Le projet « Corée » lié à ce portail

Portail:Corée

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Corée
9 205 articles de Wikipédia sont actuellement consacrés à Corée.

Présentation

Locator map of Korea.svg
Buryeongsa.jpg

S'étendant sur environ 220 000 km2 en Asie du Nord-Est, la péninsule coréenne abrite une civilisation plurimillénaire, distincte de celles de ses puissants voisins chinois et japonais : l'existence du premier royaume coréen, de la période Ko-Chosŏn, est attestée dès le IVe siècle av. J.-C. La culture coréenne traditionnelle a été marquée par la double influence du confucianisme, présent depuis le Ier siècle après J.-C, et du bouddhisme, introduit en Corée à partir du IVe siècle.

Après l'occupation japonaise de la Corée (1910-1945), le « pays du Matin calme » a été divisé en deux États, institués en 1948 : au sud, la République de Corée est, depuis 1993, une démocratie libérale à économie de marché, qui s'est affirmée comme la onzième puissance économique mondiale ; au nord, la République populaire démocratique de Corée est, selon sa Constitution, un État socialiste fondé sur les idées du juche.

Les 78 millions de Coréens du Nord, du Sud et de la diaspora constituent un groupe ethnique et linguistique homogène : la langue coréenne utilise un alphabet spécifique, appelé hangeul.

Politique

Panmunjeom from north 2005 2.jpg

Corée du Nord Drapeau de la Corée du Nord

Corée du Sud Drapeau de la Corée du Sud

Relations inter-coréennes Drapeau de Corée Corée unifiée

Géographie et administration

Baitou Mountain Tianchi.jpg

Corée du Nord Drapeau de la Corée du Nord

Corée du Sud Drapeau de la Corée du Sud

Culture et sport

Corée

Corée du Nord Drapeau de la Corée du Nord

Corée du Sud Drapeau de la Corée du Sud

Informations générales

Korea (orthographic projection).svg
Politique
  • 34e et dernier roi de la période Goryeo (918–1232 et 1270–1392) : Gongyang
  • 26e et dernier roi de la période Joseon et premier empereur de la Corée (1392–1897) : Kojong
Géographie et administration
Démographie

Lumière sur...

Un goban.

Le jeu de go (?) ou igo (囲碁?) est un jeu de stratégie combinatoire abstrait, le plus ancien connu à ce jour.

Il fut inventé en Chine environ 2 000 ans avant le début de l'ère chrétienne. De nos jours, on y joue essentiellement en Chine (où il est appelé 圍棋, pinyin : wéiqí, Wade-Giles : wei-ch'i), en Corée (où son nom est 바둑, baduk ou paduk), et au Japon où il est un jeu majeur depuis l'époque du shogun Tokugawa. Dans le reste du monde, sa popularité a constamment augmenté au cours des dernières décennies. Son succès tient à la simplicité de ses règles, permettant néanmoins une grande richesse de jeu.

Un proverbe de go dit qu'on n'y a jamais joué deux fois la même partie. Cela pourrait bien être vrai : sur un goban de 19 intersections par 19, il y a environ 4,63 × 10170 positions possibles ; le nombre de parties légales possibles est donc inimaginablement grand. Bien entendu, comme certains coups sont de toute évidence très mauvais, le nombre de parties plausibles est très inférieur, bien qu'impossible à déterminer mathématiquement.

Le saviez-vous ?

Photo de qualité

Cascade des iles Jeju (définition réelle 3 240 × 2 028*)
Cascade des iles Jeju
(définition réelle 3 240 × 2 028)

Le projet

N'hésitez pas à vous joindre au Projet:Corée pour améliorer les articles de ce portail.

Portails par pays

Pays d'Asie
Autres

1 État non indépendant mais reconnu par l'ONU.

1 État indépendant occupé militairement, non reconnu par l'ONU.

2 territoires extérieurs australiens.

2 provinces spéciales de la Chine.

4 États majoritairement non reconnus.

Sur Wikimédia

Wikimedia-logo.svg
Commons
Commons
Médiathèque
Wikiquote
Wikiquote
Citations
Wikidata
Wikidata
Base de données
Wikiversité
Wiktionnaire
Wiktionnaire
Dictionnaire
Wikisource
Wikisource
Bibliothèque
Wikinews
Wikinews
Site d'actualités
Wikibooks
Wikibooks
Manuels
Wikivoyage
Wikivoyage
Voyage