Le projet « Monde polaire » lié à ce portail

Portail:Arctique

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arctic Ocean.jpg
Antartidamian1.jpg


Portail de l'Arctique


Il y a actuellement 1 816 articles liés à l'Arctique.
Voir les dernières modifications.

L’Arctique est la région entourant le pôle Nord de la Terre, à l’intérieur et aux abords du cercle polaire nord. Elle s'oppose à l'Antarctique, au sud. L'Arctique comprend cinq pays, ceux dont les côtes sont au contact de l'océan Arctique soit : le Canada, les États-Unis (avec l'Alaska), le Danemark (par le Groenland), la Russie et la Norvège.

Il existe plusieurs définitions de la région arctique. La limite généralement admise est donnée par le cercle Arctique (latitude 66° 33'N), où lors des solstices il fait jour ou nuit pendant vingt-quatre heures. D'autres définitions s'appuient sur des données climatiques et environnementales, comme la courbe isotherme des 10°C au mois de juillet, qui marque la limite au-delà de laquelle les arbres ne poussent plus. Politiquement et socialement, la région arctique inclut les territoires nordiques des huit États arctiques, dont la Laponie, bien qu'en sciences naturelles cette partie soit considérée comme subarctique.

Le nom Arctique vient du grec ancien ἄρκτος (árktos) qui signifie ours, en référence à l'ours polaire, dont la présence dans cette région était déjà connue des géographes de la Grèce antique. Les noms des constellations de la Grande Ourse et de la Petite Ourse, situées près du pôle nord céleste y font également référence. On ne trouve les ours polaires que sur la « Terre des Ours » (Arctique) et pas en Antarctique.

Fridtjof Nansen.

Fridtjof Nansen ( à Store Frøen près d'Oslo - 13 mai 1930) est un explorateur polaire norvégien, il a été à l'origine de la première expédition polaire norvégienne. Il a réussi l'exploit scientifique et humain de s'approcher du pôle Nord plus que quiconque avant lui. Parti avec son navire le Fram, il s'est d'abord laissé entraîner par la dérive, avant de s'approcher du pôle avec son compagnon Hjalmar Johansen jusqu'à atteindre 86° 15'. Trois ans après leur départ, les deux hommes ont été recueillis par l'expédition Jackson-Harmsworth.

Dernier enfant d'une famille aisée dont le père est avocat, il entre en 1881 à l'université pour entreprendre des études de zoologie, durant lesquelles, en 1884, il embarque à bord du Viking, pour une expédition de chasse au phoque et à la baleine dans l'Arctique. Cette expédition va bouleverser sa vie.

Son diplôme universitaire en poche, il entre au Muséum d'histoire naturelle de Bergen et débute des travaux sur le système nerveux des animaux marins. Ses travaux le passionnent, mais la routine ne lui convient guère. Grand sportif, pratiquant le ski, il met alors au point une première expédition au Groenland, lors de laquelle, d'août 1888 à octobre 1888, il entreprend et réussit avec trois compagnons, la première traversée Est-Ouest du Groenland, un parcours de 500 kilomètres sur glacier avec une température de -45°, puis il passe l'hiver avec les Esquimaux qu'il va étudier jusqu'en mai 1889. De retour en Norvège, Nansen enseigne à l'institut zoologique de l'université de Christiania (Oslo) et publie des articles et deux livres La première traversée du Groenland en 1890 et La vie esquimaude en 1891.

Lire l’article


L’USS Congress (au premier plan) et le Polaris, dans la baie de Disko au Groenland.

L’expédition Polaris est une expédition polaire dirigée par l'explorateur américain Charles Francis Hall et financée par le gouvernement américain qui a tenté sans succès d'atteindre le pôle Nord en 1871. Il s'agit d'une des premières tentatives sérieuses, après celle de l'officier de marine britannique William Edward Parry, qui avait réussi à atteindre, en 1827, la latitude 82°45' Nord.

Après avoir effectué deux longues expéditions dans les contrées de l'Arctique, Hall a la réputation d'être un explorateur chevronné. Le Polaris, qu'il a affrété et qui comporte un équipage hétéroclite encadré par deux patrons de baleinier, quitte New York en juin 1871. Le 2 septembre 1871, le Polaris établit un nouveau record en atteignant la latitude 82°29' Nord et peu après débute l'hivernage dans une baie située sur la rive septentrionale du Groenland. Alors que les membres de la tentative vers le pôle Nord se préparent à s'élancer sur la banquise en utilisant des traîneaux, Hall tombe gravement malade et décède le 8 novembre 1871 après avoir accusé des membres d'équipage de l'avoir empoisonné. Sidney Budington prend le commandement de l'expédition. Une tentative infructueuse est effectuée en juin 1872 de poursuivre vers le pôle avec les baleinières puis l'objectif de l'expédition est abandonné. Le Polaris prend la route du sud mais, après avoir heurté des glaces, dix-neuf membres de l'expédition se retrouvent séparés du navire. Ils dérivent sur un morceau de banquise durant six mois en parcourant 2 900 km avant d'être secourus par un navire. Budington décide d'échouer le Polaris à court de charbon en octobre 1872 près d'Etah, au Groenland. Les rescapés réussissent à survivre à l'hiver et, après avoir repris la mer en juin à bord d'embarcations construites avec le bois du Polaris, sont recueillis en mer par un navire en juillet...


Arctique sur Wikinews   Arctique sur Wikiquote   Arctique sur Wikilivres   Arctique sur Wikisource   Arctique sur Wiktionnaire   Arctique sur Wikiversité   Arctique sur Wikimedia Commons Arctique sur Wikidata Arctique sur Wikivoyage
Actualités Citations Textes et manuels Textes Définitions Ressources pédagogiques Images et médias Données Guide de voyage
Wikinews-logo.svg
Wikiquote-logo.svg
Wikibooks-logo.png
Wikisource-logo.svg
Wiktionary-logo.svg
Wikiversity-logo.svg
Commons-logo.svg
Wikidata-logo.svg
Wikivoyage-Logo-v3-icon.svg

Autres portails.

Avertissement