Le projet « Uruguay » lié à ce portail

Portail:Uruguay

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

[modifier

Portail de l'Uruguay

Localisation de l'Uruguay sur le continent sud-américain

L’Uruguay est un pays d’Amérique du Sud situé au sud du Brésil et à l’est de l’Argentine, dont il est séparé par le fleuve Uruguay qui lui a donné son nom (le nom officiel est República Oriental del Uruguay, c’est-à-dire « République orientale de l’Uruguay»). Sa capitale est Montevideo. Sa superficie est de 176 220 km2 et sa population est d’environ 3 400 000 habitants.

Le nom Uruguay vient du guarani. Bien que sa signification ne soit pas très claire, Félix de Azara affirma que ce nom désigne un petit oiseau nommé el urú qui vit sur les rives du fleuve Uruguay (qui signifie lui-même-alors « rivière du pays de l'urú » (río del país del urú). Néanmoins, l'un des accompagnateurs d'Azara donna une autre version en disant que le mot Uruguay se divise en deux parties : uruguá signifiant « escargot », et le ï signifiant rivière, la traduction serait donc « rivière des escargots » (río de los caracoles). Enfin, le poète Juan Zorrilla de San Martín a interprété le mot d'une troisième façon, comme le « fleuve des oiseaux peints » (río de los pájaros pintados).

Lire l’article

Il y a actuellement 2 245 articles liés au portail.

[modifier

Noia 64 apps xeyes.png Sélection d'articles

Coat of arms of Uruguay.svg

Histoire[modifier le code]

Langues[modifier le code]

Géographie[modifier le code]

Politique[modifier le code]

Économie, industrie, formation[modifier le code]

Culture et société[modifier le code]

Sport[modifier le code]

[modifier

Annonces Histoire

Le serment des Treinta y Tres Orientales révolutionnaires uruguayens

L'histoire de ce pays commence réellement avec celle du peuple Guaraní et des Charruas. Ces derniers étaient le groupement le plus nombreux et le plus organisé. Jugés inassimilables, leur annihilation fut décidée peu après la déclaration d'indépendance du pays vers 1830.
En 1516, les Espagnols découvrent le territoire mais le délaissent au départ du fait de la faiblesse de ses ressources naturelles.
La menace causée par l'expansion des Portugais conduit les Conquistadores à édifier la ville fortifiée de Montevideo en 1726 et à coloniser le pays.

Le début du XIXe siècle voit l'émergence de mouvements indépendantistes un peu partout en Amérique du Sud, y compris en Uruguay (désigné alors sous le nom de Banda Oriental, c'est-à-dire « Région orientale »). Le contrôle du territoire uruguayen fit l'objet d'une dispute entre les deux États naissants de l'Argentine et du Brésil : ce dernier finit par annexer la région en 1821, pour la baptiser Provincia Cisplatina.
Mais le 25 août 1825, le pays se révolte, le groupe nationaliste Trente-trois Orientaux (« les trente-trois Orientaux » en espagnol) conduit par Juan Antonio Lavalleja commence la guerre d'indépendance et déclare son indépendance vis-à-vis du Brésil. Cette guerre se termine le 28 août 1828 avec le Traité de Montevideo. La première constitution du pays fut signée le 18 juillet 1830.
Entre 1839 et 1851, l'Uruguay connaît une guerre civile nommée Grande Guerre durant laquelle les partisans Colorados de Fructuoso Rivera et ceux Blancos de Manuel Oribe s'affrontent. Après la victoire finale des Colorados, le pays participe à la guerre de la Triple Alliance contre le Paraguay à la fin du siècle.

De 1903 à 1920, le pays vit ses heures de prospérité avec le président José Batlle y Ordóñez, ce qui lui vaut le surnom de « Suisse de l'Amérique » (Suiza de América). Il est ensuite touché par la crise de 1929, qui n'est vraiment surmontée qu'à partir de 1950. Le pays renoue alors avec une prospérité qui rappelle l'ère Batlle.

À partir de 1959, le pays est de nouveau frappé de plein fouet par une crise économique et sociale, puis politique, qui débouche finalement le 27 juin 1973 sur un coup d'État et une dictature militaire avec Juan María Bordaberry.
Le retour progressif vers la démocratie commença en 1981 et en 1985, les élections libres marquent le début de la démocratie, dont l'une des principales réalisations a été de se rapprocher de ses voisins pour former le Mercosur. Ces échanges ont amené l'espoir pour le pays d'un retour à la prospérité dans un futur proche.

Lire l’article

[modifier

Nuvola apps ktip.png Lumière sur ...

À partir d'en haut à gauche, dans le sens des aiguilles d'une montre : 1re Division brésilienne à Caseros ; infanterie uruguayenne aidant la cavalerie d'Entre Rios à Caseros ; début de la bataille du Passage de Tonelero ; charge de la cavalerie d'Urquiza à Caseros ; bataille du Passage de Tonelero.

La guerre de la Plata, connue aussi sous le nom de guerre contre Oribe et Rosas, a opposé, entre le et le , la Confédération argentine à une coalition composée de l'Empire du Brésil, de l'Uruguay et de deux provinces argentines : Entre Ríos et Corrientes. Cette guerre est liée à une rivalité de longue date opposant l'Argentine et le Brésil à propos de leur influence respective sur l'Uruguay et le Paraguay, et le contrôle des régions limitrophes du Río de la Plata. Le conflit a lieu en Uruguay, sur le Río de la Plata et dans le Nord de l'Argentine (la région de la Plata).

En 1850, la région de la Plata est politiquement instable. Le gouverneur de Buenos Aires, Juan Manuel de Rosas, utilise son poste pour exercer un contrôle dictatorial sur les autres provinces argentines. Bien qu'il contrôle presque tout le pays, Rosas doit faire face à une série de rébellions régionales. L'Uruguay a sombré dans la guerre civile après sa sécession d'avec le Brésil, en 1828. Or, Juan Manuel de Rosas considère que ce pays fait partie de la sphère d'influence de l'Argentine et prend partie pour le parti Blanco uruguayen. Le dictateur souhaite également étendre les frontières de l'Argentine pour récupérer les territoires qui faisaient partie de l'ancienne vice-royauté du Río de la Plata, autrement dit l'Uruguay, le Paraguay et la Bolivie. Cet objectif menace les intérêts et la souveraineté du Brésil car l'ancienne vice-royauté comprenait aussi des territoires incorporés dans la province brésilienne du Rio Grande do Sul. L'empire brésilien décide donc de se donner les moyens d'éliminer Rosas et la menace qu'il représente...

[modifier

Nuvola apps digikam.png Image du mois

Palacio legislativo aw.jpg

[modifier

Nuvola apps filetypes.png Le saviez-vous

L'Uruguay fut le premier pays à organiser la Coupe du monde de football en 1930.

L'Uruguay a le taux d'alphabétisation le plus élevé du continent sud-américain.

[modifier

Le projet

Comment contribuer ?[modifier le code]

Il existe de nombreux moyens pour aider à améliorer cette encyclopédie :

  • Corriger les articles existants
  • Compléter les ébauches (voir les ébauches)
  • Créer de nouveaux articles.
  • Catégoriser les articles
  • Illustrer les articles
  • Parler du projet

Participants[modifier le code]

  • Chaps
  • Les utilisateurs de Wikipédia

[modifier

Navigation