Le projet « Mer Baltique » lié à ce portail

Portail:Mer Baltique

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Carte de la mer Baltique

Portail de la mer Baltique

La mer Baltique est une mer intracontinentale et intérieure de 364 800 km2 située dans le nord de l'Europe, et reliée à l'océan Atlantique par la mer du Nord. Elle communique au sud-ouest avec le Kattegat, lui-même relié au Skagerrak, un large détroit s'ouvrant sur la mer du Nord. Deux golfes principaux intègrent l'espace de la mer Baltique : le golfe de Botnie au nord et le golfe de Finlande à l'est.

Sommaire thématique

Géographie

Anciennement lac proglaciaire, d'eau douce (lac proglaciaire Baltique), et donc non rattachée à l’océan mondial de l’époque, la mer Baltique devient une mer lorsque les glaciers qui opprimaient les reliefs l’entourant se retirèrent et permirent l’élévation des terres autour (par un phénomène d’isostasie, c’est-à-dire que les terres longtemps opprimées se relèvent dans un mouvement de levier lorsque plus rien ne les oppresse). Alors se créèrent les deux Belts (Grand Belt et Petit Belt). La Baltique rejoignit l’océan mondial, et devint alors salée. Mais tout ce qui est aujourd’hui sous l’eau ne l’était pas à l’époque, et reste aujourd’hui un paysage glaciaire simplement recouvert d’une assez mince pellicule d’eau, la mer Baltique n’étant pas une mer très profonde. Ce phénomène d’isostasie (qui pourraient augmenter avec la fonte des glaces polaires) provoque aussi localement l’apparition de « jardins d’écueils » ou Skjaargaard. Ce sont de minuscules îlots ou de petits archipels qui apparaissent avec le temps, avec aussi l’apparition d'îles réelles. En 130 ans, 130 nouvelles îles sont par exemple apparues au large de la ville de Vaasa (Finlande). Ces émergences posent des problèmes de navigation. La Baltique est formée de grands bassins (bassin de la mer de Botnie, au nord des îles d’Åland notamment) reliés entre eux par des seuils de haut-fonds, et d’îles (îles du Danemark et d’Åland). Sa profondeur maximale est de 459 m dans la fosse Ouest-Gotland, au large de l’île de Gotland et proche des côtes lettones.

L'ensemble Mer Baltique-Kattegat couvre une superficie de 422 300 km2.

Lire l'article


Histoire

La Baltique est la mer la plus jeune de la planète. Sa naissance est associée à la fonte de l'inlandsis scandinave, il y a 15 000 à 8 000 ans. Protégée des influences océaniques, elle subit de fortes variations thermiques. En hiver, les golfes de Botnie et de Riga sont pris par la banquise. En été, la température de l'eau tourne autour de 15 °C.

La mer Baltique est mentionnée il y a près de 2 000 ans dans la Germania de Tacite, qui la nomme Mare Suebicum. Il voit cette mer comme une partie de l'océan qui entoure le monde.

Déjà à cette époque, des voies de commerces sont ouvertes notamment pour le commerce de l'ambre que l'on trouve en quantité sur les côtes de la Baltique et qui est vendue dans tout l'Empire romain. Les fourrures et les peaux sont également des produits d'exportation. L'Empire romain exporte des objets en céramique, du vin et de l'huile en utilisant ces mêmes routes commerciales.

Lire l'article


Lumière sur...

Un flanc du Vasa.

Le Vasa (ou Wasa) est un navire de guerre suédois du XVIIe siècle, construit pour le roi Gustave II Adolphe de Suède, de la dynastie Vasa, entre 1626 et 1628. Le navire sombra après une navigation d'à peine un mille marin lors de son voyage inaugural, le 10 août 1628. Le Vasa tomba dans l'oubli après la récupération de ses canons, au cours du XVIIe siècle. L'épave fut localisée à la fin des années 1950 dans la vase d'un chenal situé à la sortie du port de Stockholm. La coque, entière et largement intacte, fut renflouée le 24 avril 1961 et entreposée dans un bâtiment provisoire nommé Wasavarvet (« chantier naval du Vasa ») jusqu'en 1987, puis dans un nouveau bâtiment appelé musée Vasa à Stockholm. Le vaisseau est l'une des attractions les plus populaires de Suède et le deuxième musée de Suède par sa fréquentation avec par exemple plus d'1,1 million de visiteurs en 2008, et un total de plus de 25 millions de visiteurs depuis son renflouement.

Les raisons du naufrage sont à chercher dans une combinaison de facteurs, mettant en cause la structure même du bâtiment, trop lourd dans les hauts et pas assez lesté. Malgré son manque de stabilité dans le port, il fut autorisé à mettre à la voile, avant de chavirer et de sombrer quelques minutes plus tard, dès qu'il trouva un vent plus fort qu'une simple brise. Le roi Gustave Adolphe, à l'étranger lors de l'inauguration, était impatient de voir son vaisseau rejoindre la flotte de la Baltique dans la guerre de Trente Ans. De plus, ses subordonnés avaient manqué du courage nécessaire pour aborder avec lui en toute franchise la question de la structure du navire ou envisager un report du voyage inaugural. Aucune sanction ne fut prise contre quiconque, après l'enquête menée par son Conseil privé pour déterminer les responsabilités.

Lors du renflouage de 1961, les spécialistes de l'archéologie sous-marine mirent au jour des milliers d'objets et artéfacts, ainsi que les restes d'au moins 25 personnes. On trouva des vêtements, des armes, des canons, des outils, des pièces de monnaie, des couverts, de la nourriture, des boissons et six des dix voiles du navire. Les objets et le navire lui-même ont apporté aux historiens une somme de connaissances sur les techniques de la guerre et de la construction navales, ainsi que sur la vie quotidienne en Suède en cette première moitié du XVIIe siècle.

Il était destiné à servir les aspirations expansionnistes de la Suède et de son roi Gustave Adolphe, et aucune dépense n'avait été épargnée pour son équipement et sa décoration. C'était l'un des plus gros navires, l'un des plus lourdement armés de son temps, chargé de centaines de sculptures, toutes peintes de couleurs vives.

Le Vasa peut être défini comme un trois-mâts de type hybride entre le galion et la caraque. Sa voilure – en tout, dix voiles – se composait de trois étages de voiles carrées sur le mât de misaine et sur le grand mât, deux voiles carrées sur le beaupré, et une voile latine et une voile carrée sur le mât d'artimon. Plusieurs voiles du navire sont parvenues jusqu'à nous.

Nouveaux articles

  1. Rajasaari
  2. Humallahti
  3. Vineta
  4. Progonatemnus succineus
  5. Baltic Sea Academy
  6. Parlement hanséatique
  7. Pseudogarypus synchrotron
  8. Feaella groehni
  9. Hanse
  10. Opération Doppelkopf


Arborescence des catégories

Portail:Mer Baltique– 3 P • 4 C
Géographie de la mer Baltique– 19 P • 9 C
Infrastructure de la mer Baltique– 8 P • 4 C

Nuvola apps kontact.png Cliquez ici pour purger le cache

Autres portails Portail des portails
pour accéder à tous les portails thématiques de Wikipédia