Le projet « Hawaï » lié à ce portail

Portail:Hawaï

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Drapeau d'Hawaï

Portail d’Hawaï

Localisation d'Hawaï

Hawaï ou Hawaii (Hawai‘i en hawaïen, Hawaii en anglais) est l'un des 50 États des États-Unis et se situe dans l'océan Pacifique, à environ 3 900 kilomètres au sud-ouest de San Francisco. Hawaï est constitué d'un archipel de 122 îles, dont les huit principales sont, du nord-ouest vers le sud-est, Niihau, Kauai, Oahu, Molokai, Lanai, Kahoolawe, Maui et l'île d'Hawaï.

Sommaire thématique

Géographie

Portail:Hawaï/Géographie

Histoire


L’archipel d’Hawaï est habité depuis plus de quatre mille ans. Ses premiers résidents furent des Polynésiens, sans doute des navigateurs des îles Marquises, qui traversèrent la moitié du Pacifique à bord de pirogues en bois, pour conquérir de nouvelles terres.

Les premiers Hawaïens vivent d’abord un long isolement, gouvernés par des monarques locaux. En 1527, lorsque les Espagnols débarquent sur l’île, ils sont massacrés par les autochtones. En 1778, James Cook accoste à son tour et rebaptise Hawaï « Les îles Sandwich » (en l’honneur d’un certain comte de Sandwich). L’île sombre dans un long conflit qui aboutit, en 1810, à l’unification de tous les petits royaumes insulaires de l’archipel d’Hawaï, tandis que les Américains tout proches jouent de leur influence, toujours plus importante, notamment en termes économiques (planteurs, commerçants).

En 1894, l’archipel d'Hawaï, encouragé par le gouvernement américain, se proclame « république ». Elle est dirigée par les résidents blancs d'Honolulu, avant d’être annexée, le , aux États-Unis avec un statut particulier, celui de « territoire d'Hawaï ».

Au tournant du XIXe siècle, les immigrés obtiennent le droit de vote sur le sol hawaïen, une décision qui transforme le visage de l’île et sa démographie, aujourd’hui composée de nombreux Japonais, Chinois mais aussi de Portugais des Açores, par exemple.

Le , Hawaï rejoint officiellement l’Union et devient le cinquantième État américain. C’est d’ailleurs le seul État du pays à avoir connu un monarque.

Politique

Portail:Hawaï/Politique

Économie

Pendant plus d'un siècle, la production de la canne à sucre a été la colonne vertébrale de l'économie hawaïenne. Au milieu du XXe siècle, cette culture a commencé à décroître et en 1996, la dernière plantation a fermé.

Aujourd'hui, la plus grande partie de l'économie d'Hawaï est basée sur le tourisme, centré principalement sur les côtes sous le vent (kona) ou occidentales de l'île. Cependant, l'agriculture diversifiée est un secteur en pleine expansion sur l'île. Les noix de macadamia, la papaye, les fleurs, les légumes et le café (kona) sont des cultures importantes. De même, l'île étant réputée pour ses magnifiques orchidées, elle est surnommée « Île Orchidée ».

L'élevage de bétail est aussi important. Un des plus grands ranchs de bétail aux États-Unis, le Parker Ranch, est installé sur 708 km2 dans et autour de Kamuela. L'astronomie est une autre industrie avec de nombreux télescopes situés sur le Mauna Kea qui profitent de la clarté exceptionnelle de l'atmosphère à son sommet et l'absence de pollution lumineuse.

Culture

Portail:Hawaï/Culture

Lumière sur...

Image satellite du Kīlauea en 2001 mettant en évidence la végétation (en vert et brun), les coulées de lave (en noir) et les panaches volcaniques (nuages bleuâtres) du Halemaʻumaʻu (à gauche) et du Puʻu ʻŌʻō (à droite) ; des coulées de lave du Mauna Loa sont visibles en haut à gauche.

Le Kīlauea ou Kilauea est un volcan des États-Unis situé à Hawaï, dans le Sud-Est de l'archipel et de l'île du même nom. Ce volcan bouclier qui s'est construit au pied du Mauna Loa voisin culmine à 1 246,2 mètres d'altitude, ce qui en fait l'un des plus imposants du monde si on tient compte de l'empilement total de ses coulées de lave. De son sommet couronné par une caldeira de cinq kilomètres de longueur s'égrènent dans deux directions de nombreux cratères, cônes et fissures volcaniques sur plusieurs dizaines de kilomètres de longueur. L'une de ces bouches éruptives, le Puʻu ʻŌʻō, est en éruption continue depuis le ce qui fait du Kīlauea l'un des volcans les plus actifs au monde en prenant en compte les 52 éruptions qu'il a connues pour le seul XXe siècle. Ces éruptions qui ont défini le type éruptif hawaïen sont marquées par une lave d'une grande fluidité issue du point chaud d'Hawaï et qui a donné naissance aux autres volcans de l'archipel. Basaltique, très peu visqueuse et avec une faible teneur en silice ce qui permet son dégazage sans explosions, la lave émise par le Kīlauea forme généralement des fontaines, des lacs et des coulées de lave. D'autres formations comme les cheveux et larmes de Pélé ou encore le Limu o Pele sont fréquentes sur le Kīlauea mais rares voire inexistantes sur d'autres volcans. Les coulées de lave recouvrent de grandes étendues et morcellent la végétation, une forêt tropicale humide à l'est et une formation végétale broussailleuse plus sèche et plus clairsemée à l'ouest. Ce remodelage quasi permanent du paysage associé aux croyances ancestrales ainsi qu'à la faible implantation humaine de cette partie de l'archipel d'Hawaï n'ont ainsi pas contribué au développement des zones habitées. Ces dernières se concentrent sur le littoral pacifique au nord-est avec toutefois un alignement de petites localités depuis cette côte jusqu'au sommet.

Pour les Hawaïens, le Kīlauea est la demeure de Pélé, déesse hawaïenne des volcans et du feu. C'est elle qui déclenche les séismes en frappant le sol avec son pied et provoque les éruptions en utilisant son Paʻoa, un bâton magique. Divinité parmi les plus importantes de la mythologie hawaïenne, elle faisait l'objet d'un important culte au sommet du volcan, culte qui se perpétue encore aujourd'hui avec quelques offrandes et danses en son honneur. Cet héritage culturel, géologique et environnemental du Kīlauea est protégé par plusieurs réserves naturelles ainsi que par le parc national des volcans d'Hawaï, l'un des plus fréquenté des États-Unis, qui couvre aussi le Mauna Loa. Le volcan fait l'objet d'une surveillance et d'études depuis la création de l'observatoire volcanologique d'Hawaï en 1912. Installé sur le rebord de la caldeira, l'organisme emploie de nombreux scientifiques et dispose d'une panoplie d'instruments de mesure qui font progresser la recherche volcanologique.

Nouveaux articles

Les dernières modifications des 986 articles du portail


Arborescence des catégories

Wikipédia:ébauche Hawaï– 240 P • 1 C
Bâtiment à Hawaï– 9 P • 4 C
Culture à Hawaï– 22 P • 11 C
Défense et sécurité à Hawaï– 2 P • 1 C
Démographie d'Hawaï– 2 P • 3 C
Droit à Hawaï– 3 P
Économie à Hawaï– 3 P • 3 C
Éducation à Hawaï– 1 C
Environnement à Hawaï– 4 P • 3 C
Géographie d'Hawaï– 8 P • 11 C
Histoire d'Hawaï– 34 P • 5 C
Politique à Hawaï– 4 P • 2 C
Science à Hawaï– 3 P • 2 C
Sport à Hawaï– 1 P • 9 C
Transport à Hawaï– 4 P • 4 C

Nuvola apps kontact.png Cliquez ici pour purger le cache

Sur Wikimedia

Hawaï, sur Wikinews

Hawaï sur Wikinews
Actualités

Hawaï, sur Wikisource

Hawaï sur Wikisource
Livres numérisés

Hawaï, sur Wikilivres

Hawaï sur Wikilivres
Textes et manuels

Hawaï, sur Wikiversité

Hawaï sur Wikiversité
Ressources pédagogiques

Hawaï, sur Commons

Hawaï sur Commons
Images et médias

Hawaï, sur Wikidata

Hawaï sur Wikidata
Données brutes

Hawaï, sur Wikivoyage

Hawaï sur Wikivoyage
Guide de voyage

Portails connexes

Autres portails Portail des portails
pour accéder à tous les portails thématiques de Wikipédia