Virginie Boutin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Virginie Boutin
Naissance (39 ans)
Paris
Nationalité Drapeau de France Française
Profession
Formation

Virginie Boutin (née le (39 ans) à Paris) est une photographe et écrivain française se rattachant au courant de la photographie plasticienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

De 2000 à 2006, Virginie Boutin suit des études à l'université Paris Sorbonne-Paris IV, dans le cadre du Master 2 Arts à la faculté des Lettres et Sciences humaines.

Virginie Boutin se définit elle-même comme une « artiste-essayiste » dont la pensée est l'objet de réflexion. À l'occasion de résidences d'artistes, elle mène des recherches plastiques et réalise des mises en scènes photographiques, s'attachant à photographier sans sujet. Dans son œuvre, elle essaye de représenter la pensée, afin de la rendre sensible. Elle définit ainsi sa démarche : « Mon travail ne consiste pas à représenter le réel mais à représenter la pensée au sein du réel. » Elle crée, à partir de matériaux hétéroclites les plus improbables, des images qui sont des concepts sensibles cherchant à donner à voir le processus réflexif. L'image met en forme et traduit l'abstraction des idées.

Ses recherches esthétiques sont indissociables de l'écriture. En 2008, elle publie dans la collection « Ouverture philosophique » aux Éditions L'Harmattan un essai intitulé Petite scénologie de la pensée : Expérience sur l'idiopathie humaine, dans lequel elle essaye de mettre en scène la pensée comme art de rendre le monde pensable. Elle collabore par ailleurs à plusieurs revues universitaires, notamment la revue Plastir, dans laquelle elle publie en 2014 sous le titre Pensoir de poche, fragments d'une pensée à l'œuvre[1], la première partie de ses notes de travail, qu'elle définit comme un « manifeste pour un art de penser. »

Avec le photographe Nicolas Duprey, elle imagine « Évolution[2] », concept d'une agence de création et communication « qui conjugue les talents pour révéler ceux de ses clients », à qui elle propose de « faire de leur vie une œuvre. »

Virginie Boutin vit et travaille à Saint-Piat, en Eure-et-Loir.

Essais[modifier | modifier le code]

  • Petite scénologie de la pensée : Expérience sur l'idiopathie humaine, collection « Ouverture philosophique », 126 pages, Éditions L'Harmattan, Paris, 2008 (ISBN 978-2-29606-565-9)
  • Pensoir de poche, fragments d'une pensée à l'œuvre, revue Plastir, n° 37, 12/2014

Quelques œuvres[modifier | modifier le code]

  • L'Obscure clarté, 2016
  • La Grande foire, 2016
  • Et la lumière fut, 2016
  • Invitez la mort à dîner, elle n’en sera que plus digeste…, 2016
  • Gravité, 2016
  • Foi ambiante, 2016
  • Point de vue, 2016
  • Corpstrait, 2016
  • La Contemplation, 2016
  • L'Invitation, 2016
  • La Rencontre, 2016
  • L'Écrivain, 2016
  • Point de détail, 2016
  • Génocide, 2016
  • Mysoginies, 2016
  • L'Autoportrait, 2016
  • Hiatus, 2016
  • Dissection, 2016
  • Temps pis, 2016
  • Crâne-rit, 2016
  • Psyché, 2017
  • Dyade, 2017
  • Vanitas, 2017
  • Les Maux dits, 2017
  • Imago, 2017
  • L'Hébétement, 2017
  • Gravité, 2017
  • Théâtre de poche, 2017
  • L'excès de zèle, 2017
  • La Lourdeur du vide, 2017
  • Péché d'origine, diptyque, 1. L'immaculée conception, 2017
  • Péché d'origine, diptyque, 2. L'hominisation, 2017
  • Le Réel, l'imaginaire et l'illusion, 2018
  • Muséum, 2018
  • Se frayer son chemin, 2018
  • Genèse 1:27 et fin, 2018
  • Calvaire, 2018
  • Mondanités, 2018
  • Idolâtrie & Textolâtrie, diptyque, 2018
  • La Mesure de toute chose, ou l'Orgueil sans limite, 2018
  • Être un corps pensant - Hommage à ma mère, 2018
  • Se (dé)saisir 1/9, 2019
  • Se (dé)saisir 2/9, 2019
  • Se (dé)saisir 3/9, 2019
  • Se (dé)saisir 4/9, 2019
  • Se (dé)saisir 5/9, 2019
  • Se (dé)saisir 6/9, 2019
  • Se (dé)saisir 7/9, 2019
  • Se (dé)saisir 8/9, 2019

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]