Confolent-Port-Dieu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Confolent-Port-Dieu
Confolent-Port-Dieu
La place principale du village de Confolent-Port-Dieu.
Blason de Confolent-Port-Dieu
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Corrèze
Arrondissement Ussel
Canton Haute-Dordogne
Intercommunalité Communauté de communes Haute-Corrèze Communauté
Maire
Mandat
Martine Gaillard-Jamin
2014-2020
Code postal 19200
Code commune 19167
Démographie
Population
municipale
38 hab. (2016 en augmentation de 40,74 % par rapport à 2011)
Densité 4,5 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 32′ 39″ nord, 2° 29′ 50″ est
Altitude Min. 520 m
Max. 786 m
Superficie 8,47 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Aquitaine

Voir sur la carte administrative de Nouvelle-Aquitaine
City locator 14.svg
Confolent-Port-Dieu

Géolocalisation sur la carte : Corrèze

Voir sur la carte topographique de la Corrèze
City locator 14.svg
Confolent-Port-Dieu

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Confolent-Port-Dieu

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Confolent-Port-Dieu
Liens
Site web confolent-port-dieu.fr

Confolent-Port-Dieu est une commune française située dans le département de la Corrèze, en région Nouvelle-Aquitaine. En occitan, on dit Confolent, prononcer Coufoulin (forme relevée sur place en 2007)[interprétation personnelle].

Géographie[modifier | modifier le code]

Le lac de Bort-les-Orgues en contrebas de l'ancien prieuré de Port-Dieu.

Confolent-Port-Dieu est la commune la moins peuplée du département de la Corrèze. Elle est bordée sur sa façade orientale par la Dordogne retenue dans le lac de Bort-les-Orgues, et au nord par le Chavanon, affluent de la Dordogne.

La commune se compose du bourg de Confolent et de trois hameaux (Arsac, Bourrières et Prunt), qui se nomment respectivement en occitan (transcription en orthographe française) : Archa, Bourîre et Priyon.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Carte de Confolent-Port-Dieu et des communes avoisinantes.

Confolent-Port-Dieu est limitrophe de six autres communes, dont trois dans le département du Puy-de-Dôme.

Communes limitrophes de Confolent-Port-Dieu
Saint-Étienne-aux-Clos Savennes
(Puy-de-Dôme)
Singles
(Puy-de-Dôme)
Thalamy Confolent-Port-Dieu Larodde
(Puy-de-Dôme)
Monestier-Port-Dieu

Histoire[modifier | modifier le code]

Le lieu-dit Trappes, correspondant à l'emplacement d'un ancien prieuré fondé par l'abbaye de la Chaise-Dieu, fut détruit au cours des guerres de religion[1],[2]. On sait par ailleurs que l'église de L'Invention des Reliques de Saint-Étienne à Pigerolles fut un temps rattachée à ce prieuré[3].

Lors de la mise en eau du lac de Bort-les-Orgues, le bourg de Port-Dieu est englouti. La commune correspondante change de nom et devient Confolent-Port-Dieu le 27 décembre 1950[4].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Confolent-Port-Dieu Blason De gueules semé de molettes d'or au lion de même brochant sur le tout.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
         
mars 2001 2008 Jean-Louis Louradour    
mars 2008 (réélue en avril 2014) En cours Martine Gaillard-Jamin . Employée

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[6].

En 2016, la commune comptait 38 habitants[Note 1], en augmentation de 40,74 % par rapport à 2011 (Corrèze : -0,38 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
300312447439464450468473475
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
467469481505527587544522552
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
53555151940437233831224579
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
665740303839302937
2016 - - - - - - - -
38--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. F. Longy, Port-Dieu et son prieuré, Tulles, Éd. Les Monédières, (lire en ligne), p. 60
  2. Jeannine Courtault : Si Trappes m'était conté. Revue Lemouzi N°210 (2e trimestre 2014) page 9 à 33
  3. Notice no PA00100079, base Mérimée, ministère français de la Culture, 45° 46′ 44,4″ N, 2° 04′ 01,2″ E
  4. Code officiel géographique sur le site de l'Insee, consulté le 19 juillet 2014.
  5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  9. « Ancien prieuré de Port-Dieu », notice no PA00099745, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 19 juillet 2014.
  10. Orthographe relvée dans le dictionnaire historique et archéologique des paroisses du diocèse de Tulle T2 du chanoine Jean-Baptiste Poulbrière.
  11. Liste des sites inscrits du département de la Corrèze sur le site de la DREAL Limousin, consulté le 21 juillet 2014.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :