Le projet « Océan Indien » lié à ce portail

Portail:Océan Indien

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

le portail de l'océan Indien

Indian Ocean 11.jpg Kenia 2012 (268).JPG Localisation de l'océan Indien Traveling in Maldives.jpg Impressionen.JPG


L’océan Indien, longtemps appelé océan Oriental ou mer des Indes, est un océan qui s’étend sur une surface de 75 000 000 km2. Il est limité au nord par l’Inde, le Pakistan et l’Iran, à l’est par la Birmanie, la Thaïlande, la Malaisie, l’Indonésie et l’Australie, au sud par l’océan Austral et à l’ouest par l’Afrique et la péninsule Arabique. Par convention, l’océan Indien est séparé de l’océan Atlantique par la longitude du cap des Aiguilles (20° E), de l’océan Pacifique par la longitude du cap South West à l’île de Tasmanie et de l’océan austral par le 60e parallèle sud.
Il y a actuellement 1 779 articles et 328 catégories liés à ce sujet.


Histoire

À l’époque de l’apparition des premiers dinosaures, il y a 200 millions d’années (Trias), l’Afrique, l’Inde, l’Antarctique et l’Australie se touchaient pour ne former qu’un seul continent, la Pangée. Il y a 170 millions d’années, l’Afrique s’en sépare puis, il y a 70 millions d’années, l’Inde s’en détache à son tour pour venir buter sur le continent asiatique il y a 45 millions d’années. C’est cet espace laissé vide que nous nommons océan Indien...

Géographie

Il comprend notamment :

Font partie des Terres australes et antarctiques françaises :


La mer à Exmouth WA

Lumière sur...

Miniature représentant une galère ottomane.

Les raids ottomans sur la côte swahilie sont deux expéditions menées par le corsaire ottoman Mir Ali Bey en 1585 et en 1589 contre les comptoirs portugais du Zanguebar, c'est-à-dire de la côte swahilie, en Afrique de l'Est.

Lors de son premier voyage, Mir Ali Bey parvient à provoquer le changement d'allégeance de la majorité des souverains musulmans de la côte qui acceptent de passer de la suzeraineté portugaise à celle des sultans ottomans. Les Portugais doivent faire venir une flotte de Goa, en Inde, pour rétablir leur autorité. La deuxième expédition de Mir Ali Bey, en 1589, se solde par un échec. Rejoint par une nouvelle flotte portugaise à Mombassa, il est acculé à la fuite et se constitue prisonnier afin d'échapper à une tribu africaine réputée pour son anthropophagie. Le corsaire ottoman est finalement envoyé au Portugal où il se convertit au catholicisme tandis que les autres Turcs rescapés sont envoyés aux galères.

Il existe un débat historiographique quant à la lecture qu'il faut faire des expéditions ottomanes en Afrique de l'Est. Si, pour certains historiens, elles démontrent la fragilité de la position des Portugais en Afrique et la menace constituée par les incursions ottomanes dans l'océan Indien, pour d'autres, les succès initiaux des Ottomans ne s'expliquent que par le fait qu'ils utilisent les techniques de la course, organisant un raid avec de faibles moyens et bénéficiant ainsi de l'effet de surprise. Une fois alertés du danger, les Portugais réagissent avec efficacité.

Nouveaux articles


Arborescence des catégories

Culture de l'océan Indien– 5 P • 2 C
Économie de l'océan Indien– 1 P • 5 C
Environnement dans l'océan Indien– 2 P • 3 C
Géographie de l'océan Indien– 7 P • 19 C
Histoire de l'océan Indien– 14 P • 9 C
Infrastructure de l'océan Indien– 2 P • 6 C
Autres portails Portail des portails
pour accéder à tous les portails thématiques de Wikipédia