Pierre et Gilles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gilles.
Pierre et Gilles
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Pierre : (66 ans), Gilles : (63 ans)
Pierre : La Roche-sur-Yon, Gilles : Le Havre.
Nom de naissance
Pierre Commoy et Gilles Blanchard
Nationalité
Activité
Mouvement
Influencé(e) par
Site web

Pierre et Gilles est le pseudonyme du couple d'artistes français formé par le photographe Pierre Commoy, né le à La Roche-sur-Yon, et le peintre Gilles Blanchard, né le au Havre (Sainte-Adresse plus précisément). Depuis 1976, ils développent une œuvre à quatre mains entre peinture et photographie. Leurs tableaux mettent en scène leurs proches, anonymes ou célèbres, dans des décors sophistiqués construits grandeur nature en atelier. Une fois la photographie tirée sur toile, commence un méticuleux travail de peinture. Ces créateurs d’images ont constitué une iconographie singulière explorant la frontière entre l’histoire de l’art et culture populaire.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pierre Commoy et Gilles Blanchard grandissent tous deux dans des familles bourgeoises qui, sans être austères, leur dictent des codes de conduites qu'ils s'empresseront de transgresser, l'adolescence venue. Ils s'imprègnent du cinéma coréen, chinois, hollywoodien, et de toutes les images de magazines de stars aux couleurs saturées. Après des études artistiques au Havre pour Gilles, ils s'installent à Paris la même année, en 1973. Pierre fait des photographies pour quelques magazines, Gilles peint et réalise des collages. Ils se rencontrent en 1976 et commencent une vie commune amoureuse et professionnelle fortement influencée par le pop art.

1978 marque un nouveau tournant dans leur collaboration artistique : ils découvrent Bollywood et ses myriades de couleurs chatoyantes. Ils parviennent à développer un style onirique et fantasque en s'inspirant celui du photographe américain James Bidgood.

Ils sont connus pour leurs photographies retouchées à la peinture qu'ils réalisent ensemble depuis leur rencontre. Ils se revendiquent comme artisans. Ces œuvres abordent des thèmes de la culture pop, de la culture gay, mais aussi la pornographie, ou la religion[1], un de leurs thèmes les plus importants, tout en se défendant d'aller jusqu'au blasphème : « Nous avons le goût du mystique. Il est très difficile de séparer art et religion[2]. ».

Leurs œuvres sont souvent qualifiées de romantiques par la presse : Le Fumeur de narguilé, une des plus célèbres, en est un exemple des plus caractéristiques. Pierre et Gilles définissent leur travail ainsi :

« On aime idéaliser mais on parle aussi de la mort, du mystère et de l'étrangeté de la vie. Il y a autant de douceur que de violence dans nos images… »

Des artistes connus et des personnalités « people » ont été photographiés par Pierre & Gilles comme Étienne Daho (albums La Notte, la Notte et Reserection), Marc Almond (Album Enchanted, 45 tours A lover spurned, The desperate hours et Waifs and strays) , Lio, Amanda Lear (album Diamonds for Breakfast), Pascale Borel et Valérie Lemercier, Sheila, Cheb Khaled, Catherine Deneuve, Serge Gainsbourg, Jean Paul Gaultier, Marie Gillain, Nina Hagen (album Om nana Shivai), Madonna, Salim Kéchiouche, Jérémie Renier, Sylvie Vartan, Mireille Mathieu, Bettina, Régine, Kylie Minogue, Marilyn Manson, Natacha Régnier, François Pinault, Christian Boltanski, Arielle Dombasle, Laetitia Casta, Dita von Teese, Alain Chamfort, Armande Altaï, Marie-France, Stromae, le sportif Tom Firekid[3]...

Ils ont également réalisé des photos et des pochettes de disque de groupes de musique pop/rock comme Deee-Lite, Erasure (en 1989 : pochette, photo intérieure et livret de l'album Wild! et pochette du single Drama !), Indochine, Mikado, Les Calamités, pour The Adventures Of Ghosthorse & Stillborn de CocoRosie ou encore Les Douleurs de l'Ennui du groupe français Opera Multi Steel)]…

Ils ont photographié l'ancienne call-girl Zahia Dehar devenue mannequin, détournée en Marianne, en réaction aux attentats du 13 novembre 2015[4].

Distinction[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Grimaces, 1977
  • Palace, affiches et cartons d'invitation, 1978
  • Adam et Ève, 1982
  • Les Enfants des voyages, 1982
  • Garçons de Paris, 1983
  • Paradis, 1983
  • Naufragés, 1986
  • Pleureuses, 1986
  • Caligula (Baptiste), 1990
  • Au bord du Mékong, 1994
  • Boxeurs thaï, 1994
  • Jolis Voyous, 1995
  • Plaisirs de la forêt, 1995

Affiches de films[modifier | modifier le code]

Expositions[modifier | modifier le code]

Liste des principales expositions et lieux de leurs inaugurations :

  • Paradis et Garçons de Paris, galerie Texbraun, Paris, 1983
  • Naufragés et Pleureuses, galerie Samia Saouma, Paris, 1986
  • Pierre et Gilles, Rencontres d'Arles, 1994
  • Première rétrospective, Maison européenne de la photographie, Paris, 1996
  • Douce Violence, galerie Jérôme de Noirmont, Paris, 2000
  • Arrache mon cœur, galerie Jérôme de Noirmont, Paris, 2001
  • Beautiful Dragon, rétrospective sur le thème de l'Asie, Museum of Art de Séoul, 2004
  • Le Grand Amour, galerie Jérôme de Noirmont, Paris, France, 2004
  • Rétrospective, inauguration du Muséum d'art contemporain de Shanghai, 2005
  • Un monde parfait, Galerie Jérôme de Noirmont, Paris, 2007
  • Double je, Jeu de Paume, Paris, 2007
  • Wonderful Town, galerie Jérôme de Noirmont, Paris, 2010
  • Héros, Galerie Daniel Templon, Paris, 2014
  • Clair-obscur, Musée d'Ixelles, Bruxelles, 2017

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • L'Odyssée imaginaire, Pierre et Gilles, Contrejour, 1988
  • Dan Cameron et Bernard Macardé, Pierre et Gilles, l’œuvre complète 1976-1996, Benedikt Taschen, Cologne, 1996
  • Catherine Francblin, Pierre et Gilles, Douce Violence, Galerie Jérôme de Noirmont, Paris, 1998
  • Dan Cameron, Pierre et Gilles, Merrell Publishers, Londres, 2000
  • Jérôme Sans, Pierre et Gilles – Arrache mon cœur, Galerie Jérôme de Noirmont, Paris, 2001
  • Pierre et Gilles – Beautiful Dragon, textes de Bernard Marcadé et Parang Park, entretien de Jérôme Sans, Seoul Museum of Art, Seoul, 2004
  • Pierre et Gilles – Beautiful Dragon, Textes de Bernard Marcadé et Venka Purushothaman, préface de Kwok Kian Chow, Singapore Art Museum, Singapour, 2004
  • Jean-Jacques Aillagon et Frédéric Blanc, Frédéric, Pierre et Gilles – Le Grand Amour, Galerie Jérôme de Noirmont, Paris, 2004
  • Album, éd. galerie Jérôme de Noirmont, 2004 (ISBN 2912303133)
  • Sailors & Sea, éd. Taschen, 2005 (ISBN 3822838594)
  • Pierre et Gilles – Rétrospective, catalogue d’exposition, MOCA Shanghai, 2005
  • Thomas Doustaly et Paquita Paquin, Pierre & Gilles : Autobiographie en photomatons, Bàzàr Edition, , 448 p. (ISBN 978-2953932706, présentation en ligne)
  • Chloé Devis, Derrière l'objectif de Pierre et Gilles : Photos et propos, Éditions Hoebeke, , 155 p. (ISBN 2842304683)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. une représentation de saint Sébastien
  2. L'Express, , p. 56.
  3. « Tom Firekid » par Pierre et Gilles, sur http://www.globe-mma.com,‎ (consulté le 5 mai 2015)
  4. « Zahia en Marianne par Pierre et Gilles en réponse au terrorisme », sur http://www.lefigaro.fr/,‎ (consulté le 25 novembre 2015)
  5. Promotion de janvier 2012 du ministre de la Culture et de la Communication.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]