Portail:Asie

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Image satellite de l'Asie.

Portail de l’Asie

Il y a actuellement 176 225 articles sur l'Asie dans Wikipédia dont certains récompensés.

L'Asie est un des six continents ou une partie des supercontinents Eurasie ou Eurafrasie de la Terre. Plus grand continent — 8,6 % de la surface totale terrestre ou 29,4 % des terres émergées —, c'est également le plus peuplé : environ 60 % de la population mondiale totale.

Situation de l'Asie.

Modifier


Lumière sur…

Les meurtres rituels de Toa Payoh sont une affaire criminelle survenue à Singapour en 1981. Le 25 janvier, le corps d'une fillette de neuf ans fut découvert près de l'ascenseur d'un immeuble d'habitations dans le district de Toa Payoh et, deux semaines plus tard, un garçon de dix ans fut retrouvé mort à proximité de cet endroit. Les deux enfants avaient été tués lors d'un rituel en l'honneur de la déesse hindoue Kâlî, dont le rôle traditionnel consiste à protéger les fidèles contre les démons et les calamités. Or, en temps normal, l'adoration de cette déesse ne s'accompagne pas de sacrifices. Les meurtres avaient été planifiés par Adrian Lim, un « médium » auto-proclamé qui avait convaincu plusieurs femmes qu'il détenait des pouvoirs surnaturels. Ses victimes lui offraient de l'argent et des services sexuels en échange de cures, de promesses de beauté et de chance. Deux de ces femmes devinrent des assistantes fidèles : Tan Mui Choo, que Lim épousa, et Hoe Kah Hong, qui devint l'une de ses « femmes saintes ». Lorsque la police enquêta sur une accusation de viol déposée par l'une des victimes de Lim, celui-ci devint furieux et décida de tuer des enfants pour faire échouer l'enquête. À chaque fois, Hoe attirait un enfant dans la résidence de Lim, puis le trio le droguait avant de le tuer. Lim a aussi abusé sexuellement d'une petite fille avant sa mort. Le trio fut arrêté lorsque la police découvrit une trace de sang qui menait à la résidence.

Le procès de 41 jours fut le plus long jamais tenu devant une cour de Singapour à l'époque. Aucun avocat de la défense n'a rejeté la culpabilité de Lim et de ses comparses, mais ils tentèrent de leur éviter la peine capitale en affirmant qu'ils souffraient de capacités diminuées, et en plaidant qu'ils étaient mentalement malades, afin qu'ils ne puissent être entièrement tenus responsables des meurtres. Pour étayer leur défense, les avocats firent venir des médecins, des psychologues et des psychiatres, qui conclurent que les accusés montraient des symptômes de schizophrénie, de dépression psychotique et d'hypomanie. Cependant, l'expert du procureur réfuta ces conclusions et affirma que les accusés avaient le plein contrôle de leurs facultés mentales lorsqu'ils avaient planifié et effectué les meurtres. Les juges penchèrent en faveur du procureur et le trio fut condamné à la pendaison. Installées dans le couloir de la mort, les femmes firent appel au Conseil privé à Londres et demandèrent grâce au président de Singapour, en vain. Les trois accusés furent pendus le 25 novembre 1988. Lim, qui n'avait pas demandé de grâce, se dirigea vers la potence en souriant.

Ces meurtres choquèrent le public de Singapour : les gens furent surpris que de tels gestes puissent survenir dans leur société. Les rapports sur les activités du trio et les procédures judiciaires furent suivis avec attention et les actions du trio furent régulièrement mentionnées dans le public pendant plusieurs années. À deux reprises, des studios de cinéma tentèrent de profiter de l'engouement causé par les meurtriers. Cependant, les critiques furent sévères, affirmant que les films comportaient des scènes de violence et de relations sexuelles superflues, et ils firent piètre figure au box-office. Les actions et le comportement des trois tueurs furent étudiés par des spécialistes en criminologie, et les jugements rendus servirent de jurisprudence en cas de capacités diminuées.

Autres articles sélectionnés au sein du portail Asie

Modifier

Articles de qualité

LISTE PAR LABEL :


SÉLECTIONS PAR PORTAIL ASIATIQUE :

Modifier

 

Article de la semaine

Cette semaine, nous vous invitons à améliorer les article à délister.
Logo du projet délistage

Marre des articles en forme de « liste de course » ? Participer au délistage des articles, dont la liste est »ICI«.

L'objectif : remplacer les listes par des phrases pour pouvoir retirer ces articles de la liste suivante :

Modifier

Image

« Vue panoramique de Hong Kong depuis Lugard Road sur Victoria Peak ». Image construite en assemblant 138 clichés (46 visées × 3 expositions) réalisés et un objectif 70-200mm f/4L, Base64, 15 juin 2008.
Victoria Peak (chinois traditionnel : 太平山頂) est une montagne à Hong Kong, aussi appelée localement the Peak et Mount Austin. La montagne se situe dans la moitié ouest de l'île de Hong Kong. Avec une altitude de 552 m, c'est le point culminant de l'île, mais non du territoire de Hong Kong, qui est le Tai Mo Shan. Le quartier est aussi connu comme ayant une valeur immobilière au mètre carré parmi les plus élevées au monde. Le sommet du pic est aménagé avec un observatoire, accessible par un funiculaire, qui constitue l'une des principales attractions touristiques de Hong Kong. Victoria Peak désigne également un quartier résidentiel juché sur les pentes de l'île, constitué en majorité d'immeubles élevés.

Modifier

Histoire

Article principal : Histoire de l'Asie.
  • Histoires nationales :

Modifier

Sur Wikimedia

Asie, sur Wikinews

Asie sur Wikinews
Actualités

Asie, sur Wikiquote

Asie sur Wikiquote
Citations

Asie, sur Wikisource

Asie sur Wikisource
Livres numérisés

Asie, sur Wikilivres

Asie sur Wikilivres
Textes et manuels

Asie, sur Wikiversité

Asie sur Wikiversité
Ressources pédagogiques

Asie, sur Commons

Asie sur Commons
Images et médias

Asie, sur Wiktionnaire

Asie sur Wiktionnaire
Définitions

Asie, sur Wikidata

Asie sur Wikidata
Données brutes

Asie, sur Wikivoyage

Asie sur Wikivoyage
Guide de voyage

Modifier

Portails connexes

Pays
Autres

Modifier

Sciences de la terre.svg Continents du monde

Modifier