Musée des Beaux-Arts et de la Dentelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Musée des Beaux-Arts et de la Dentelle
Informations générales
Ouverture
Visiteurs par an
14 655 (2007)[1],[2]
Site web
Collections
Collections
Dentelle d'Alençon
Beaux-Arts (peintures, dessins, gravures, sculptures)
Ethnographie du Cambodge
Localisation
Pays
Région
Commune
Coordonnées

Le musée des Beaux-Arts et de la Dentelle est situé dans la ville d'Alençon, préfecture de l'Orne en région Normandie.

Il fait découvrir à ses visiteurs la dentelle d'Alençon, outre la discipline des beaux-arts (peinture, dessin, gravure, sculpture) et un espace sur l'ethnographie du Cambodge en 1900[3].

Historique[modifier | modifier le code]

Jacob Ferdinand Voet, Portrait d'un membre de la famille Chigi (1670).

En 1857, un « établissement destiné à propager le goût des arts et des sciences » est officiellement fondé à Alençon, faisant suite à un regroupement d'un cabinet d'histoire naturelle et de quelques œuvres créé après la Révolution française[4].

Rapidement, le musée se développe et prend de l'importance grâce à Léon de La Sicotière, sénateur et érudit local : de nouvelles collections et des dons enrichissent le patrimoine du musée. C'est dans cette période (deuxième moitié du XIXe siècle) que l'essentiel de la collection du musée s'est constituée. Parmi les donateurs figurent Chennevières, Horace His de La Salle, Leriche, Jacquette, Noblesse, etc.[3] Mais ce n'est qu'à la fin du XIXe siècle que la dentelle d'Alençon fait son apparition au musée.[4].

Le musée des Beaux-Arts et de la Dentelle occupe actuellement une partie de l'ancien collège des Jésuites restauré en 1981[3] sous la mandature de Pierre Mauger.

Le , le savoir-faire de la dentelle au Point d’Alençon était inscrit sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel par l’UNESCO.

En 2018, l'artiste polonaise d'art urbain NeSpoon intervient sur la façade du musée ; elle peint une fresque de dentelle[5].

Collections[modifier | modifier le code]

Le musée expose notamment des peintures de Willem Key, Philippe de Champaigne, Le Dominiquin, Antonie Palamedesz, Nicolas Maes, Pieter Boel, Luca Giordano, Charles de la Fosse, Jean Jouvenet, Alexandre-François Desportes, Jean-François de Troy, Jean Restout, Etienne Allegrain, Charles-Paul Landon, Charles Thévenin, Jean-Paul Laurens, Gustave Courbet, Henri Fantin-Latour, Eugène Boudin, Georges Lacombe et Bernard Buffet.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF] Comité départemental du Tourisme de l'Orne, « Bilan 2007 », (consulté le )
  2. Soit la 8e place des sites ornais les plus fréquentés en 2007 – Afficher le classement en cliquant ici.
  3. a b et c Ville d'Alençon, « Musée des Beaux-Arts et de la Dentelle » (consulté le )
  4. a et b Linternaute.com, « Musée des Beaux-Arts et de la Dentelle d'Alençon » (consulté le ).
  5. Rose Nicolas, « La dentelle d'Alençon s’affiche sur la façade du musée », sur Ouest-France, (consulté le ).

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Letellier, Conservateur du Musée, « Le Musée d’histoire naturelle d'Alençon », Congrès provincial de la société bibliographique et des publications populaires, Paris, Le Mans, Monnoyer, p. 248-50.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]