Le projet « Droit » lié à ce portail

Portail:Droit français

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Bienvenue sur le Portail:Droit français, la section de Wikipédia relative au droit français et au droit en France.

4 864 articles juridiques français en construction permanente, dont 6 articles de qualité et 6 bons articles

Recherche silhouette.svg
Recherche et consultation des articles de droit français

Articles juridiques de qualité · Une sélection d'articles · Navigation dans les catégories · Index · Listes juridiques

 
Participation et communauté juridique sur Wikipédia

Mise en garde juridique · Guide du contributeur · Participez au Projet:Droit · Demander un article · Poser une question sur les articles


Ce portail présente un sous-portail spécifique pour chaque matière.Pour découvrir le droit, nous vous proposons un sous-portail introductif.
Portal.svg
Portails connexes sur Wikipédia

Entités : Nations Unies · Union européenne · France
Sciences : Sociologie · Politique · Histoire · Relations internationales · Droit

 
Sur Wikimedia
Contenu libre proposé sur les autres projets Wikimedia

Faculté de droit · Citations · Iconographie · Ressources documentaires Actualités juridiques : France · Monde

Nuvola apps klettres.png
L'État français et les personnes : le droit public

Un carré gris et trois carrés oranges Droit constitutionnel · Trois carrés gris et un carré marron Institutions administratives · Trois carrés gris et un carré marron Droit administratif général · Trois carrés gris et un carré marron Contentieux administratif · Trois carrés gris et un carré marron Droit fiscal

Gnome-home.svg
Les personnes entre elles : le droit privé

Deux carrés gris et deux carrés violets Droit des contrats · Trois carrés gris et un carré marron Droit de la famille · Un carré gris et trois carrés oranges Droit des personnes · Trois carrés gris et un carré marron Procédure civile

Emblem-web.svg
Le droit français et les autres pays : le droit international français

Trois carrés gris et un carré marron Droit international · Droit européen : Deux carrés gris et deux carrés violets Droit du Conseil de l'Europe (CEDH et autres) · Deux carrés gris et deux carrés violets Droit communautaire (UE)

Merge-short arrows.svg
Les droits mixtes, transversaux ou autonomes

Un carré gris et trois carrés oranges Droit pénal · Deux carrés gris et deux carrés violets Procédure pénale · Trois carrés gris et un carré marron Droit du travail ·

Nuvola apps edu phi.png
Les sciences non juridiques qui s'intéressent au droit

Trois carrés gris et un carré marron Philosophie du droit · Deux carrés gris et deux carrés violets Sociologie du droit

System-users.svg
Les acteurs et les organes du droit en France

Trois carrés gris et un carré marron Carrières judiciaires · Trois carrés gris et un carré marron Enseignement du droit · Trois carrés gris et un carré marron Sécurité intérieure · Trois carrés gris et un carré marron Justice française



Lumière sur…

Le principe du cassis de Dijon ou principe « Cassis de Dijon » est le nom donné au principe de la reconnaissance mutuelle, par les États membres de l'Union européenne, de leurs réglementations respectives, en l'absence d'harmonisation communautaire.

Ce principe découle de l'article 28 du traité CE, interdisant des mesures protectionnistes techniques, et est nommé ainsi d'après l'arrêt Cassis de Dijon (affaire 120/78 du 20 février 1979 de la Cour de justice des Communautés européennes). L'Allemagne avait interdit l'importation de la liqueur de cassis de Dijon à un importateur allemand, au motif que sa teneur en alcool était inférieure au taux minimal prescrit par le droit allemand. La Cour a soutenu que puisque cette liqueur était licitement produite et vendue en France, la législation allemande apportait une restriction à la libre circulation des marchandises ; restriction qui n'était en l'occurrence pas justifiée par un intérêt général (voir ci-dessous). En effet, une teneur en alcool inférieure à la législation nationale ne peut pas nuire à l'intérêt général.

Il convient de noter que ce principe n'est pas absolu et un État peut introduire des restrictions techniques lorsqu'un intérêt général non-économique, par exemple sanitaire, le nécessite (art. 30 du traité CE), ou dès lors que cela est nécessaire pour une « raison impérieuse d'intérêt général » autre que celles énumérées à l'article 30, par exemple la protection des consommateurs, (arrêt C-366/04 du 24 novembre 2005, Schwarz, point 30 et 31). Cette restriction doit néanmoins être nécessaire et proportionnelle, la charge de la preuve pesant sur l'État membre : celui-ci doit établir que la restriction est limitée à ce qui est effectivement nécessaire pour la sauvegarde de l'intérêt général (arrêt 178/84 du 12 mars 1987, Commission/Allemagne, point 44).

Lire l'article

· Portail du droit de l'Union européenne en France

Le saviez-vous ?

Une mariée
  • Les fiançailles ne sont pas des actes reconnus par la législation française. Celles-ci peuvent néanmoins faire l'objet de débats devant les tribunaux, au sujet du sort des cadeaux en cas de rupture, notamment la restitution ou non de la bague.
  • L'obligation alimentaire existe aussi entre descendants et ascendants. Ainsi une personne majeure peut se voir condamner à subvenir aux besoins de ses parents.
  • L'accouchement sous X qui désigne la possibilité pour une mère de ne pas donner son identité lors de l'accouchement n'a été pas été créé sous le régime de Vichy, mais existe sous différentes formes depuis le Moyen-Âge. (Pour un bref aperçu voir : Cour EDH., Odièvre c. France, no 42326/98, 2003.)
  • La dénomination filiation illégitime a été remplacée par celle de filiation naturelle. Cette distinction montrant la volonté du législateur de ne plus pénaliser les naissances « illégitimes », c'est-à-dire hors mariage.

Citation

« Nul n’a droit au superflu tant que chacun n’a pas le nécessaire. »

— Sur une affiche de la Révolution française de 1848, cité par Anne-Cécile Robert

 

Autres portails

Avertissement