202

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Icône de redirection Cette page concerne l'année 202 du calendrier julien. Pour l'année 202 av. J.-C., voir 202 av. J.-C.. Pour le nombre 202, voir 202 (nombre). Pour la voiture, voir Peugeot 202.


Événements[modifier | modifier le code]

  • Deuxième semestre : Probable voyage de Septime Sévère et de la famille impériale pour l'Afrique[5] : Carthage, Numidie, Leptis Magna, ville natale de l'empereur, qui aurait reçu le droit italique à cette occasion[1].


  • Persécutions contre les chrétiens à Alexandrie à la suite d'un édit interdisant les conversions au christianisme et toute propagande chrétienne. Le chrétien Clément d'Alexandrie est contraint à l’exil[1]. À Carthage, le peuple détruit les sépultures des chrétiens[6].
  • Gaius Valerius Pudens devient gouverneur de Bretagne[1].

Naissances en 202[modifier | modifier le code]

Décès en 202[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e John Drinkwater, Timothy Venning, Chronology of the Roman Empire, Continuum International Publishing Group, (ISBN 9781441154781, présentation en ligne)
  2. a et b Petar Selem, Les religions orientales dans la Pannonie romaine, partie en Yougoslavie, Brill Archive, (ISBN 9789004061804, présentation en ligne)
  3. Marie-Henriette Quet, La "crise" de l'Empire romain de Marc Aurèle à Constantin : mutations, continuités, ruptures, Presses Paris Sorbonne, (ISBN 9782840504658, présentation en ligne)
  4. André Chastagnol, Stéphane Benoist, Ségolène Demougin, Le pouvoir impérial à Rome: figures et commémorations, Librairie Droz, (ISBN 9782600013437, présentation en ligne)
  5. a et b Anne Daguet-Gagey, Septime Sévère : Rome, l'Afrique et l'Orient, Payot, (présentation en ligne)
  6. Paul Allard, Histoire des persécutions pendant la première moitié du troisième siècle (Septime Sévère, Maximin, Dèce), V. Lecoffre, (présentation en ligne)
  7. J. B. Monfalco, Histoire monumentale de la ville de Lyon, vol. 1, Firmin Didot, (présentation en ligne)