Portail:Palestine

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher


Portail Palestine [modifier

Portail de la Palestine
Section de Wikipédia consacrée à la Palestine
Drapeau palestinien
Dome du Rocher
1 258 articles des 1 776 553 de Wikipédia sont actuellement consacrés à la Palestine (arabe : فلسطين).


La Palestine, en forme longue l’État de Palestine, en arabe دولة فلسطين (Dawlat Filastin), est un État observateur non-membre de l'ONU situé au Proche-Orient, dans la région géographique de Palestine, et revendiqué par le peuple palestinien.

Dans le contexte du conflit israélo-palestinien, les frontières, la capitale et la légalité internationale de cet État font l'objet de nombreux débats et controverses. Le conseil palestinien a proclamé Jérusalem-Est comme étant la capitale de la Palestine bien qu'il n'administre pas la ville. Les frontières revendiquées sont celles qui prévalaient le 5 juin 1967 entre Israël, l'Égypte et la Jordanie avant la Guerre des Six Jours mais leur tracé définitif doit faire l'objet de pourparlers entre Israël et la Palestine.

La Palestine est actuellement présidée par Mahmoud Abbas, secrétaire général de l’OLP et président de l’Autorité palestinienne qui siège à Ramallah sans aucune autorité sur la bande de Gaza contrôlée par le Hamas.

Notre volonté est que tous puissent contribuer au développement et à l'amélioration de ce projet. Vous êtes donc cordialement invité(e) à visiter la page du projet Palestine et à nous rejoindre pour y apporter votre contribution ! Pour toutes questions ou recommandations, vous pouvez laissez un message au Salon de Thé.


Index thématique Index thématique [modifier

UN Partition Plan For Palestine 1947.png

Conflit israélo-palestinien
Conflit israélo-palestinien   • Grande révolte arabe de 1936-1939 en Palestine mandataire   • Terrorisme sioniste en Palestine mandataire   • Plan de partage de la Palestine   • Guerre de Palestine de 1948   • Guerre du Liban de 1982   • Intifada   • Droit au retour des réfugiés Palestiniens   • Boycott, désinvestissement et sanctionsTribunal Russell sur la Palestine

Palestine stamp.jpg

Histoire générale de la Palestine
Histoire de la Palestine   • Judée   • Samarie   • Accord Sykes-Picot   • Déclaration Balfour   • Plan de partage de la Palestine

MahmoudDarwish.jpg

Culture palestinienne
Culture palestinienne   • Naji al-Ali   • Edward Saïd   • Ibrahim Abou Loughod   • Hany Abu-Assad   • Fadwa Touqan   • Mahmoud Darwich   • Michel Khleifi   • Sahar Khalifa   • Émile Habibi   • Khalil Sakakini   • DAM   • Le Trio Joubran   • DARG TeaM

Security Fence and settlement.jpg

Géographie de la Palestine
Mur de séparation israélien   • Plan de partage de la Palestine   • Cisjordanie   • Bande de Gaza   • Colonie israélienne   • territoires palestiniens occupés   • Jérusalem   • Jérusalem-Est

Coat of arms of Palestine.svg

Politique palestinienne
Yasser Arafat   • OLP   • Autorité palestinienne   • Fatah   • Hamas   • Mahmoud Abbas   • Ismaël Haniyeh   • Élections législatives palestiniennes de 2006   • Conseil législatif palestinien   • Conseil national palestinien   • Gouvernorats de l'autorité palestinienne   • Samiha Khalil

Bill Clinton, Yitzhak Rabin, Yasser Arafat at the White House 1993-09-13.jpg

Processus de la Paix
Accords de Camp David   • Sommet de Camp David II   • Accords d'Oslo   • Sommet de Taba   • Feuille de route pour la paix   • Accords de Wye Plantation   • Initiative de Genève   • État binational

Old city of Jerusalem.jpg

Religions
Basilique de la Nativité   • Mosquée d'Al-Aqsa   • Basilique de l'Annonciation   • Esplanade des mosquées   • Dôme du Rocher   • Église orthodoxe de Jérusalem

Flag of Palestine.svg

Question palestinienne
État de Palestine   • Exode palestinien   • Réfugiés palestiniens   • Izz al-Din al-Qassam   • Abdel Kader al-Husseini   • Jihad al-Muqadas

Article mis en avant Lumière sur... [modifier

Patrouille des Special Night Squads de retour vers sa base. Les patrouilles, généralement organisées la nuit, étaient mixtes. Les combattants juifs apportaient leur connaissance du terrain, des coutumes de la population et de l'arabe. Les soldats britanniques apportaient leur expérience du combat.

Les Special Night Squads (sans dénomination officielle en français, et abrégé en SNS) étaient des unités de forces spéciales constituées de combattants juifs palestiniens et de soldats britanniques, actives en Palestine mandataire lors de la Grande Révolte arabe de 1936-1939.

Les SNS sont fondés par Orde Charles Wingate, un officier britannique « excentrique » et profondément « pro-sioniste ». Ils sont organisés en sections totalisant 200 hommes, dont environ 150 Juifs sélectionnés parmi les effectifs du Notrim, une force de police juive établie par les Britanniques. Les SNS entrent en action à partir de juin 1938 avec pour mission première de protéger l'oléoduc de l'Iraq Petroleum Company alimentant la raffinerie de Haïfa, qui est régulièrement saboté par les rebelles arabes. Ils effectuent également des missions de garde en Galilée, le long de la « clôture de sécurité de Tegart », ainsi que des opérations controversées de « contre-terrorisme » au cours de raids de nuit et d'embuscades. Leurs succès opérationnels inspirèrent les Britanniques dans la formation d'autres unités fonctionnant sur les mêmes principes, dont les célèbres SAS et les Chindits.

Dans l'évolution de la doctrine militaire du mouvement sioniste face aux Arabes, les SNS marquent la transition du principe de « combat défensif », propre aux « pères fondateurs » du mouvement, vers celui de « combat offensif », qui influence, par la suite, la doctrine des forces armées israéliennes, et forge le mythe du « Guerrier juif », fier et conquérant, par opposition au Juif de Galout (« l'exil »), passif et résigné.

Moshe Dayan et Yigal Allon, futurs généraux et hommes politiques israéliens, y font leurs premières armes.

Autres articles sélectionnés au sein du portail Palestine

Article de qualité Articles de qualité [modifier

Liste des participants au projet Participants [modifier

Sélections d’images Image [modifier

Bethlehem street 1880.jpg
Bethléem en 1880

Sélections d’articles Sélections d’articles [modifier

Patrouille des Special Night Squads de retour vers sa base. Les patrouilles, généralement organisées la nuit, étaient mixtes. Les combattants juifs apportaient leur connaissance du terrain, des coutumes de la population et de l'arabe. Les soldats britanniques apportaient leur expérience du combat.

Les Special Night Squads (sans dénomination officielle en français, et abrégé en SNS) étaient des unités de forces spéciales constituées de combattants juifs palestiniens et de soldats britanniques, actives en Palestine mandataire lors de la Grande Révolte arabe de 1936-1939.

Les SNS sont fondés par Orde Charles Wingate, un officier britannique « excentrique » et profondément « pro-sioniste ». Ils sont organisés en sections totalisant 200 hommes, dont environ 150 Juifs sélectionnés parmi les effectifs du Notrim, une force de police juive établie par les Britanniques. Les SNS entrent en action à partir de juin 1938 avec pour mission première de protéger l'oléoduc de l'Iraq Petroleum Company alimentant la raffinerie de Haïfa, qui est régulièrement saboté par les rebelles arabes. Ils effectuent également des missions de garde en Galilée, le long de la « clôture de sécurité de Tegart », ainsi que des opérations controversées de « contre-terrorisme » au cours de raids de nuit et d'embuscades. Leurs succès opérationnels inspirèrent les Britanniques dans la formation d'autres unités fonctionnant sur les mêmes principes, dont les célèbres SAS et les Chindits.

Dans l'évolution de la doctrine militaire du mouvement sioniste face aux Arabes, les SNS marquent la transition du principe de « combat défensif », propre aux « pères fondateurs » du mouvement, vers celui de « combat offensif », qui influence, par la suite, la doctrine des forces armées israéliennes, et forge le mythe du « Guerrier juif », fier et conquérant, par opposition au Juif de Galout (« l'exil »), passif et résigné.

Moshe Dayan et Yigal Allon, futurs généraux et hommes politiques israéliens, y font leurs premières armes.

Autres articles sélectionnés au sein du portail Palestine

Voir aussi Voir aussi [modifier

Portails connexes

Portail:Moyen-Orient Portail:Monde arabe Portail:Asie Portail:Accueil
Moyen-Orient Monde arabe Asie Tous les portails
Portail:Méditerranée Portail:Conflit israélo-arabe
Méditerranée Conflit israélo-arabe

Sur Wikimédia

Catégorie Palestine, sur Wikimedia Commons

Palestine,
sur Wikimedia Commons
(ressources multimédia)

La Palestine sur Wikinews

Palestine,
sur Wikinews
(actualités libres)

La Palestine sur Wiktionnaire

Palestine,
sur Wiktionnaire
(dictionnaire libre)

La Palestine sur Wikisource en anglais

Palestine,
sur Wikisource en anglais
(textes officiels libres)