12e régiment de hussards

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir 12e régiment.

12e régiment de hussards
Création Février 1794
Dissolution 1922
Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de Terre
Type Régiment de Hussards
Rôle Cavalerie
Inscriptions
sur l’emblème
Marengo 1800
Lyon 1814
Alsace1914
La Marne 1914
Guerres guerres napoléoniennes
Première Guerre mondiale

Le 12e régiment de hussards est un régiment de l'armée française créé pendant la Révolution française.

Création et différentes dénominations[modifier | modifier le code]

  1. à la 73e DI - l'EM, 1er et 2e escadrons : 11 officiers, 1 médecin-major, 1 aide vétérinaire, 329 hussards et 439 chevaux)
  2. à la 129e DI - les 3e et 4e escadrons : 11 officiers, 1 médecin-aide-major, 1 assistant vétérinaire, 311 hussards et 326 chevaux)
  •  : le régiment est reformé à 4 escadrons avant d'être de nouveau scindé en en 2 groupes d'escadrons, affecté le 1er à la 67e DI et le 2e à la 68e DI.
  • Le 12e Hussards fut regroupé à l'armée du Rhin, en .
  • 1922 : dissous

Chefs de corps[modifier | modifier le code]

  • 1873 : colonel de Beaumont
  • 1874 : colonel O'Brien
  • 1880 : colonel Duguen
  • 1881 : colonel Le Guern
  • 1882 : colonel Renault-Morlière
  • 1886 : colonel Toscan du Terrail
  • 1890 : colonel Allaire
  • 1893 : colonel Cersoy
  • 1898 : colonel de Froissard de Broissia
  • 1898 : colonel de Renouard de Sainte Croix

Garnisons, campagnes et batailles[modifier | modifier le code]

Ancien Régime[modifier | modifier le code]

Guerres de la Révolution et de l’Empire[modifier | modifier le code]

  • Armée des Pyrénées occidentales - campagnes de 1794 et 1795 : opérations en Espagne, reddition de Saint Sébastien, actions autour de Pampelune et de Bilbao.
  • Armée des côtes de l'océan - 1er et 2e campagne en Irlande (1796-1798) : deux escadrons furent embarqués pour participer aux opérations en Irlande sous les ordres du général Hoche, mais furent capturés en mer par l'ennemi et demeurèrent en captivité pendant deux ans. Un détachement du 12e Hussards débarqua en Irlande pour soutenir le général Humbert en 1798, mais l'expédition échoua et les hussards furent faits prisonniers.
  • Première armée de réserve - Campagne de 1800 en Italie, de 1801 en Suisse : en , le 12e Hussards à 4 escadrons participent aux batailles de Montebello (), de Marengo (). Faisant partie de l'Armée d'Italie, le 12e Hussards cantonne en à Bergame et Brescia, avant de passer le Mincio en . Le régiment est engagé au combat de Bassano (). En , le 12e Hussards rentre en Suisse où il prend le nom de 30e Dragons, le
  • 1813 : Espagne et Campagne d'Allemagne
    • Le 9e Bis de Hussards, formé le avec des escadrons du 9e Hussards, prend le nom de 12e Hussards, le . Dans le même temps 3 nouveaux escadrons du 12e Hussards, formés par le dépôt régimentaire sont affectés à la division Fournier (3e Corps de Cavalerie) et participent aux batailles de Luckenwald, de Gross Beeren et du 16 au 19 octobre à la Bataille de Leipzig
  • Armée de Lyon - 1814 : en , les 3 escadrons rentrés d'Espagne sont engagés sous les ordres du maréchal Augereau aux combats de Mâcon, de Belleville, à la bataille de Limonest et à l'affaire de Saint-Donat. L'ordonnance royale du , incorpora les restes du 12e Hussards dans le 6e Lanciers (Berry).

De 1815 à 1848[modifier | modifier le code]

Deuxième République[modifier | modifier le code]

Second Empire[modifier | modifier le code]

De 1871 à 1914[modifier | modifier le code]

Le 12e régiment de hussards ne quitte pas la métropole et ne participe à aucune campagne avant 1914.

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

  • Carsernement en 1914 à Gray à la 8e brigade de cavalerie légère d' à .

1914[modifier | modifier le code]

  • Campagne d'Alsace, combats de la Marne et Course à la Mer - 1914

1915[modifier | modifier le code]

  • Champagne - 1915

1916[modifier | modifier le code]

1917[modifier | modifier le code]

  • Le 12e Hussards est regroupé à 4 escadrons d'août à

1918[modifier | modifier le code]

  • le régiment est de nouveau scindé en deux 1/2 régiments du à  : le 1er groupement au profit de la 67e division d'infanterie et le 2e groupement au profit de la 68e division d'infanterie
  • Haute Silésie - le 12e Hussards fut désigné en pour faire partie des troupes d'occupation interalliées du territoire de plébiscite de Haute-Silésie. Il rentra en France en .

Etendard[modifier | modifier le code]

Il porte, cousues en lettres d'or dans les plis, de son étendard les inscriptions suivantes[1]:

drapeau 12e régiment de hussards.

Décorations[modifier | modifier le code]

Uniforme[modifier | modifier le code]

Personnages célèbres[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • André Jouineau et Jean-Marie Mongin, Les hussards français : [1786-1815], t. 1 : De l'Ancien régime à l'Empire : 1786-1804, Paris, Histoire et collections, coll. « Officiers et soldats » (no 5), , 82 p. (ISBN 978-2-915-23902-7, OCLC 469390931).
  • André Jouineau, Les hussards français, t. 3 : Du 9e au 14e Régiment, 1804-1812, les Cent-Jours, la Restauration, Paris, Histoire & collections, coll. « Officiers et soldats » (no 9), , 82 p. (ISBN 978-2-352-50036-0, OCLC 471004580).
  • Historique du 12e régiment de hussards, Paris, Charles-Lavauzelle, 1902, 120 p.
  • BURTHE d'ANNELET, Historique du 12e régiment de hussards, Gleiwitz (Pologne), 1921, 88 p.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Décision no 12350/SGA/DPMA/SHD/DAT du 14 septembre 2007 relative aux inscriptions de noms de batailles sur les drapeaux et étendards des corps de troupe de l'armée de terre, du service de santé des armées et du service des essences des armées, Bulletin officiel des armées, no 27, 9 novembre 2007

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]