Portail:États fédérés de Micronésie

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.


Drapeau bleu à quatre étoiles blanches disposées en losange.
Portail des États fédérés de Micronésie

Il y a actuellement 296 articles (Suivi des articles) liés aux États fédérés de Micronésie sur Wikipédia,
ventilés en 107 catégories.


Vous vous trouvez sur un portail thématique de Wikipédia.
États fédérés de Micronésie

Aéroport de Pingelap

Généralités

Carte figurant un planisphère et une vue resserrée d'une zone au nord de l'Australie
Localisation.

Les États fédérés de Micronésie, également appelés Micronésie, sont un État fédéral de l'Océan Pacifique occidental situé dans une partie de l'archipel des îles Carolines.

Ils sont constitués d'îles et d'atolls répartis en États : Yap, Chuuk, Pohnpei, Kosrae. La superficie totale des terres émergées est de 702 km2 et sa population s'élève à 102 624 habitants en 2010.

Les États fédérés de Micronésie ne doivent pas être confondus par la région de Micronésie, une des régions de l'Océanie ainsi dénommée par Jules Dumont d'Urville, et qui s'étend bien au-delà du seul territoire de ce pays.

Lumière sur...

Vue satellite de Ngulu par la NASA.
Ngulu est un atoll corallien de neuf îles situé à l'ouest des îles Carolines dans l'océan Pacifique. Il appartient aux îles extérieures de Yap. Du point de vue administratif, c'est une municipalité de l'État de Yap, dans les États fédérés de Micronésie. C'est l'atoll le plus occidental des États fédérés de Micronésie. Il est situé sur la même zone de subduction que les îles Yap, au point de rencontre de la plaque philippine et de la plaque pacifique.
La superficie totale émergée des cinq îlots pérennes qui composent Ngulu est de seulement 0,3 km2. Leur altitude maximale est de quatre à cinq mètres. L'atoll s'étend sur 36 km de long et 22 km de large sous la forme de seize segments de récifs. Ceux-ci entourent un profond lagon s'étendant sur 438 km2. Le climat y est de type équatorial, chaud, modérément humide et pluvieux tout au long de l'année. L'atoll est régulièrement affecté par des cyclones. Il possède une flore et une faune terrestre peu diversifiées mais une riche faune récifale et maritime protégée par une zone de gestion marine de 112 km2 (environ 70 % du lagon).
Les premiers humains abordent Ngulu aux environs de 300 d'après des sondages archéologiques. Les objets découverts illustrent, dès l'origine, des échanges avec les îles Yap avec l'importation de céramiques. Entre 800 et 1400, de la céramique et des outils attestent de contacts avec les Palaos et les îles Salomon et les îles Marshall. Après 1400 est introduite depuis les îles Yap la pratique de la construction de plates-formes en pierre pour y bâtir les habitations. Les Européens établissent les premiers contacts avec les insulaires dans la première moitié du XVIe siècle. Ngulu et le reste des îles Carolines passent sous domination espagnole jusqu'en 1885, puis sont intégrées à la Nouvelle-Guinée allemande. En 1914, l'empire du Japon prend possession de la région, occupation régularisée dans le cadre du mandat des îles du Pacifique créé en 1919. Les îles Carolines passent sous le contrôle des États-Unis en 1944 qui les administrent en tant que Territoire sous tutelle des îles du Pacifique dans le cadre d'un mandat de l'ONU reçu en 1947. Les États fédérés de Micronésie accèdent à l'indépendance en 1986.
La population de Ngulu a toujours été faible. Elle parle une langue appartenant à la sous-famille chuukique des langues micronésiennes. L'alimentation est fondée sur la pêche et l'agriculture vivrière. Le sirop de noix de coco concentré produit à Ngulu était autrefois très apprécié par les Yapais et échangé contre d'autres biens. La toxicité des plants locaux de taro nécessite une cuisson répétée avec du sirop de noix de coco.
Afficher une nouvelle sélection

Image au hasard

Sur Wikimédia

Wikimedia-logo.svg
Commons
Commons
Médiathèque
Wikidata
Wikidata
Base de données
Wikivoyage
Wikivoyage
Guide de voyage
Wiktionnaire
Wiktionnaire
Dictionnaire