Bab El Khadra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant Tunis image illustrant l’architecture ou l’urbanisme
Cet article est une ébauche concernant Tunis et l’architecture ou l’urbanisme.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Doubles arches de Bab El Khadra en 2007

Bab El Khadra (arabe : باب الخضراء) est l'une des portes de la médina de Tunis (Tunisie).

Elle fait partie des portes situées sur la deuxième enceinte des faubourgs nord de Tunis. Édifiée vers 1320 sous la forme d'une simple arche, elle est détruite et reconstruite sous sa forme actuelle en 1881 afin de faciliter les échanges commerciaux. L'architecte français Raphaël Guy dessine la nouvelle porte en s'inspirant du modèle d'origine[1].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Plus qu'à l'un des surnoms de la ville de Tunis, elle doit son nom de « Porte Verte » ou « Porte de la Verdure » aux cultures maraîchères et aux vergers qui s'étendaient à ses pieds en direction de l'Ariana et de Carthage.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Claudine Piaton et Juliette Hueber, Tunis : architectures 1860-1960, Tunis, Elyzad, , 256 p. (ISBN 978-2-918371-08-3), p. 65

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Raphaël Guy, L'architecture moderne de style arabe, Paris, Librairie de la construction moderne, s.d. (lire en ligne)

Lien externe[modifier | modifier le code]