Cette page est en semi-protection longue.

Sabine Pigalle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sabine Pigalle
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Sabine Pigalle, née le à Rouen, est une artiste visuelle et photographe plasticienne française. Elle vit et travaille à Paris.

Biographie

Études supérieures à Paris (Lettres Modernes-Sorbonne).

Autodidacte, elle expose régulièrement depuis 2006 son travail dans les foires d'art contemporain et les galeries, en France et à l'étranger.

Ouvrages

  • Toxi-Food, Éditions Intervalles, 2007.
  • Festins libertins, Éditions Intervalles, 2009.
  • Protectors, Éditions Intervalles, 2010.
  • Night Watch, Éditions La Pionnière, 2017 [1]. [2]
  • Sabine Pigalle, Editions Liénart, 2020 [3]

Expositions

  • 2007 : « Paris Tokyo », Céline Omotesando, Tokyo, Japon
  • 2008 : « Homo Phobiens» & « Ecce Homo », Galerie Hélène Bailly, Paris, France
  • 2009 : « Contemporaneo Dialogo », Louise Alexander Gallery, Porto Cervo, Italie
  • 2010 : « Protectors », Galerie Hélène Bailly, Paris, France [4]
  • 2011 : « No Man's Land », Ambassade de France, Tokyo, Japon
  • 2012 : « Protectors », Galerie Brandt, Amsterdam, Pays Bas [5]
  • 2013 : « Timequakes », Galerie Héritage, Moscou, Russie
  • 2014 : « Timequakes », Nexus Hall Chanel Ginza,Tokyo Japon [6],[7]
  • 2015 : « In Memoriam », WildProjectGallery, Luxembourg [8]
  • 2015 : « Dédicaces et déclarations », Musée Cognac Jay, Paris
  • 2016 : « Last Supper », Unix Gallery, Houston, USA.
  • 2017 : « 4+4, In Memoriam - Éric Poitevin, Sabine Pigalle, Christiane Feser, Thomas Canto », Galerie RX, Paris [9],[10],[11]
  • 2017 : « Ego2 », Palazzo Bragadin, Venise, Italie
  • 2017 : " La vie de Château " Chateau du Rivau, Leméré [12]
  • 2018 : « Generic Code », Galerie RX, Paris [13]
  • 2018 : « Sa Muse », Musée Regards de Provence, Marseille [14]
  • 2018 : « Elective Affinities », Sammlung Friederichhoff, Vienne, Autriche [15]
  • 2019 : « Rinascenza », Château de Chateaudun, Centre des monuments nationaux [16]
  • 2019 : « L'Art Mange l'Art » Musée Regards de Provence, Marseille
  • 2020 : « My Corona Diary » Château de Carrouges, Centre des monuments nationaux [17],[18],[19],[20]
  • 2020 : Centre d'Art de la Matmut, Saint Pierre de Varengeville [21]

Notes et références

  1. Valérie Duponchelle, « Dix beaux livres photo pour embellir Noël », sur LeFigaro.fr,
  2. « Sabine Pigalle : New Series, Night Watch », sur L'Œil de la Photographie Magazine, (consulté le 16 octobre 2020)
  3. « Sabine Pigalle », sur lienarteditions (consulté le 16 octobre 2020)
  4. « Protectors, de Sabine Pigalle », sur LExpress.fr, (consulté le 16 octobre 2020)
  5. « « Protectors » de Sabine Pigalle », sur lepoint.fr,
  6. Evelyne Politanoff, « SABINE PIGALLE: Timequakes, a Reinterpretation of Ancient Paintings », sur huffpost.com,
  7. « Sabine Pigalle », sur L'Œil de la Photographie Magazine, (consulté le 16 octobre 2020)
  8. « Sabine Pigalle inaugure la Wild Project Gallery », sur L'Œil de la Photographie Magazine, (consulté le 16 octobre 2020)
  9. Galerie RX, 4 + 4, présentation de l'exposition, février 2017
  10. « Vous en avez marre de l'obsolescence programmée ? Allez au musée ! », sur L'ADN, (consulté le 16 octobre 2020)
  11. « Le dandysme mesuré de Sabine Pigalle », sur L'Œil de la Photographie Magazine, (consulté le 16 octobre 2020)
  12. « Sabine Pigalle, artiste au chateau - Château du Rivau », sur www.chateaudurivau.com (consulté le 16 octobre 2020)
  13. « Quand les artistes contemporains taquinent les maîtres anciens », sur Beaux Arts (consulté le 16 octobre 2020)
  14. « Marseille : le musée Regards de Provence célèbre les femmes et l'inspiration », sur LaProvence.com, (consulté le 16 octobre 2020)
  15. « Wahlverwandtschaften / Elective Affinities | SCHLEBRUGGE.EDITOR », sur www.schlebruegge.com (consulté le 16 octobre 2020)
  16. Inès Boittiaux, « Renaissance remix », sur beauxarts.com,
  17. par Palace Scope, « Les collages surréalistes de Sabine Pigalle - PalaceScope - Magazine Lifestyle, mode, art et création à Paris », sur PalaceScope, (consulté le 16 octobre 2020)
  18. (en-US) « Art and the Mask: interview Sabine Pigalle, My Corona Diary | collectible DRY magazine » (consulté le 16 octobre 2020)
  19. (es) « El humor como catarsis contra el coronavirus », sur Arquitectura y Diseño, (consulté le 16 octobre 2020)
  20. « 8 comptes Instagram qui croquent notre quotidien confiné avec talent », sur Beaux Arts (consulté le 16 octobre 2020)
  21. « Insolite. Inspirée par le Covid, l’artiste rouennaise Sabine Pigalle masque Vermeer et détourne Vinci », sur www.paris-normandie.fr (consulté le 16 octobre 2020)

Liens externes