Le projet « Croatie » lié à ce portail

Portail:Croatie

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Portail   Évaluation   Projet   La Konoba

Portail Croatie modifier ]

Coat of arms of Croatia.svg

Dobrodošli ! Bienvenue !

La Croatie est un État qui s'étend de l'extrémité orientale des Alpes, sur ses confins au nord-ouest et des plaines panonniennes au nord-est, jusqu'au littoral de la mer Adriatique au sud, en passant par le massif montagneux des Alpes dinariques au centre. Sa capitale est Zagreb.

Ce portail regroupe les 4 034 articles qui la concernent.


Géographie modifier ]

Carte de la Croatie

La Croatie a une forme particulière qui ressemble à un croissant ou un fer à cheval, ce qui explique qu'elle ait des frontières avec de nombreux pays : la Slovénie, la Hongrie, la Serbie, la Bosnie-Herzégovine, le Monténégro, et une frontière maritime avec l'Italie dans la mer Adriatique.

Le relief est assez diversifié et contient :

Article détaillé : Géographie de la Croatie.

Histoire de la Croatie modifier ]

La Croatie, indépendante depuis 1991, est tout au long de son histoire au carrefour de quatre grands espaces culturels, ce qui confère une étonnante richesse à son patrimoine, tant architectural qu’artistique.

Outre le caractère slave de ses habitants qui remonte au VIIe siècle avec l'absorption des anciens Illyro-Romains, la Croatie a subi les influences vénitiennes sur la côte dalmate d’une part, et les influences austro-hongroises dans les plaines du nord de Slavonie et dans le bassin du Danube d’autre part. Cet héritage vient se superposer à celui préromanromain et byzantin – plus diffus, mais auquel elle doit sa tradition chrétienne, ses rites romains, et son alphabet à caractères latins. Le voisinage immédiat de l’Empire ottoman, du XVe au XIXe siècle, dont l’expansion s’est arrêtée en terre croate, a également son importance.

Armoiries de la Couronne de saint Étienne

La Croatie contemporaine est également l’héritière du Royaume médiéval de Croatie, d’abord indépendant puis associé en 1102 à la couronne hongroise et en 1527 intégré aux terres des Habsbourg, devenues l'Autriche-Hongrie de 1867 à 1918. Au début du XVe siècle, la province côtière de Dalmatie devient vénitienne pour quatre siècles, puis française de 1809 à 1814, au sein des Provinces illyriennes qui mettent fin à la république de Raguse. Les Croates aspirent à la formation d'un Royaume triunitaire de Croatie-Slavonie-Dalmatie, dans le cadre de la monarchie austro-hongroise, mais l'Accord austro-hongrois de 1867 laissa la Dalmatie à l'Autriche, tandis que la Croatie stricto sensu et la Slavonie demeurent en Hongrie

Ivan Zasche, Portret bana Josipa Jelacica.jpg

C'est seulement le XXe siècle qui voit pour la première fois la Croatie unie à ses voisins slaves. De 1918 à 1941, c'est sous la forme d’un royaume centralisé sous le sceptre d’une dynastie serbe, au sein du Royaume des Serbes, Croates et Slovènes, renommé en Royaume de Yougoslavie le . En 1941, après l'invasion allemande de la Yougoslavie, l'État indépendant de Croatie, satellite de l'Allemagne nazie, est créé sous la dictature fasciste. Parallèlement, un Conseil antifasciste de la guerre de Libération de Croatie (ZAVNOH) rassemble la résistance croate, au sein des partisans de Josip Broz dit Tito.

Dès novembre 1943, les partisans annoncent le projet d'une Yougoslavie fédérale. La Croatie devient un État fédéré au sein de la République fédérative socialiste de Yougoslavie composée de six républiques.

Le 25 juin 1991, suite aux premières élections multipartites de Croatie en 1990, celle-ci comme la Slovénie déclare son indépendance. Belgrade ne reconnaît pas cette indépendance et la Guerre en Croatie commence. La Croatie est reconnue internationalement le 15 janvier 1992. La nouvelle armée croate mène des opérations contre les forces de la République serbe de Krajina soutenue par l'Armée populaire yougoslave (JNA), notamment les opérations Éclair en Slavonie et Tempête pour reconquérir la Krajina.

Depuis la fin de la guerre, la Croatie mène une politique de privatisation, puis s'ouvre sur l'Union européenne et aux investissements étrangers.

Article détaillé : Histoire de la Croatie.

Lumière sur... modifier ]

Portrait de Marino Ghetaldi dans le palais du recteur de Raguse.

Marino ou Marin Ghetaldi, Ghetaldus, Ghetalde ou Getaldic est un mathématicien, physicien et homme politique italo-croate, né le 2 octobre 1568 ou 1566 à Raguse (aujourd'hui Dubrovnik en Croatie), mort le ou 1627 dans la même ville.

C'est l'un des très rares élèves de François Viète avec Nathanael Tarporley, Jean de Beaugrand, Jacques Aleaume et l'Écossais Alexander Anderson avec qui il est en contact étroit. Géomètre parmi les mathématiciens à l'origine de l'émergence de l'algèbre nouvelle, il est aussi l'un des premiers à apporter sa contribution à la géométrie analytique. En correspondance avec Galilée et Clavius, il communique aux mathématiciens italiens, Paolo Sarpi, Antonio Santini, Carlo Renaldinietc. cette nouvelle façon de noter les questions algébriques et la met en œuvre lui-même dans la reconstruction des œuvres d'Apollonius. En physique, il laisse une étude de miroirs paraboliques, et une de ses réalisations (71 cm de diamètre, 146 cm de hauteur) se trouve au musée de la marine à Londres. Écrivain croate de langue latine, son souvenir demeure présent dans les rues de l'actuelle Dubrovnik, où il est présenté comme l'Apollonius croate.

Le projet Croatie modifier ]

Icon tools.svg

Le projet Croatie dresse notamment une liste des derniers articles créés et à créer.

Pour la maintenance : Changements apportés au portail

Fairytale filenew2.png Laisser un message

Savez-vous que... modifier ]

Adhésion Croatie U.E logo.svg

La Croatie a présenté sa demande d'adhésion à l’Union européenne en 2003. Cette demande fut officialisée par la Commission européenne début 2004. Le statut de candidat fut accordé à la Croatie par le Conseil européen au cours de l'année 2004.

Après la Slovénie, la Croatie est l'un des États ayant le mieux récupéré après la dissolution de l'ex-Yougoslavie et espère ainsi devenir la deuxième ancienne république yougoslave à devenir membre. Elle a une économie de marché stable et est devant certains États membres de l'UE (tels que la Bulgarie et la Roumanie) en ce qui concerne les performances économiques.

Le , le Président de la Commission José Manuel Barroso a demandé au Conseil de l'Union européenne de clôturer les négociations afin que la Croatie puisse entrer dans l'Union européenne et devenir ainsi le 28e État membre ; les chefs d’État et de gouvernements de l'Union européenne ont validé l'avis de la Commission le et ont donc ouvert la voie à l'adhésion de la Croatie le .

Lire la suite


Sur Wikimedia modifier ]

Croatie sur Wikinews   Croatie sur Wikiquote   Croatie sur Wikilivres   Croatie sur Wikisource   Croatie sur Wiktionnaire   Croatie sur Wikiversité   Croatie sur Wikimedia Commons Croatie sur Wikidata Croatie sur Wikivoyage
Actualités Citations Textes et manuels Textes Définitions Ressources pédagogiques Images et médias Données Guide de voyage
Wikinews-logo.svg
Wikiquote-logo.svg
Wikibooks-logo.png
Wikisource-logo.svg
Wiktionary-logo.svg
Wikiversity-logo.svg
Commons-logo.svg
Wikidata-logo.svg
Wikivoyage-Logo-v3-icon.svg

Autres portails.

Avertissement