Le projet « Pays nordiques » lié à ce portail

Portail:Norvège

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Portail de la Norvège

Flag of Norway.svg
Norway in Europe (+Svalbard) (-mini map -rivers).svg

Le Royaume de Norvège est un pays d'Europe du Nord situé à l’extrémité de la péninsule scandinave. Il possède à l’est des frontières communes avec la Suède, la Finlande et la Russie.

Le pays, peuplé d’environ 5,1 millions d'habitants, a pour capitale Oslo. La Norvège a deux langues officielles : le bokmål (prononcez boukmol) et le nynorsk. La langue majoritaire est le bokmål et la monnaie est la couronne norvégienne (NOK).

Ce portail regroupe les 8 270 articles qui lui sont consacrés en un total de 1 676 catégories.

Culture et enseignement

Tourisme

Geirangerfjord.jpg


Sport


Lumière sur

L'entrée de la patinoire souterraine de Gjøvik.

Les Jeux olympiques d'hiver de 1994, officiellement connus comme les XVIIes Jeux olympiques d'hiver, ont lieu à Lillehammer en Norvège du 12 au . Ce sont les premiers Jeux d'hiver qui ne se déroulent pas la même année que les Jeux d'été. La ville était déjà candidate pour accueillir les Jeux olympiques d'hiver de 1992, finalement attribués à Albertville. Pour l'organisation de ces Jeux, quatre villes sont en compétition et Lillehammer remporte les suffrages du Comité international olympique (CIO) lors du 3e tour face à la ville suédoise d'Östersund. C'est la deuxième fois qu'une ville norvégienne accueille les Jeux d'hiver après Oslo en 1952. La moitié des sites de compétition sont situés à Lillehammer, les autres à proximité immédiate de la ville, suivant l'idée de « Jeux compacts » voulus par le comité d'organisation.

Ces Jeux d'hiver réunissent 1 739 athlètes issus de 67 nations, qui participent à six sports et 61 épreuves, soit quatre de plus qu'en 1992. Quatre pays font leur entrée aux Jeux d'hiver, Israël, la Bosnie-Herzégovine, les Samoa américaines et Trinité-et-Tobago, tandis qu'une partie des anciennes républiques de l'URSS participent pour la première fois sous leurs propres couleurs, de même que la Slovaquie et la République tchèque.

À l'issue de ces Jeux, la Russie arrive en tête du tableau des médailles avec onze titres olympiques, mais ce sont les athlètes norvégiens qui comptent le plus grand nombre de médailles avec 26 récompenses, dont dix en or. La fondeuse italienne Manuela Di Centa est l'athlète la plus médaillée de ces Jeux ; elle réalise par ailleurs une performance exceptionnelle en montant sur le podium lors de chacune des cinq courses qu'elle a disputées, en remportant notamment deux fois la médaille d'or. La Russe Lyubov Egorova et le Norvégien Bjørn Dæhlie, tous les deux spécialistes du ski de fond, comptent chacun quatre médailles. Avec ses trois titres olympiques, Egorova est d'ailleurs l'athlète ayant remporté le plus de médailles d'or lors de ces Jeux, en compagnie du patineur de vitesse norvégien Johann Olav Koss.


Sur Wikimédia

Norvège, sur Wikinews

Norvège sur Wikinews
Actualités

Norvège, sur Wikisource

Norvège sur Wikisource
Livres numérisés

Norvège, sur Wikilivres

Norvège sur Wikilivres
Textes et manuels

Norvège, sur Wikiversité

Norvège sur Wikiversité
Ressources pédagogiques

Norvège, sur Commons

Norvège sur Commons
Images et médias

Norvège, sur Wikidata

Norvège sur Wikidata
Données brutes

Norvège, sur Wikivoyage

Norvège sur Wikivoyage
Guide de voyage