Fonds régional d'art contemporain d'Aquitaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Frac Nouvelle-Aquitaine MÉCA
Logo-FRAC-NA.jpeg
Informations générales
Type
Ouverture
Dirigeant
Bernard de Montferrand (président)
Claire Jacquet (directice)
Surface
4 600 m2
Site web
Collections
Collections
Nombre d'objets
plus de 1200 œuvres (peinture, sculpture, installation, vidéo, design…)
Bâtiment
Article dédié
Localisation
Adresse
Bordeaux (Gironde)
Flag of France.svg France

Le Frac Nouvelle-Aquitaine MÉCA est le Fonds régional d'art contemporain de la région Aquitaine. Il a été fondé en 1982.

Présentation[modifier | modifier le code]

Le Frac Nouvelle-Aquitaine MÉCA conserve plus de 1200 d’œuvres[1]. Il possède notamment des œuvres photographiques (Diane Arbus, Henri Cartier-Bresson, Raymond Depardon, Walker Evans, Robert Frank, Christian Boltanski, Gilbert et George, Jean Le Gac, Annette Messager, Cindy Sherman, Thomas Ruff, etc.), mais également des œuvres de tous autres médias (de Jeff Koons, Roman Opałka, Sylvie Auvray, etc.)[2],[3].

De 2005 à 2019, le Frac Nouvelle-Aquitaine MÉCA était installé au Hangar G2, situé au bassin à flot, une zone portuaire dans le quartier de Bacalan, à Bordeaux.

Depuis, le Frac a emménagé à la MÉCA en .

Le Frac Nouvelle-Aquitaine MÉCA est membre de PLATFORM (Regroupement des Fonds régionaux d’art contemporain et structures assimilées).

Le Frac a un statut d'association loi de 1901.

Dirigeants[modifier | modifier le code]

Présidents[modifier | modifier le code]

Directeurs[modifier | modifier le code]

  • Luce Bort (directrice de 1983 à 1993) ;
  • Philippe Bouthier (administrateur de 1993 à 1994) ;
  • Hervé Legros (directeur de 1995 à 2006) ;
  • Claire Jacquet (directrice depuis ).

Financement[modifier | modifier le code]

Le Frac Nouvelle-Aquitaine MÉCA est financé par le Conseil régional d’Aquitaine et l’État (ministère de la Culture et de la Communication – Direction régionale des Affaires culturelles d’Aquitaine), avec le soutien de la ville de Bordeaux.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]