augmentation de 1,03 % par rapport à 2010 (Corrèze : -0,69 %, France hors Mayotte : +2,44 %).
Évolution de la population  [ modifier ]
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
571 601 510 505 507 492 370 295 257
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015 -
225 159 172 174 178 186 197 196 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Temple protestant, construit par Adolphe Augustin Rey en 1900.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Daniel Borzeix, "Le Pays de Treignac autrefois", Treignac, éditions de l'Esperluette, 2011.
  • Martine Doutey, "Madranges, cent ans d'histoire", autoédition, 2005.
  • Monique Borzeix, "Histoire des écoles du canton de Treignac", éditions de L'Esperluette, 2013.
  • Yves Lavalade, "Les noms de lieux du canton de Treignac", éditions de L'Esperluette, 2014 (dont évidemment Madranges, pp. 80-83).
  • Em. Bertrand et L. Pellier, "La réforme dans la Corrèze. Madranges - Treignac", éditions de L'Esperluette, 2014, avant-propos du pasteur Gérard Strumpler, notes de Daniel Borzeix.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Site de la préfecture, consulté le 20 août 2008
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.