Sam Taylor-Johnson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sam Taylor-Johnson
Description de cette image, également commentée ci-après
Sam Taylor-Wood en 2010, à l'avant-première de Kick-Ass.
Nom de naissance Samantha Louise Taylor-Wood
Naissance (54 ans)
Croydon, Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Nationalité Drapeau du Royaume-Uni Britannique
Profession photographe, réalisatrice
Films notables Nowhere Boy
Cinquante nuances de Grey

Sam Taylor-Johnson, née Samantha Taylor-Wood le à Croydon (Angleterre), est une photographe, vidéaste et réalisatrice britannique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sam Taylor-Johnson est diplômée du Goldsmiths' College (université de Londres). Son travail est centré sur la difficulté à communiquer les émotions.

Ses premiers films 16 mm (1993), Killing Time (1994), Noli me tangere (1998) ont été présentés pour la première fois en France à la Maison européenne de la photographie. Method in Madness, de 1995, où un acteur joue une crise de nerfs, est un exemple de sa recherche autour du concept de « masque », au sens de l’imitation d’un sentiment ou d’une intrigue, si réussie, qu’on ne peut plus distinguer le jeu de la réalité. L’artiste s’intéresse ici à la question : « Jouait-il au théâtre, parce c’est la manière qu’il a de jouer au théâtre, ou cela était-il vrai, parce c’est la manière qu’il a de jouer au théâtre ? Il s’agit de cette dichotomie et de la tentative de la surmonter[1]. »

En 2004, elle filme le footballeur David Beckham endormi. En 2006, elle participe au film collectif Destricted avec le court métrage Death Valley.

Ses photographies les plus connues Wrecked (1996), Soliloquy (1998-2000) Self portrait suspended (2004) et Crying Men (2002-2004), représentent des visages masculins, des acteurs essentiellement, en train de pleurer.

En 2009, elle réalise Nowhere Boy, un film biographique sur l'adolescence de John Lennon.

En 2013, elle est choisie pour réaliser l'adaptation cinématographique de la trilogie à succès Cinquante nuances de Grey, qui sort sous le même titre au cinéma pour la Saint-Valentin 2015.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Sam Taylor-Wood et Aaron Johnson en 2010.

Le , à 30 ans, elle donne naissance à sa première fille, Angelica Mara Jopling, dont le père est le marchand d'art britannique, Jay Jopling. Le couple se marie la même année et, en décembre, elle est diagnostiquée avec un cancer du colon et se fait donc soigner avec succès[2]. Trois ans plus tard, elle est atteinte d'un cancer du sein, qu'elle réussit à vaincre[3]. En , elle donne naissance à sa deuxième fille, Jessie Phoenix Jopling. En 2008, le couple divorce après onze ans de mariage[4].

En , à 41 ans, elle rencontre l'acteur britannique Aaron Johnson - âgé de 18 ans, sur le tournage du film Nowhere Boy dont elle est la réalisatrice. Ils se fiancent le [5], et ont deux filles : Wylda Rae (née le )[5] et Romy Hero (née le )[6]. Le couple se marie le à Somerset, en Angleterre[7]. À la suite de son mariage, Sam se fait légalement appeler Sam Taylor-Johnson, ajoutant ainsi le nom de famille de son mari au sien[8].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Réalisatrice[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Courts métrages et clips musicaux[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Citation de l'artiste : « Sam Taylor-Wood en entretien avec Michael O’Pray », dans Sam Taylor-Wood. Third Party, Martin Hentschel (éd.), catalogue d’exposition, Württembergischer Kunstverein Stuttgart, Stuttgart 2000, p. 107.
  2. (en) « Sam Taylor-Wood : the bigger picture », sur The Daily Telegraph (consulté le 15 octobre 2020).
  3. (en) « Sam Taylor-Wood : the bigger picture », sur The Daily Telegraph (consulté le 15 octobre 2020).
  4. https://web.archive.org/web/20080925101831/http://www.independent.co.uk/arts-entertainment/art-and-architecture/news/art-couple-taylorwood-and-jopling-to-separate-after-11-years-marriage-936162.html
  5. a et b (en), Sara Nathan « Sam Taylor-Wood and Aaron Johnson become the proud parents of baby girl Wylda » sur Dailymail.co.uk, 8 juillet 2010.
  6. (en) peoplestaff225, « Aaron Johnson, Sam Taylor-Wood Welcome Daughter Romy Hero », sur people.com, (consulté le 15 octobre 2020).
  7. Famille d'Aaron Taylor-Johnson
  8. (en), Kyle Buchanan, « Aaron Johnson, Sam Taylor-Wood marry » sur Vulture.com, 22 juin 2012.
  9. (en) « Birthday honours list 2011 », sur le site de la BBC (p. 17) [PDF].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :